Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 21:00

Monsieur le Député Hutchinson

Message de ce jour à :  info@alainhutchinson.be
Merci de signer sa pétition : 

http://www.romaniaanimalrescue.com/Europe.htm#petition#petition

Monsieur le Député,
http://unanimus.over-blog.com/article-15655565.html
http://unanimus.over-blog.com/article-15656109.html
Nous tenions au nom de tous les signataires de nos courriers Unanimus et Galgos.fr à vous remercier pour la pétition en cours sur la protection animale européenne. Plus de 60.000 personnes ont visité les blogs de nos sites web et toutes sont horrifiées de voir que l'Europe n'a rien d'une "nation" évoluée en ce qui concerne les animaux !

Chaque jour, une avalanche de cas d'animaux crucifiés par l'homme envahit nos messageries. Merci de ne pas les abandonner.

Avec nos remerciements chaleureux et nos sentiments les meilleurs,

Pour les 100 signataires de nos courriers :
Joëlle Oldenbourg
écrivain
Mouans-Sartoux, 1ère ville de France amie des animaux et anticorrida
auteur de http://www.unanimus.fr/declaration-droits-vie.htm
http://unanimus.over-blog.com
http://www.unanimus.fr

et Marie-Hélène Verdier
Narbonne, France.
http://www.galgos.fr
http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com



PETITION D'Alain HUTCHINSON   1 MILLION DE SIGNATURES NECESSAIRES. FAITES CIRCULER. MERCI.
 http://www.romaniaanimalrescue.com/Europe.htm#petition#petition
 

Vous voulez cosigner nos courriers :
unanimus@orange.fr
webmestre@galgos.fr
Merci d'avance.
Partager cet article
Repost0
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 20:00

Proposition courrier Elysée

CONTRE LES ABUS, LES MALTRAITANCES, LES EUTHANASIES, LES ABANDONS...

CHANGER L'ESPRIT DE LA LOI ET CHANGER LES LOIS DE PROTECTION ANIMALE
Ce courrier fera l'objet d'une pétition. Si vous souhaitez y participer, merci de nous envoyer vos suggestions rapidement  unanimus@orange.fr


à Monsieur Claude Guéant,

C'est en désespoir de cause que nous faisons appel à votre attention. Ce courrier, co-signé par une centaine de protecteurs des animaux dont des présidents et gestionnaires d’associations, constitue la base d’une pétition en faveur de la protection animale, en particulier contre les abandons de masse et les euthanasies de convenance.

Faisant de la protection animale depuis de longues années, nous sommes effondrés par le nombre de SOS qui, chaque jour, envahissent, nos messageries : appels de détresse, animaux martyrisés, euthanasies de convenance, abandons en masse, refuges en cours de fermeture, fourrières surchargées. Maltraitances et actes de sadisme contre les animaux ne cessent d’augmenter et de se durcir. Si tous les actes d’abandons et de sadisme gratuit étaient réellement punis par la loi, ce sont des milliards d’euros qui entreraient dans les caisses publiques. Si les possesseurs d’animaux étaient redevables d’une « taxe de responsabilité », une « autorisation » en quelque sorte de posséder un animal et la preuve de leur bonne volonté à assumer leur responsabilité morale, ce revenu pourrait financer les actions de protection animale.
 
Pour des données actualisées, vous pouvez consulter le site internet de la FACCO, organisation professionnelle spécialisée dans l'alimentation des animaux familiers : la population d’animaux familiers en France montre que les populations de chiens (8,6 millions) et de chats (9,7 millions) restent globalement stables. En 2006, 8,08 millions de chiens, donc en légère baisse, 10,04 millions de chats, nombre en légère hausse. L'enquête de 2006 évalue le pourcentage d'animaux stérilisés/castrés à 29% chez les chiens et 71% chez les chats, en légère augmentation.
Cette enquête montre une situation stable dans l’ensemble alors que les abandons et les animaux recueillis maltraités ou mourant de sévices ne font qu’augmenter dans les refuges. Il  faut envisager une « rotation » rapide des animaux achetés puis abandonnés malgré cette apparente sérénité statistique. Comme il n’existe aucune statistique officielle fiable, tout peut être imaginé. Il suffit de faire la tournée des refuges et d’étudier la quantité des substances chimiques utilisées pour les euthanasies vendues chaque année en France par les laboratoires spécialisés pour avoir une vue réaliste de la situation.
 
POURQUOI DOIT-ON PAYER POUR POSSEDER UN REFRIGERATEUR ET POURQUOI NE PAIERAIT-ON PAS POUR AVOIR LE DROIT DE POSSEDER UN ANIMAL ? Un objet aurait-il plus de valeur dans notre société qu’un être vivant ? Tous les membres de la protection animale pourront vous le confirmer : devant l’irresponsabilité des propriétaires et les abandons en croissance constante, devant les atrocités commises en toute impunité dans la réalité et de plus en plus nombreuses également, LA VIE D’UN ANIMAL AURAIT-ELLE MOINS DE VALEUR QUE NOS REFRIGERATEURS ET NOS TELEVISIONS ? La seule réponse générale trouvée au surnombre et à la détresse des animaux est l’EUTHANASIE DE CONVENANCE, réponse inacceptable à une nation évoluée. ACCEPTERAIT-ON D’EUTHANASIER UN REFRIGERATEUR LORSQU’IL EST ENCORE EN ETAT DE MARCHE ? ET S’IL EST EN PANNE, N’APPELLE-T-ON PAS LE REPARATEUR ? Pourquoi et comment en sommes-nous arrivés à euthanasier par facilité des animaux qui sont encore jeunes et en bonne santé alors que cette pratique devrait être exclusivement réservée aux animaux qui ne peuvent plus être « réparés » ?
 
Pourquoi les associations de protection animale et les refuges qui ne sont pas assez largement subventionnés par l’Etat doivent-ils assumer pratiquement seuls une situation devenue ingérable à l’échelle nationale ? Trop souvent seules, parce que les polices municipales sont dépassées par tous les problèmes à régler, parce que les sociétés privées parfois chargées de gérer les fourrières pour le compte de municipalités sont soumises à la loi du profit et ont trop souvent recours à l’euthanasie de convenance. Etre soumis à la loi du profit alors que la vie est concernée doit être banni de nos sociétés évoluées. Pourquoi notre pays n'assume-t-il pas les responsabilités que lui incombent les lois de protection animale européennes ? Tous les protecteurs des animaux savent que les lois existent mais qu'elles sont INSUFFISANTES et NON APPLIQUEES dans les faits. Nombre de sadiques voient leur procès durer des années et leur peine se déliter jusqu'à s'annuler. Des personnes ayant commis des actes prouvés de zoophilie ne se voient même pas retirer les animaux suppliciés ! C’est à longueur de journée que des SOS pour des adoptions d’urgence trop vite suivis du triste message « euthanasié »… Qui s’inquiète de savoir si les délais légaux sont respectés ? Comment une nation évoluée peut-elle continuer à fermer les yeux sur ce type de « légalité » ?
 
