Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 19:52
cours-y vite .... cours-y vite .....
 
Otelo Galgo de la perrera de Jerez, sauvé la veille même de son jour d'euthanasie programmée
Otelo coule des jours en Allemagne



50.000 galgos meurent chaque année maltraités, torturés, d'inanition, écrasés sur les routes, abandonnés ...... euthanasiés dans les perreras
2500 galgos adoptés chaque année en Europe et aux USA
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 19:31


 
Je précise que pour l'instant il semblerait que ce ne soit pas les autorités politiques qui aient eu la honte de prétendre à la Belgique que la situation des Galgos se soit améliorée sur le territoire espagnol .... alors qui?


Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 20:18
 
TRADUIT DE L'ESPAGNOL SUR LE SITE DE LA FEPAEX

FEPAEX Y LAS "SALVADORAS" DE PERROS DE OLIVENZA 
 

La Federacion de Protectoras de Animales de Extremadura (FEPAEX)
s'est mise en contact avec divers responsables de l'Administration Autonome pour manifester son  malaise devant l'existence dans notre région de perreras-abattoirs et la nécessité de les remplacer par des Centres de d'Accueil du XXIème siècle
 




La FEPAEX leur a expliqué également qu'il serait plus éthique et économique de contrôler les naissances canines et félines plutôt que de maintenir le système actuel de ramassage traumatisant des animaux, attente pénible de la mort, maladies douloureuses et une euthanasie cruelle. L'opinion qui existe dans notre région concernant le thème de la stérilisation est pauvre, équivoque et malheureusement entretenu par l'opinion de nombreux vétérinaires selon laquelle les femelles devraient avoir au moins une fois dans leur vie une portée
 
Nous leur avons également démontré qu'avec la politique actuelle considérant les animaux de compagnie uniquement d'un point de vue sanitaire, l'Administration encourage ainsi l'attitude irresponsable de ceux qui détiennent des animaux. En Extremadura, n'importe qui peut se séparer de son animal juste par un coup de téléphone auprès de sa municipalité comme s'il s'agissait d'un vieil appareil usager. La Municipalité les récupèrera et les tuera si elle a une perrera-abattoir ou bien si elle a un Contrat avec la Diputacion, ils seront envoyé au service de récupération pour que ce soit la Diputacion qui les tue. Tout ceci sans exiger aucune identification de l'animal, ni de celui qui décidé de son destin funeste. C'est bien triste de devoir le dire, mais ce sont avec nos impots que l'Administration alimente la maltraitance et l'abandon
 
La puce d'identification en Extremadura n'est pas encore obligatoire, ce qui suppose de grosses difficultés à l'heure actuelle pour déposer une plainte pour abandon ou maltraitance. Et au rythme où va le Conseil d'Agriculture et du Développement Rural qui semble ne pas montrer un grand intérêt pour les animaux de compagnie, nous pensons devoir attendre 2011 pour que soit obligatoire l'identification des chiens
 
Nous sommes conscients que compte tenu des insuffisances de notre système en Extremadura concernant la protection animale, l'objectif zéro euthanasie dans les perreras-abattoirs de l'Administration, à court terme, soit impossible
 
Et en attendant? En attendant, la FEPAEX propose de supprimer toute cette souffrance animale non fondée venant des perreras-abattoirs et des services de récupération des animaux.
 
Comment?
 
- Premièrement: en embauchant du personnel formé et compatissant
- Deuxièmement: en améliorant et aggrandissant les installations pour que les animaux puissent courir et avoir une vie digne, adaptée aux besoins de leur espèce
- Troisièmement: et que, si le cas se présente, et seulement si c'est vraiment nécessaire, qu'ils soient euthanasiés comme le prévoit la Loi, avec perte de cosncience dans un premier temps et sans souffrance
- Quatrièmement: programme d'adoptions, vaccins, stérilisation, contrôle vétérinaire et puce d'identification, considéré comme le minimum
 