LA PROTECTION DE L’ANIMAL EN France DOIT DEVENIR UN GESTE CITOYEN. A l’heure actuelle, les supplices, les abandons, les maltraitances et les manques de soins sont le quotidien de l’animal et ceci est indigne d’une nation qui se veut phare de la « Conscience Universelle », notion chère au Président de la République… Un rapport récent du FBI apporte la preuve que la maltraitance animale n’est que le signe avant-coureur des crimes sur les humains, les enfants en particulier.

Nous vous demandons la création de :

1. UNE MISSION NATIONALE ou INTERNATIONALE DE LA VIE ET DE L’HUMANITE. Comme nous l’avons suggéré à la Présidence de la République lors d’un courrier, cette mission pourrait être présidée par la Première Dame de France dont la place officielle au cœur de notre pays n’a toujours pas été trouvée. A cette Mission de la Vie et de l’Humanité serait rattaché un Comité d’Ethique National indépendant de toute considération pécuniaire et de toute pression financière.
 
2. UN MINISTERE DE LA PROTECTION ANIMALE en liaison étroite avec cette Mission de la Vie et de l’Humanité. Ses objectifs : faire évoluer les lois de protection tout autant que les mentalités en pleine connaissance des terribles réalités. Analyser et gérer la condition animale. Actualiser une législation insuffisante actuellement en instaurant un contrôle réel des naissances et du devenir des animaux tout au long de leur vie et en responsabilisant les propriétaires par une taxation, un contrôle de proximité et des amendes de dissuasion.
 
Centralisation des évènements majeurs de la condition animale, élaboration d’une politique nationale cohérente de protection animale prenant en compte la situation intérieure et extérieure :
-         analyses et synthèses des remontées d’informations des municipalités et des conseils régionaux et généraux ; élaboration de statistiques disponibles à tout un chacun ;
-         analyses et synthèses des informations concernant la situation à l’étranger (importations, lois européennes, applications des lois nationales étrangères, etc.) ;
-         relations avec les fourrières, sociétés animales, services vétérinaires et associations de protection animale des refuges ;
-         recueil et d’enquêtes sur les faits divers concernant la maltraitance des animaux domestiques et une analyse criminologique avec statistiques nationales ; Les tortionnaires d’animaux échappent à toute analyse alors qu’ils passeront à un moment ou à un autre à la torture sur humains.
-         Commissions spécialisées composées de députés chargés d’élaborer des projets de loi adaptés au terrain ;
-         Relations privilégiées avec la Mission Nationale de la Vie et de l’Humanité
-         Relations avec les ministères concernés par la condition animale (agriculture, santé, intérieur, affaires extérieures, etc.)
 
Parmi les changements nécessaires, nous souhaitons :
 
-         Instauration pour tout animal domestique né sur le sol français ou importé d’une déclaration de naissance/importation accompagnée d’une taxe de propriété et d’une charte de respect de l’animal dont le non respect entraînerait en toute connaissance de cause des amendes clairement définies et chiffrées, ceci en vue d’assurer le suivi et le respect de l’animal tout au long de sa vie ;
-         un suivi national strict du contrôle des naissances et des conditions d’élevage et d’éducation chez les éleveurs et les importateurs avec application de quotas de naissances qui seraient fonction des populations existantes domestiques, de refuges et errantes ;
-         un renforcement des contrôles des animaux en provenance de l’étranger avec instauration d’une taxe d’importation sur les naissances et de quotas d’importation ;
-         un contrôle des naissances strict chez les non professionnels (déclaration de naissance obligatoire à la mairie – identique aux cartes grises pour les voitures déclenchant le paiement de la taxe de propriété et de signature de la charte de respect, vaccination, identification et contrôle vétérinaire annuel) ;
-         interdiction de vente des animaux domestiques dans les animaleries ;
-         interdiction de vente des animaux domestiques directement par les particuliers. La vente des animaux pourrait se faire de particulier à particulier sous le contrôle des municipalités.
-         identification par tatouage/puçage obligatoire pour tout animal domestique né ou importé ;
-         vaccination obligatoire annuelle avec suivi vétérinaire comportant une analyse comportementale des chiens ;
-         création d’une charte de respect des propriétaires avec un chiffrage des peines encourues en cas de non respect.
-         Création d’une journée nationale des animaux le 4 0ctobre, jour de Saint François d’Assise.
-         PUNITION DES ABANDONS ET DES DIVAGATIONS PAR UNE AMENDE DISSUASIVE SYSTEMATIQUE ;
-         PUNITION LOURDE DES MALTRAITANCES ET DES DISPARITIONS NON JUSTIFIEES PAR UNE VISITE CHEZ LE VETERINAIRE ET SON CERTIFICAT DE DECES.
 
MUNICIPALITES
 
Le contrôle sur la situation des animaux actuellement exercé par les municipalités est insuffisant compte tenu du manque de moyens et de disponibilité des agents municipaux. Afin de confier tout ce qui concerne le bien-être et la protection des animaux à l’Etat et aux collectivités et non plus à des sociétés privées, nous demandons la création de :
 
-         une commission municipale de protection animale dans chaque municipalité ;
-         d’une brigade de protection animale au sein des commissions municipales, brigades spécialisées dans la formation, l’information, le recueil et la remontée d’informations, le respect de la législation animale et du contrôle des naissances auprès de la population, la gestion des populations animales errantes, la gestion des fourrières municipales en collaboration avec les associations de protection animale.
 
 
COMMISSION MUNICIPALE
 
-         Organisation d’une journée nationale des animaux le 4 Octobre.
-         Actions et animations de sensibilisation au respect animal de la population et de l’enfance (actions dans les écoles, visite des refuges, stages de soin à l’animal domestique, initiation aux métiers de la protection animale, etc.) ;
-         Suivi de la population des animaux domestiques et de la mise en conformité avec la loi des habitants de la commune ;
-         Gestion des fourrières municipales obligatoires dans chaque commune en collaboration avec les refuges subventionnés indépendants de sociétés privées ;
-         Suivi, soins et contrôle des colonies errantes de chiens et de chats, notamment campagnes de soins, d’identification et de stérilisation ;
-         Contrôle des populations animales dans les refuges, contrôle du bon usage des subventions ;
-         Organisation et parrainage de journées mensuelles d’adoptions pour mettre fin au scandale des euthanasies de convenance ;
-         Organisations d’actions confiées à des sociétés privées ;
-         Création de brigades chargées sur le terrain d’assurer le bien-être des animaux de chaque commune dans chaque famille dans un suivi régulier, de contrôler la situation des animaux et le respect de la loi chez les éleveurs, d'organiser des campagnes de sensibilisation aux lois sur le respect des animaux et à la surveillance de la condition animale locale ;
 
BRIGADES MUNICIPALES
 
Contrôler sur le terrain par un travail de proximité la bonne application des lois de protection animale et sensibiliser la population sur les risques encourus en cas de non respect de ces lois.
 
-         Contrôle de l’état des élevages professionnels, contrôle des naissances et taxe de naissance, mise en conformité avec la loi ;
-         Contrôle des naissances d’animaux domestiques chez les privés : déclaration municipale, taxe de propriété, signature de la charte de respect ;
-         Visite régulière des propriétaires d’animaux domestiques à la date de visite chez le vétérinaire pour s’assurer des vaccinations et des soins donnés, du bon état général et de l’équilibre psychologique de l’animal pour les chiens en particulier ; contrôle des stérilisations pour les animaux de 1ère catégorie. Un contrôle rapproché et strict des naissances, des conditions d’élevage et de détention, un examen vétérinaire annuel devraient permettre de supprimer les stérilisations systématiques qui mettent en danger certaines races et donc le principe de respect de la biodiversité ;
-         Suivi, soins et contrôle des colonies errantes de chiens et de chats, notamment campagnes de soins, d’identification et de stérilisation ;
-         Organisation et animations des journées mensuelles de l’adoption ;
-         Organisation et animations de journées d’éducation : visites des écoles dans les refuges, etc. ;
-         Rappel ferme des lois et des risques encourus en cas de négligence : divagations, mauvaise santé des animaux ;
-         Collaboration avec la police municipale et la gendarmerie nationale dans les cas de maltraitance, d’abandons, de disparitions non expliquées, de décès non constaté par un certificat vétérinaire, etc. 
 
Nous souhaitons que notre pays devienne un modèle en matière de protection animale et que les abandons, les maltraitances et les euthanasies ne soient plus qu’un mauvais souvenir du temps où l’homme n’avait pas encore pris conscience qu’un animal est un être vivant et que le devoir fondamental de tout humain digne de ce nom est de respecter toute vie.
 
Nous rappelons la pétition du député européen, Alain HUTCHINSON pour la création d’une convention européenne de protection des animaux domestiques et des animaux errants.
Lignes principales
- identification des animaux et contrôle des naissances
- création d'une police de contrôle des naissances
- punitions sévères infligées aux abandonneurs et aux tortionnaires
- création d'unités de soins, vaccinations, identification et relâche des animaux errants
- création de refuges subventionnés assurant de bons soins et de bons traitements aux animaux abandonnés
- création de postes de directeur pour chacun de ces refuges selon les lois européennes de protection animale.
Le préambule de cette proposition de constitution établit que « L’Union souhaite avancer vers le progrès et la civilisation. Le respect pour la vie de l’animal n’est un handicap ni pour le progrès ni pour le développement économique et social. Une Union qui souhaite être cohérente et avancer sur la voie de la civilisation a l’obligation d’assurer le bien-être de l’animal et de le faire assumer véritablement par tous les états membres. Une Union en constante progression doit respecter la vie sous toutes ses formes et faire tout ce qui est en son pouvoir pour faire cesser les massacres couramment perpétrés sur les animaux. Elle devrait également prendre l’initiative d’employer ses compétences légales pour voter une directive européenne sur le sujet ou au moins un cadre législatif de protection animale. Les images de cruauté auxquelles nous sommes constamment confrontés sont choquantes et ne servent qu’à nuire à l’image des pays concernés. »
The preamble of the proposed European Constitution states that "The Union plans to advance towards progress and civilisation". Respect for animal life is a hindrance neither to progress nor economic and social development. AUnionthat wishes to be coherent and to advance on the road of civilization is under every obligation to deal with the issue of animal welfare and to ensure that it is dealt with properly by all of its Member States. An ever progressingUnionmust respect life in all of its forms and do everything in its power to put a stop to the massacres currently being perpetrated on animals.
It should also take the initiative to use its legal competence to vote in a European directive on the subject or at least a framework law on animal protection. The images of cruelty with which we are constantly confronted are shocking and only serve to damage the image of the countries concerned.
Partager cet article
Repost0
29 décembre 2007 6 29 /12 /décembre /2007 19:17

http://unanimus.over-blog.com/ 
il semblerait que dans le C/C se soit intercalé un petit problème: je vous conseille donc de consulter le message directement sur le site de Joelle ci-dessus

Journée mondiale des animaux

Monsieur le Président de la République
Palais de l'Elysée
55, rue du Faubourg Saint Honoré
75008 Paris
 
Mouans-Sartoux, le 4 Octobre 2007.
 
Monsieur le Président de la République Française,
 
Objet : Journée Internationale des Animaux, 4 Octobre 2007. Email impossible à expédier via le site officiel de l’Elysée.
 
Aujourd'hui, 4 Octobre 2007, est la journée internationale des animaux. Je saisis cette occasion pour exprimer mon souhait que la cause animale soit considérée avec attention et bienveillance par votre gouvernement et dans le Grenelle de l'Environnement. Des lois existent, pourtant elles sont rarement appliquées et les tortionnaires rarement pénalisés. Je souhaite que des lois plus strictes soient votées concernant le contrôle des naissances des animaux, le contrôle et la responsabilisation des propriétaires, mais également le contrôle des pratiques trop souvent atroces de l'industrie où les notions de bien-être de l'animal et de santé de l'animal étroitement liées sont bafouées avec leurs conséquences sur les épidémies, la santé et l'économie de l'homme. Par ailleurs, comme l'a fait ressortir un récent rapport du FBI, là où un animal est torturé ou maltraité se tapie la maltraitance sur enfant, qu'elle soit physique, psychique ou sexuelle.
 
A l'heure actuelle, malgré le Traité d'Amsterdam et son protocole sur le bien-être des animaux, avancée majeure où l'animal est reconnu par la loi comme un "être sentant" "sentient being" en anglais au sens propre "ressentant", capable d'éprouver joie, affection et souffrance, les abandons et les maltraitances se multiplient et s'accélèrent parce que la loi existante n'est pas respectée. Il y a quelques semaines, un chien a été torturé une nuit entière sur un balcon et a été retrouvé pendant le matin venu. Chaque jour, des exemples horribles parviennent aux gens qui font de la protection animale, ceci à travers toute l'Europe, l'horreur touche également tous les domaines de l'industrie et des activités humaines. De grands penseurs, philosophes, humanistes ont fait ressortir le fait qu'une nation qui ne traite pas avec humanité les animaux ne peut être jugée comme évoluée.
 
Vous avez parlé devant l'assemblée des Nations Unies de "conscience universelle". Telle est la voie que vous souhaitez montrer. Ce concept de conscience universelle ne trouve sa dimension véritable que lorsqu'il inclut le respect de la dignité de tous les êtres vivants. Il nécessite une vision nouvelle de l'homme, une éthique enrichie par la compassion, basée sur le fait que l'homme n'est qu'une partie de l'univers et qu'il doit cesser de considérer qu'il a un droit illimité de vie et de mort sur les autres espèces.
 
Pour les raisons ci-dessus, j'exprime mon souhait de voir le respect de la cause animale être part intégrante du Grenelle de l'Environnement comme une notion fondamentale liée aux notions d'équité générationnelle et de respect de la biodiversité dont le monde de demain aura à rendre compte à nos enfants.
 
Dans l'espoir que notre pays, comme vous le souhaitez, soit le phare de la conscience universelle, qu'il donne l'exemple d'une humanité évoluée en traitant les animaux avec respect et dignité, qu'il leur donne une place équitable dans le Grenelle de l'environnement,
 
Je vous ai fait confiance et je continue de le faire. J'ose espérer que vous pourrez éviter l'holocauste en train de s'installer et vous remercie de l’attention que vous voudrez bien apporter à ce courrier.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de mes respectueuses pensées.
 