En dehors des perreras-abattoirs de l'Administration, existe en Extremadura des Centros Zoosanitarios des Municipalités gérés par des Associations de Protection d'Animaux et où, avec beaucoup de bonne volonté, efforts et peu de moyens, ON N'EUTHANASIE PAS. Mais, lamentablement et à nôtre grand regret, les animaux sont entassés en attente d'une maison définitive: Almendralejo, Cáceres, Guareña, Miajadas ou Plasencia. A Don Benito, Badajoz et Mérida, qui ont des perreras-abattoirs, les Protectoras sauvent des animaux et tentent d'améliorer leurs conditions à l'intérieur de ces perreras. Si quelqu'un nécessite et mérite de l'aide c'est bien les Protectoras d'Extremadura, qui accomplissent leur travail de manière désintéressée sans attente de récompence financière en échange
 
Et maintenant nous allons parler du cas spécial et unique en Extremadura de la perrera-abattoir provinciale de la Diputacion de Badajoz à Olivenza
 
En quoi se différencie cette perrera-abattoir de Olivenza des autres perreras-abattoirs de notre Communauté? En premier lieu, c'est la seule en Extremadura qui soit gérée par une entreprise privée à des fins de profit et en second lieu, elle se différencie par la souffrance non justifiée qu'elle soumet aux animaux qui auront la malchance de finir leurs jours ici
 
Cette entreprise, dont la propriétaire est Manuela Pablo Dias, s'est enrichie avec un abattoir d'autruches avant de continuer avec la perrera-abattoir Provinciale de la Diputacion d'Olivenza. Sans aucun scrupule, percevant de l'argent pour chaque animal recueilli dans ses installations, vivant de la souffrance et de la mort de milliers d'animaux, c'est ainsi qu'elle entretient son économie cette Dame qui, par ailleurs, est propriétaire d'une résidence canine juste à côté de la perrera-abattoir
 
Ce qui s'est réellement passé à l'intérieur de la perrera-abattoir de Olivenza durant ces trois dernières années, gérée par l'entreprise de Manuela Pablo Diaz,  il est impossible de le savoir faute de transparence de l'Administration, et nous espérons le savoir au travers du jugement et de la plainte que nous avons déposée
 
Mais ce qui est arrivé dans le courant de ces derniers mois au moment de l'apparition des "SAUVEUSES DE OLIVENZA" aux côtés de certaines ong's européennes"  mérite un commentaire et un éclaircissement venant de la FEPAEX étant donné le peu de respect porté à nôtre travail et au futur de nos animaux
 
En février de cette année s'est propagé à travers le net la situation vécue par les chiens de Olivenza. Cristina Alavarez (une des " Sauveuses de Olivenza" a diffusé des photos des animaux accompagnés de courriers alarmants
sur ce qui se passait à l'intérieur  

Ceci juste au moment de la naissance de la FEPAEX. Nous avons vu le jour le 2 mars 2009 mais nous avions déjà pour projet LA FERMETURE DE LA PERRERA-ABATTOIR D'OLIVENZA,  entre autre raisons car notre Loi de Protection Animale exclue dans son art24.1.b) qu'une entreprise à but lucratif gère les perreras de l'administration
 
Nous nous sommes mis alors en contact avec la mentionnée Cristina Alvarez de Olivenza et avec Charo Zaton de Vitoria qui présumément étaient en train de sauver les chiens et ce pour avoir des informations vétérinaires sur l'état des animaux et elles nous expliquèrent pourquoi certains mouraient après avoir été récupérés et transportés. La FEPAEX pensait que ces dénommées "sauveuses" allaient collaborer pour que des entreprises privées comme celle-ci disparaissent d'Extremadura et pour que l'enfer de ces pauvres animaux ne puisse PLUS JAMAIS continuer. Rien n'était moins sûr. Au jour d'aujourd'hui, non seulement elles n'ont apporté aucune preuve de l'horreur qu'elles ont diffusé, mais en plus au côté de Pamela Honig et ses protectrices européennes elles sont en train de laver la conscience de Manuela Pablo Diaz faisant croire à l'Administration que cette femme, qui s'enrichit sur le dos de la soiuffrance des animaux, gère humainement la perrera-abattoir de Olivenza et se préoccupe du bien-être et de la protection des animaux qu'elle "recueille"
 