J.P.Oldenbourg
Présidente Institut Khepera, association 1901.
238, Impasse des Bruyères
06370 Mouans-Sartoux
Ecrivain,
Co-éditeur et co-signataire de la pétition contre la participation au Grenelle de M. André Aschiéri, Maire de Mouans-Sartoux ;
Auteur de :
- Appel à la Première Dame de France pour la création d’une Mission Nationale de la Vie et de l’Humanité 
- Marseillaise Universelle, Hommage à Boris Vian, Lettre ouverte à Marianne pour une Marseillaise Universelle (2000)
- deux ouvrages sur Jacques Cœur référencés par le Centre des Monuments Nationaux
- Déclaration des Droits de la Vie.
 
80 personnes ont accepté d’être co-signataires web de ce courrier publié sur http://unanimus.over-blog.com
 
Ce message email n’a pas pu être expédié à plusieurs reprises via le site officiel du Président de la République. Je vous remercie de bien vouloir me répondre par courrier pour tenir informés les membres co-signataires web. Très sincèrement. 

undefined


Présidence République, réponse journée mondiale des animaux

Le Chef du Cabinet du Président de la République
 
à la Présidente de l’Institut Khepera
06370 Mouans-Sartoux
 
Paris, le 19 Décembre 2007-12-29
 
Madame la Présidente,
Le Président de la République a bien reçu votre courrier et m’a chargé de vous assurer de toute l’attention portée à vos réflexions relatives au traitement des animaux.
 
Je puis vous assurer de l’engagement de Monsieur Nicolas SARKOZY pour une politique de préservation et de protection des espèces animales.

Face à la multiplication récente des accidents provoqués par des chiens, le Chef de l’Etat a demandé au Gouvernement d’élaborer un projet de loi renforçant les mesures pour prévenir ce genre d’agression.

Tel est l’objectif du projet de loi présenté en Conseil des Ministres, le 11 Octobre dernier, et qui est actuellement examiné par le Parlement.
 
Ce texte met l’accent sur la prévention et la responsabilisation des détenteurs de chiens. Il prévoit également le suivi des animaux en matière de comportement et l’obligation de déclaration auprès des autorités locales et préfectorales.
 
Votre expérience rejoint nos préoccupations et montre qu’en ce domaine l’action du maître est cruciale pour la vie en bonne intelligence avec les animaux, dans le cadre familial et dans la vie sociale en général.
 
Je vous prie d’agréer, Madame la Présidente, l’expression de mes hommages.
 
Signé Cédric Goubet
Référence SCP/E & A/A115077
 

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2007 2 25 /12 /décembre /2007 16:57
DE FIN D'ANNEE 
http://unanimus.over-blog.com/article-14912474.html

La nuit de Noël

La nuit de Noel, les animaux parlent... Puissions-nous les écouter !

Une petite bougie, comme depuis plusieurs semaines, brûlera dans ma demeure cette nuit pour Munitis et tous ceux qui sont perdus dans le froid de la vie. Mon présent pour eux en ce jour où tous se préparent à la fête est ce poème.

licorne-copie-2.jpg
LA NUIT DE LA VIE
 
Je m’en vais,
Truffe baissée,
Désespéré,
Seul comme un chien,
Dans la nuit de la vie.
Mon maître, après m’avoir martyrisé,
Lâchement m’a abandonné.
Pourquoi ?
Je l’ai protégé, aimé.
Nous avons cheminé de pair
Sur le chemin des millénaires.
Pendant tout ce temps,
Il ne m’a jamais fait souffrir
Par plaisir.
Le Grand Esprit qui nous animait le guidait.
Nous étions de la Terre Mère
Une seule entité.
L’homme savait que rien ne lui appartenait,
Que tout était Don de Dieu,
Que tout être vivant méritait le respect.
J’offrais, comme mes frères, mon corps
Pour qu’il puisse se vêtir,
se nourrir,
encore et encore.
Il faisait parfois don du sien pour me défendre,
Pour que mes enfants puissent grandir,
Il faisait don de sa sagesse
Pour que ma race puisse se développer.
Nous allions côte à côte,
Heureux ou malheureux,
Ensemble, solidaires,
Membres à part entière
De la grande harmonie
De la Vie
De la Terre.
 
Que s’est-il passé ?
En quelques décennies,
L’homme, mon ami, mon frère
Est devenu fou.
Ivre de pouvoir,
Egoïste, malsain.
Sous le prétexte de manger,
S’habiller, se soigner,
Il s’est acharné sur nous.
En quelques années,
Sa race s’est octroyée le droit
De détruire les autres.
Désormais cruel, sanguinaire,
Raciste, esclavagiste,
Il vit de la souffrance
De millions d’innocents
Qu’il assassine dans une mer de sang.
Mes frères animaux
Sacrifiés dans d’horribles douleurs
Agonisent durant des heures,
Saignés à petit feu.
Leur regard implorant se vide peu à peu.
Ebouillantés vivants
Ils sont pelés, encore hurlant,
Massacrés sauvagement
Pour que d’autres s’habillent
D’un luxe à jamais vibrant de cruauté
Pour se mettre en beauté.
Pourquoi ?
La beauté véritable est dans l’âme,
Pas dans le meurtre que l’homme commet
Pour jouir d’un orgueil démesuré.
Frères animaux,
Si harmonieux, si beaux,
A jamais disparus,
Sacrifiés à tant de cruauté,
Vous dont la splendeur jamais plus
Ne vivra dans les sauvages étendues,
Mon cœur pleure pour vous.
En si peu d’années !
Pourquoi, pourquoi ?
Que s’est-il donc passé ?
Pourquoi une seule race s’arroge-t-elle le droit
De martyre et de mort sur les autres ?
Quand comprendra-t-elle qu’en agissant ainsi,
Quel que soit le prétexte invoqué,
Elle met en péril ses propres petits.
La soif de tuer ne s’arrête jamais,
C’est un cancer qui finit par ronger toute vie,
Même celle qui s’arroge le droit,
Sous couvert de connaissance
Et de science sans conscience,
De martyriser,
Empoisonner, tuer,
Inoculer la maladie
Pour soi-disant l’éradiquer.
La blouse blanche, aussi propre qu’elle soit,
Ne lui donne pas tous les droits.
La mort, aussi impassible qu’elle,
La guette au tournant de la vie.
 
Ils disent que nous, les animaux, n’avons pas d’âme.
S’ils ouvraient leurs yeux, ils nous verraient aimer.
S’ils ouvraient leurs oreilles,
Ils nous entendraient pleurer,
Souvent même sangloter.
S’ils ouvraient leur cœur,
Ils nous entendraient prier.
S’ils étaient restés humains,
Ils cesseraient leurs horreurs.
 
En quelques décennies,
Que s’est-il donc passé ?
Qu’a fait l’homme du Don d’Amour que l’Eternel lui a donné ?
 
Homes a écrit :
« L’homme est un loup pour l’homme ».
Ce n’est pas moi qui l’ai dit.
Je n’ai jamais pensé de mal du loup.
Le comparer à l’homme est l’insulter.
Il tue lorsqu’il doit se nourrir.
L’homme tue trop souvent par plaisir.
Qui l’oblige à faire souffrir
La chair dont il doit se nourrir ?
Sans parler des horreurs qu’il commet
Sous le prétexte de se vêtir.
Un loup jamais ne commettrait
De tels actes de cruauté.
Cessez donc, Mr. Homes, de les comparer.
En ces temps de sombre humanité,
Vous insultez l’animalité !
 
Je m’en vais,
Truffe baissée,
Désespéré,
Dans le vent, le froid,
Dans la nuit de la vie.
Mon maître, après m’avoir martyrisé,
Lâchement m’a abandonné.
Pourquoi ?
Dans ses moments de solitude,
J’étais à côté de lui,
Me laissant caresser.
Moi qui étais sauvage et libre,
Je me suis laissé apprivoiser.
Lorsqu’il m’a si souvent battu,
Jamais je ne l’ai mordu.
Il m’a tout pris, famille, amis,
santé, joie de vivre,
liberté, fierté, dignité.
Il ne m’a laissé que l’amour que j’avais pour lui.
Pourquoi ?
Parce que le Don de Compassion et d’Amour que Dieu m’a donné,
Jamais aucun humain ne pourra me l’enlever.
Du pauvre petit bout de cervelle charcutée
Qu’il me reste après avoir passé des années
Dans les cages des hommes en blanc
Qui tuent mes petits sous couvert de soigner leurs enfants,
Je ne peux faire qu’une chose,
Prier, sangloter, prier
Pour qu’un jour l’homme comprenne
Que, dans les siècles des siècles,
Tout s’inscrit dans l’âme immortelle,
Rien ne se perd,
Tout se paie,
Que ce qu’ils nous font subir aujourd’hui,
C’est à eux-mêmes,
Avec la même cruauté,
Que demain ils le feront,
Car le temps passe vite sur la roue de la vie,
Car humains et animaux pour la Terre un seul corps sont,
Qu’il en sera ainsi pour les siècles à venir,
Qu’à cette vérité
« Pas un Iota ne sera enlevé ».
A force de nous décimer,
Nous martyriser,
Avoir fait de nous leurs esclaves,
Leur souffre-douleur,
Pour leur égoïsme,
Leur orgueil,
Leur avidité,
Leur santé,
Nous, les enfants de Dieu au même titre qu’eux,
Bientôt leur corps n’aura plus rien à manger,
Leur âme plus rien à aimer,
La Terre dont ils se croient les maîtres
n’aura plus rien à leur donner.
Pourquoi tant de malheur ?
Pourquoi tant de sombres horreurs ?
Pour acheter un lopin de terre
Que l’homme de toute manière
Ne pourra jamais emporter
Lorsque sa mort viendra ?
Pour quelque monnaie éphémère 
Qui un jour entre les doigts
De tout’ façon lui glissera ?
Homme, mon ami,
Mon maître, mon frère,
Mon assassin,
Où et quand vas-tu t’arrêter ?
Lorsque tu auras fini de te tuer toi-même ?
Ce jour pourrait bien vite arriver,
Tu ne sais pas t’arrêter.
J’en souffre pour toi
Car je t’aime.
 
Je m’en vais,
Truffe baissée,
Désespéré,
Seul comme un chien,
Dans la nuit de la vie.
Mon maître, après m’avoir martyrisé,
Lâchement m’a abandonné.
Ce faisant, il s’est abandonné lui-même.
Je ne désespère pas de lui.
Je l’aime.
 
« Et je m’en vais, au vent mauvais qui m’emporte,
de ci de là, pareil à la feuille morte ». Verlaine.

Joyeuses Fêtes à tous,
Joëlle

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 15:00
Pour ses nombreux articles bien documentés et ses actions à mener que vous retrouverez sur le blog
http://unanimus.over-blog.com/

et la charte Unanimus à signer sur le site
http://www.unanimus.fr/signer-charte.htm

LE DERNIER ARTICLE DU BLOG UNANIMUS:

LES CHIENS DANGEREUX
RAPPORT DE DEANNA MARTIN,
Présidente de APPA-Equidés
Le Hameau
65140 Escondeaux
(05 62 96 57 64
 
Le chien agressif n’existent pas par nature.
Si, depuis la naissance, le chiot fréquente des humains qui le traitent bien, il va aimer l’Homme, rechercher sa compagnie, être gentil, et même supporter beaucoup de choses.
Cela s’appelle la sociabilisation, et c’est la base de tout le reste de sa vie.
Assorti à cela de lui offrir un vécu normal, c’est-à-dire voir autre chose, fréquenter d’autres chiens et d’autres humains, explorer le monde.
La mère du chiot a un rôle incontournable
Elle va lui enseigner des bases aussi importantes que vous…
Exemple : ce qui lui fait peur è, sa mère n’ayant pas peur, il calquera sur elle.
Le plus important de tout, c’est qu’elle va lui enseigner aussi « la morsure d’inhibition » : à savoir, ne pas mordre ! Le chiot n’a pas toute sa coordination, et ne contrôle pas sa force naissante. En jouant, il mordille, s’énerve, et mordille alors beaucoup trop fort. C’est ici que la mère intervient (ou d’autre chiens de l’entourage éventuellement) : elle va le punir quand il fait mal ou quand il s’énerve trop. Elle le mord aussi, le gronde en grognant, etc. etc. Ainsi, il fait la relation de cause à effet et apprend toutes les limites de ce qui est permis ou interdit.
L’humain doit participer à ce travail, et pénaliser aussi : ça s’appelle… l’éducation !!!…
Le chiot peureux, ou non éduqué ainsi, ne sera pas bien dans sa tête, cela peut aller jusqu’à des angoisses.
C’est celui-là qui sera potentiellement « agressif », le plus souvent en simple défense, mais hélas peut-être aussi en développant cette défense un peu trop loin.
Les élevages en nombre
Dans ces élevages, on constate que ces chiots ne peuvent pas explorer le monde extérieur, ni ne sont constamment en présence de l’Homme et manipulés par lui. Il va donc leur manquer des bases d’apprentissage et d’évolution. Le pire, c’est que beaucoup naissent dans des tout petits modules, voire des cages, alors imaginez !
La plupart sont vendus très jeunes. Donc, alors, balancés dans le monde extérieur sans ces bases ! le bon maître va y pallier : pas sa présence, par l’entourage, le jardin, les promenades, et par l’éducation dans le bons sens. Malheureusement, beaucoup ne sauront nullement le faire !!
Quant à l’âge où on les vend ou donne, la Loi stipulant 8 semaines, nous avons là un autre problème ! En effet, selon leur taille, les chiots n’ont pas les mêmes capacités. Plus il est grand, plus sa maturité est lente.
Pour faire simple : un chiot ratier ou un chiot dogue allemand n’ont pas la même évolution. A 8 semaines, un chiot ratier est déjà bien tourné vers le monde extérieur, un dogue allemand est encore un bébé en bas âge !
Les chiots de grande taille doivent rester plus longtemps avec la mère et la fratrie.
Or, puisque ce sont les grandes tailles qui pourront poser problème plus tard si leur vécu est mauvais, il serait donc nécessaire de changer l’âge minimum de vente pour eux. Et d’en interdire l’élevage en nombre ! Dans un élevage en nombre, l’Homme ne sociabilise pas du tout les chiots !!!
 