La FEPAEX se pose la question: Quelle personne ayant du coeur et une tête peut aller là-bas, sortir quelques chiens, voir comment ils malvivent et sont tués par centaines .... et au lieu de condamner et se battre contre la personne responsable, au contraire la justifie et la défend? Une personne de coeur et de tête ne peutvoir qu'une chose, c'est qu'un tel lieu ne peut continuer de fonctionner comme un abattoir où très peu ont une chance et beaucoup vivent dans de terribles conditions et meurent sans aucun remède devant leurs yeux? Comment se peut-il que la même personne qui fait de l'argent sur la souffrance de milliers d'animaux, puisse se convertir tout d'un coup en "protectrice des animaux de Olivenza", pour permettre que quelques "sauveuses", en espérant que ce soit avec la meilleure intention, en sauvent si peu parmi les milliers condamnés à mort???
 
Cette femme gagne de l'argent avec chacun de chiens entrés dans ses installations, et nous espérons qu'elle ne gagne pas plus d'argent en plus avec les dons et les aides de bonnes personnes, d'associations nationales et internationales qui essaient d'aider les pauvres animaux qui finissent à Olivenza. Nous voulons que toutes les associations qui collaborent avec cette femme sachent clairement que la Perrera de Olivenza est gérée par une ENTREPRISE A BUT LUCRATIF
 
La FEPAEX désire sauver TOUS les chiens de ces installations et nous voulons empêcher que bien d'autres y entrent. Nous voulons que Olivenza soit fermée et que l'Administration crée une Centre de Récupération où les animaux aient un traitement digne, humain, plein de caresses et de sensibilité, où les animaux ne soient pas la marchandise du commerce de quelques uns. Nous ne voulons pas que quelques animaux soient réservés comme s'il s'agissait d'articles de vente sur catalogue et que les autres souffrent laissés derrière. Nous voulons que personne ne s'enrichisse sur leur souffrance, leur peur, leur angoisse, leur abandon, leur indignité, leur maltraitance et leur mort
 
Nous comprenons ce que vous ressentez, nous comprenons que vous vouliez aider et que vous ayiez commencé en sauvant des animaux de là, de même que nous l'avons fait nous mêmes en son temps. Mais notre expérience nous a prouvé que sauver peu d'animaux ne résoud pas le problème mais l'amplifie. Le travail des Protectoras de Extremadura ces dernières années, en dehors de sauver bien peu d'animaux, a permis que aussi bien l'Administration que la société finissent par se détourner du problème et se lavent les mains de leur responsabilité vis à vis des animaux, considérant que nous autres Protectoras étions là pour le résoudre. Exporter notre problème vers l'Europe n'est pas la solution
 
Nous espérons que vous réfléchissiez et que vous compreniez que la politique de la FEPAEX c'est de lutter pour éradiquer le problème de manière à ce qu'il n'y ait plus d'animaux à sauver, que cette nécessité n'ait plus lieu. Pour celà nous sommes en train de collaborer avec l'Administration, pour qu'elle assume sa responsabilité, qu'elle applique la Loi de Protection Animale et établisse une politique préventive
 
A ceux qui, comme nous, ont le coeur fendu par les photos de Olivenza, celles de NUNA et ses chiots (quelqu'un sait-il de quoi ils sont morts?), celles de milliers d'autres qui mouront là, SVP nous vous le demandons NE COLLABOREZ PAS AVEC CEUX QUI LES TUENT ET S'ENRICHISSENT AVEC EUX
 
Savez-vous combien de NUNA ET SES CHIOTS nous avons en Extremadura? Savez-vous combien d'animaux attendent une maison dans les refuges gérés par les véritables et désintéressées Protectoras d'Animaux? Savez-vous combien d'animaux abandonnés nous avons dans les rues? Savez-vous combien d'animaux en ce moment même sont maltraités en extremadura?
 