Nous voulons tout industrialiser pour des raisons de rendement financier ! Les concentrations des animaux de consommation sont déjà assez horribles…
Premièrement et de plus en plus, on concentre des chiens et des chiots !!! Si on remonte dans le temps, cela n’existait pas. Généralement, il n’y avait que des « élevages amateurs » , c’est-à-dire des gens aimant et connaissant telle ou telle race. Voilà qui change tout, puisque alors les chiots sont bien sociabilisés, donc ne présenteront pas de risque futur.
 
L’abomination de l’importation des « chiots de l’Est »
Massivement, on a là ouvert la porte à des chiens à potentiel peut-être dangereux è ils sont là bas « élevés » dans des conditions effrayantes : cages ou caves, aucun contact avec l’Homme ou le monde extérieur, et nés de parents eux-mêmes énervés et angoissés, et non attirés par l’Homme, et souvent aussi brutalisés.
On les arrache au peu qu’ils connaissent et les  rassure – mère et fratrie – et les voilà transportés dans des cages et ensuite re-confinés dans des cages !! Autour d’eux, d’autres cages, des cris, de l’angoisse ambiante, et une vie d’autistes !!
Il ne leur reste qu’une « chance » devant eux : tomber sur un bon maître !… et il va y avoir du boulot, vu comme il est démarré « énervé » !!
Imaginez la « loterie » que nous avons là, et le nombre de chiots « sacrifiés » !!!
La confiance et l’équilibre sont les maîtres mots
Le traitement que va connaître le chien en grandissant, mêmes paramètres : bien traité et bien éduqué, il oubliera son mauvais démarrage, et se construira dans la confiance et l’équilibre.L’équilibre évitera les comportements aberrants, la confiance en fera un chien aimant l’Homme, et sûr dans toutes ses réactions.
C’est donc SI SIMPLE !!!.
Hélas, les amateurs et acheteurs de races puissantes et « de garde » sont trop souvent soit des jeunes – qui n’y connaissent rien, ou ont eux-mêmes des problèmes – soit des individus tordus ou agressifs qui vont vouloir, justement un chien qui fait peur… Je ne me lancerai pas dans le chapitre social tant que psychologique…
En tout cas, les maîtres, qui gueulent ou tapent le chien, il ne faudra pas s’étonner que le chien soit alors en profonde insécurité affective envers l’Homme, ou se mette en défense… Même pour l’Homme, le maltraité devient souvent maltraitant !…
 
Les chiens de vigile ou gardiennage
La plus grande dangerosité potentielle est là , Je crains que les vigiles qui travaillent le chien dans le bons sens ne soient qu’un faible pourcentage !… Les reportages télévisés qui ont traité ce sujet nous ont montré des chiens non aimés, totalement réduits au statut d’outils, et qui vivent dans des cages de transport, des placards, des caves noires ! L’autisme s’installe, l’insécurité, le désespoir, la rage impuissante ! Autisme, le mot n’est pas trop fort : pas de contacts sociaux hommes ou autres animaux, pas de possibilité de se mouvoir et se détendre, d’entendre ou de sentir, d’identifier…
C’est donc être coupé du monde, et même du monde des sens : or, ce sont bien les sens et le vécu qui permettent de se construire et d’être bien dans sa tête…
Ces chiens, au fil du temps, n’ont plus aucun repère ; il n’est pas trop de dire qu’on les amène à la « folie »…

Comment gérer tout ça ?

 
L’Etat peut beaucoup mais certainement pas avec des lois répressives et démagogiques en aval !!! la première sonnette d’alarme avait été sonnée depuis une dizaine d’années… Alors, encore des lois répressives, mais ne traitant nullement le fond du problème ni ne redressant la barre !
On dit faire disparaître telle ou telle race et c’est grotesque è émergeront alors d’autres races qui pourront être aussi déformés, etc. C’est le tonneau des Danaïdes et le serpent qui se mord la queue.
 
Proposons quelques suggestions
 
Les éleveurs
Plus d’élevage en grand nombre. Pour les races genre Rottweiller, etc. des éleveurs avec diplômes spéciaux, et des contrôles fréquents pour les conditions d’élevage et de sociabilisation.
Sachant qu’en plus les éleveurs vendent ensuite à n’importe qui, puisque seul l’argent les motive…

Changer
l’âge de vente pour les grandes races ou les races à potentiel.
 
Campagne d’information/éducation :
les gens buvant ce qu’a dit la télé comme les évangiles, une campagne éducative bien menée changerait bien des choses…
 Interdire les vente libres
Trop de gens vendent ou donnent des chiots, dont beaucoup non sociabilisés. Cela permettra aussi de réduire le  surnombre de chiens en France !!!.
Catégorie « chiens dangereux », ou puissants, il ne faut plus tolérer de commerce non contrôlé !

  Interdire l’importation des chiots de l’Est
Les raisons en ont été développés plus haut. Sans compter que des animaleries trichent allègrement sur l’âge ; l’affaire Duprat l’avait bien démontré !….
 
Répression pénale très lourde pour les propriétaires de chiens amenés à attaquer voire tuer, avec de la prison ferme, et des amendes très élevées.
Quelques-unes en rafale et bien médiatisées auraient un énorme effet préventif !! ceux qui se foutent des lois et laissent leur chien circuler sans laisse, etc. y regarderont à deux fois et le surveilleront beaucoup plus !
Ceux qui avaient envie d’en acheter y regarderont aussi à deux fois.
 
 Chasse aux combats et élevages clandestins
Les premières apparitions de chiens type « Pitbull » (encore que « Pitbull » n’est pas  une race) se sont produites dans des milieux humains aussi douteux que dangereux. Ils en ont allégrement distribués !!…
Entrant là dans les catégories humaines hors la loi et très parallèles, si on n’éradique pas ce problème, il circulera encore et toujours des chiens rendus dangereux !
Les futurs chiens de combat sont dressés à devenir fous et méchants : enlevés à la mère très tôt, enfermés, maltraités, excités, ils pètent les plombs…
J’ajouterai que le milieu de combats de chiens n’est jamais  contrôlé, que les interventions policières sont quasiment inexistantes, alors que ces  pratiques sont illégales !! Nous savions que l’état français se préoccupe peu de la souffrance animale…
Cependant, fermer les yeux sur l’atrocité des combats de chiens et par là même accepter l’illégalité, c’est un peu fort !!! et ne fait pas honneur à notre pays…
Vu la crise actuelle, il serait grand temps de se soucier enfin de ce problème majeur… a fortiori dans la mesure où on prétend vouloir faire disparaître les chiens dangereux !!!
 
Ce n’est pas devant la catastrophe qu’il faut réagir, c’est en gérant préventivement avant la catastrophe ! Ce que ne fait pas l’Etat !
Je voudrais faire remarquer, à propos des Rottweillers (très diabolisés ces temps-ci) que, si on remonte quelques années en arrière, on n’avait jamais entendu parler d’eux. Ils étaient acquis par des amateurs/connaisseurs, éduquer, etc., et ne posaient aucun problème !
On peut dire qu’il ont été victimes de « l’effet de mode », toujours pernicieux pour les animaux… Amstaff et consorts aussi !

Internet

Un particulier, un refuge, un éleveur, sont tenus à la légalité, pour l’identification en particulier.
Sur Internet, la législation disparaît !!! Tout chien se vend sans rien le cas échéant, et hors contrôles sus-mentionnés. Voilà donc deux poids et deux mesures, et encore une tolérance de l’illégalité.
 
Chiens de SDF
Beaucoup ont des chiens de ce type et reproduisent, y compris dans de mauvaises conditions sanitaires. Ils donnent ou vendent les chiots, trop jeunes en général, et à n’importe qui ! Là aussi, deux poids/deux mesures !!! Est-ce à dire que seul le citoyen « normal » supportera contrôles, obligations légales, et pénalisations ???
Un exemple très récent : des SDF ont croisé « Dogue argentin » et « Berger allemand », et ont distribué 7 chiots de ce type ! Je ne parle donc pas en l’air !….
 
Eradiquer des races ne sert à rien. Ce sera reporté sur d’autres ! On peut « rendre fou » toutes sortes de chiens !.
Sachez aussi que les hors la loi volent les chiens catégorie 1 et 2 chez des particuliers, pour s’en procurer !!! Ils disparaissent alors dans les caves, et iront aux combats !!
Un simple Labrit dressé dans une cave par ce genre d’individus deviendra lui aussi un danger équivalent !
La loi proposée n’est pas bonne. Elle a trop de limites, et ne sera pas efficace. Elle ne traite pas le problème à sa source, et est responsable d’une vague d’abandons sans précédent, pour avoir alimenté une psychose grotesque…
L’holocauste-euthanasie sera une belle honte pour ce pays, des milliers de chiens très braves vont être mis à mort !.
Nous récusons aussi les pouvoirs donnés aux maires, qui n’ont aucune compétence en la matière. C’est ouvrir la porte à des aberrations inacceptables !
Nous allons là tomber dans l’abus de pouvoir pur et simple !
 
CONCLUSION
Arrêtons immédiatement de diaboliser les chiens.
Eteignons la psychose.
Mettons en place une étude réelle et compétente.
Stoppons les humains responsables de tout cela.
Traitons ce problème grave en amont.
Il existe des lois de protection animale. Revoyons-les pour qu’elles soient plus efficaces et assurons leur application pour qu’elles soient véritablement respectées.
 
 
Deanna
Présidente de l’association APPA EQUIDES
http://www.appa-equides.org/

imuna10col-copie-1.jpg
Mon avis : je souscris à ce que pointe Deanna en donnant des solutions positives, mais c'est tout l'environnement psychologique de notre pays qu'il faut revoir. Nous sommes devenus globalement une nation malsaine, malade, psychosée et névrosée, premier consommateur européen de psychotropes, antidépresseurs, etc., trop bien placé au niveau mondial dans la pédophilie, où le sort des animaux est honteux, violente à l'image des films et feuilletons tv américains qui ont envahi la planète et inévitablement ont les répercussions que l'on voit. Effets pervers qui s'impriment sur les problèmes sociaux graves que l'on connaît. C'est tout l'ensemble qu'il faut avoir le courage de voir en face. Les animaux dits "molosses" n'en sont que le reflet. Plusieurs pages de ce blog sont consacrées à ce sujet. Comme les pages sur la corrida. On ne peut subventionner le zoosadisme de la corrida sans en libérer les effets cachés... Tout est lié. Le web est également un instrument de la violence, de la maltraitance sous toutes ses formes qu'il faut savoir contrôler. La liberté des uns s'arrête là où commence la vie de l'autre. Les vidéos et sites sur la zoopsychopathie sexuelle sont légion sur le web. Imanquablement les effets se retournent un jour sur tous, les enfants en premier. Voir sur ce blog un courrier à un juge des tutelles : les animaux violentés et violés sont encore, malgré les preuves accumulées, chez leurs maîtres. De la Justice ça ? NON, j'ose accuser cette indifférence là !
 Voir également http://www.unanimus.fr
et tous les sites consacrés aux galgos car l'Espagne c'est l'Europe, c'est nous aussi car tout est lié:
http://www.galgos.fr
http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com
 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 12:36

http://unanimus.over-blog.com/article-13429576.html




TOUTE VIE EST SACREE. PETITION destinée au Secrétaire Général des Nations Unies

http://www.thepetitionsite.com/1/all-life-is-sacred

Pétition initiée par  Friend-EPAR/OIPA member league/alliance for animal rights

"Cette pétition sera remise au Secrétaire Général de l'O.N.U. avec la requête que les Nations Unies passeront une résolution créant des devoirs des états membres, incluant une législation dérivée à laquelle tous les membres devront se plier.
1. Le Droit pour tous les êtres vivants à vivre en harmonie avec les besoins spécifiques à leur propre espèce.
2. Le Monde entre maintenant dans le 3ème Millénaire. Chaque âme doit être reconnue comme sujet jouissant d'un statut juridique individuel.
3. Ayant seulement une vie, tous les êtres vivants ont un droit égal à vivre en accord avec les besoins individuels des espèces biologiques spécifiques.
4. Personne ne peut violet l'intégrité psycho-somatique de chaque espèce vivante, indépendamment des justifications qu'elle pourrait s'allouer.
5. La vie de chaque être vivant sur Terre doit être considérée comme étant de la plus grande valeur - aucune vie ne peut être décrétée comme étant plus importante que les autres. Toutes les vies doivent être considérées comme également importantes.
6. Personne n'aura le droit d'ôter la vie à un autre être vivant, de le torturer, de lui causer volontairement toute forme de souffrance , de rester impuni par la législation globale ou nationale.
7. Ces conclusions engageront tous les pays membres des Nations Unies comme ceux qui n'en font pas partie de sorte que toute nation refusant d'accepter et respecter les principes ci-dessus  sera sanctionnée par l'O.N.U., sans aucun droit de veto sur ces resolutions ou sur les sanctions qui devront en résulter, quelle qu'en soit la raison.
Toute vie est sacrée. Merci."

356787.jpgElle rejoint la Déclaration Universelle des Droits de l'Animal de la Fondation Ligue pour les droits des animaux que nous avons présentée sur http://www.unanimus.fr/droits-animaux . Elle rejoint  également ma "déclaration des droits de la Vie" http://www.unanimus.fr/declaration-droits-vie.htm 

La déclaration universelle des droits des animaux a été lue à la Maison de l'UNESCO, Paris, 15 octobre 1978, par son auteur,

La Fondation Ligue Française des Droits de l'Animal. 


Précision de la L.F.D.A. : Cette déclaration n'a pas été reconnue officiellement par l'Unesco.

Souhaitons que cette pétition amène justement les Nations Unies à reconnaître son bien-fondé et à l'adopter en demandant à chaque état membre de l'appliquer. Lorsque nous recevons tous les jours des photos aussi atroces que celle de ce galgo pendu par des chasseurs espagnols, ces déclarations nous semblent bien utopistes... mais Kipling a écrit : "méfiez-vous de vos rêves d'enfant car ils finissent toujours par se réaliser."

REVONS DONC MAIS SIGNONS ! Il y aura bien un jour où les politiques, globalement, réaliseront que la violence est arrivée à un tel paroxysme, que ce soit sur la nature, les espèces animales, domestiques, les humains, les enfants en particulier, qu'il n'y a plus qu'une solution : radicalement éradiquer la monstruosité du zoosadisme ! Mais cela, il faut le vouloir vraiment. Espérons que les animaux pourront un jour, vraiment, globalement, être respectés. Ce jour-là, nous pourrons dire que l'homme est capable de vivre en paix et que les enfants seront désormais protégés.



http://www.thepetitionsite.com/1/all-life-is-sacred

This Petition will be handed  to United Nations (UN) Secretary-General with the request that the UN pass a Resolution which will be Legally Binding for all countries-Member nations of the UN, that will include the following legislation to which every member is required to comply.
The legislation must address each of the following requirements:
1.The Right of all living beings to be allowed to live in accordance with the specific requirements of their own individual species.
2. The World is now entering its Third Millennium AD;- every anima
l is required to be given legal status as individual passive justice subjects.
3. That, by having only one life, all living beings have an equal right to live in accordance with the individual needs of their specific biological species.
4. Nobody can violate the psychological and somathical corpuscules integrity of any living species, regardless of their justification(s).
5. The life of every living being on Earth must be considered as beimg of the greatest value,- no life is to be specified as being more important than any other;- all lives are to be considered equally important!
6. That Nobody shall be entitled to take the life of any other living being, or torture it ,or cause any form of deliberate suffering and as a result remain unpunished by Global or National Legislation(s).
7. That these conclusions are binding for ALL member countries of the United Nations, as well as those countries which curretntly are not, and thus with any nation refusing to accept them it must result in the specific nation concerned being sanctioned by UN, with no right of veto on any resolution relating to the above requirements or introducing any sanctions for any reason.
 All life is sacred.

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 00:00
Posté sur  le forum "le sauvetage des molosses"  http://lsdm.goodforum.net/

Signez la pétition du CFABAS !!!
Pour la défense des
TERRIERS DE TYPE BULL
Et autres chiens de race concernés

Nous voulons, avec votre soutien, démontrer que la solution ne réside pas dans la disparition de telle ou telle race, mais bien dans le traitement du problème sur le fond.

Nos chiens sont sélectionnés depuis plusieurs dizaines d'années par des éleveurs passionnés et, comme toutes les autres races, ce sont des chiens merveilleux et équilibrés lorsqu'ils ne tombent pas dans de mauvaises mains.

Le problème, ce n’est pas le chien mais celui qui est au bout de la laisse.

Encore une fois, la solution ne consiste pas en une suppression d’une race et cela, le public doit le savoir et doit être informé à ce sujet. Tout
propriétaire de chien doit être bien conscient que si une telle logique était
appliquée, toute race mordant serait ainsi susceptible de disparaître. On ne traiterait alors hélas pas les vraies causes du problème. 
 
 
 
TOUTE L'ACTUALITE SUR LES MOLOSSES ET LA ¨PARANOIA COLLECTIVE BIEN ENTRETENUE PAR LES MEDIAS ET NOS POLITIQUES SUR LE BLOG D'UNANIMUS

Encore un exemple de l'incompétence de nos dirigeants qui au lieu de prendre les mesures qui s'imposent en temps voulu pour ce qui est de responsabiliser le citoyen sur le respect qui est du à tout animal qui se doit de rester avant tout un animal de compagnie préfèrent fermer les yeux pour ne les ouvrir que lorsqu'il est trop tard.

http://unanimus.over-blog.com/categorie-10190108.html
Partager cet article
Repost0
13 octobre 2007 6 13 /10 /octobre /2007 20:04
Réactions de Deanna, présidente de APPA EQUIDES, suite de
 
12 Octobre 2007
Les molosses et l’insuffisances de l’homme…
www.appa-equides.org/
Je continue !

Toujours un très bon article sur Unanimus en continuité du précédent sur le blog agir-pour-les-galgos

http://unanimus.over-blog.com/article-13046373.html



Partager cet article
Repost0
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 16:59
 
 
A lire l'article diffusé sur le blog Unanimus

Vous aussi vous pouvez faire un C/C du texte de Deanna et le co-signer en l'envoyant à la Présidence

http://www.elysee.fr/
    écrire au président.

Merci de diffuser largement. Soutenez les actions d'Unanimus et Galgos.fr
Partager cet article
Repost0
10 octobre 2007 3 10 /10 /octobre /2007 21:47
VOUS ATTENDENT 
La Roumanie et la Norvège font dans l'abject !!! et un manifeste à signer pour le Portugal
Et pensez à signer la charte Unanimus, un engagement à mettre sa souris au service des animaux

http://unanimus.over-blog.com/

http://www.unanimus.fr/index.htm


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de LN Verdier
  • : agir-pour-les-galgos c'est aussi un site http://www.galgos.fr consacré à la défense des lévriers d'Espagne et à la dénonce de la maltraitance qu'ils subissent de la part des galgueros. BASTA! >>> suppression de la chasse avec lévriers en Espagne et statut d'animal de compagnie aux Galgos !!! Contact : galgos-ethique-europe@orange.fr
  • Contact

Profil

  • LN Verdier

MESSAGE A TOUS LES LECTEURS

Attention, tous les articles de ce blog sont la propriété de Agir pour les galgos et de l'Association galgos-ethique-europe.

Les articles et informations peuvent être diffusés accompagnés du lien d'origine mais en aucun cas ils ne doivent être utilisés pour servir de support à une démarche ou une action si cette dernière n'est pas issue de l'initiative de l'auteur lui-même ou de l'Association à laquelle il appartient








Rechercher

Archives

le galgo, symbole d'impunité


Cliquer sur l'image pour avoir accés au contenu de la Charte

ADOPTER-UN-GALGO2.jpgCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les Galgos à l'adoption.

 

 



adopter-un-podenco-galgos-ethique-europeCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les podencos à l'adoption.



Dites NON à l'Espagne cruelle

COMMENT ADHERER AU BOYCOT DE L'ESPAGNE



Blog déconseillé aux personnes sensibles et aux enfants

 

 

 

 

REPRODUCTION DE NOS ARTICLES
Bienvenue si vous souhaitez diffuser
un article, photo ou gif animé.  Nous
vous prions simplement d'indiquer le lien
complet de l'élément que vous reproduisez.
Si vous êtes l'auteur d'une photo et que
vous ne voyez pas votre lien indiqué ou que
vous souhaitez la voir retirer, merci de nous
contacter : webmestre@galgos.fr
Merci d'avance pour votre compréhension.

 



 

C'est toi galguero qui l'a tuéee .... comme autant d'autres 50.000 Gisela chaque année


 

 

 

 

546220_10151077798968481_821609717_a.jpg

 




ADHERER A AMNISTIA ANIMAL JAEN

 

 

logogalgoblog.jpg




peut aider un autre Galgo/Podenco à sortir d'Espagne


 

Manteaux---01.06.2010-012.jpg

Patrons pour fabriquer des manteaux pour les Galgos

 

 





 

  avatar-blog-1231354449-tmpphpwBHUPr.jpeg

Pression Ethique Anti Corrida Europe

Visiteurs uniques du blog

Locations of visitors to this page