 
Et si vraiment vous voulez aider, aidez la FEPAEX dans sa tentative à résoudre le problème de fond pour changer de destin de TOUS nos animaux. Aidez-nous à démasquer tous ceux qui s'enrichissent avec leur souffrance, aidez-nous à faire pression sur les Administrations, en Europe, dans vos pays, en Espagne, pour qu'ils cessent de regarder de l'autre côté et assument leur responsabilité
 
Aidez-nous pour qu'un jour, sur cette terre, les animaux puissent rester dans leur pays de naissance, vivant au milieu de personnes qui les aiment et les respectent. Aidez-nous ......
 
LIRE EGALEMENT CONCERNANT LA PERRERA-ABATTOIR D'OLIVENZA
 
   
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 17:52
 
La perrera d'Olivenza est connue, très connue comme étant une des pires d'Espagne dans une des Communautés les plus maltraitante d'Espagne-Badajoz- Estremadura  et également comme étant celle où de nombreux chiens et Galgos sont passés pendant des années de vie à trépas sans aucune autre alternative et qui plus est selon une méthode d'euthanasie pour le moins peu orthodoxe puisque les chiens étaient euthanasiés directement par injection dans le coeur et ce sans être au préalable endormis

Comme par hasard au moment où la direction de cette perrera a senti le vent tourner en sa défaveur elle décidera d'ouvrir ses portes à d'éventuelles sorties de ses chiens vers les pays européens et ces derniers feront le jeu d'une des perreras les plus honteuses d'Espagne en améliorant leurs chiffres de statistiques et en desservant la cause des protecteurs d'animaux dont notamment la FEPAEX qui après des années de tentatives réussira enfin à déposer une plainte avec un dossier bien monté

On rappelle certains chiffres du commerce très lucratif de la mort de milliers d'animaux dont de nombreux galgos chaque année dans cette perrera:
En 2006, cette perrera a été subventionnée par la "diputacion" pour une somme de 88.754,56€ c'est dire 50€ par animal. Si vous calculez un coût de 1€/jour pour la nourriture d'un chien sachant que ces derniers n'ont aucun droit à aucun soin vétérinaire, cela nous amène à un coût de 34 000€ de nourriture pour maintenir les animaux jusqu'aux 20 jours qui les mèneront à l'euthanasie.
Il reste 54 000€  pour gérer les euthanasies, les cadavres et tout le reste entre dans la poche du respnsable de la perrera.
 
Pendant que la FEPAEX se démêne pour faire tomber cette perrera et arriver au résultat enfin d'une plainte déposée, pendant qu'elle lance son importante campagne contre la maltraitance animale en extremadura  .... pendant ce temps, des ong's européennes d'Allemagne, d'Autriche et de Suisse ont décidé de faire la part belle aux responsables de cette perrera en sortant leurs animaux et ce  sans oublier de les remercier par courrier pour leur collaboration chaleureuse, le tout  sans aucune concertation avec les défenseurs d'animaux sur place qui depuis des années essaient de faire tomber ce camp de la mort, le résultat recherché par les responsables de la perrera étant atteint à savoir une amélioration de leurs statistiques avec un nombre d'euthanasie qui a diminué au sein de leur établissement mortuaire

Les ong's ne sont pas là pour pacter avec le diable mais pour travailler en harmonie avec ceux qui, sur place en Espagne, se battent contre un système qui édifie sa fortune sur le massacre de centaines de milliers d'animaux domestiques
Je pose la question: n'y avait-il pas d'autres perreras dans le secteur de Badajoz? Qu'est-ce qui est le plus important: le nombre de chiens et galgos que l'on met sur notre livre de record de sauvetages? ou aider les espagnols main dans la main à monter une politique commune pour que tous ces abus cessent?
 
Des milliers ... ils sont des milliers de galgos à mourir chaque année dans les perreras d'Espagne alors SVP, quand les espagnols arrivent après des années à faire tomber une perrera, allez chercher vos galgos ailleurs et laissez-leur finir leur boulot ou donnez-leur un coup de main .... intelligent et arretez votre "syndrome Mère Thérésa"
Combien ont envoyé un courrier de soutien à la FEPAEX pour sa campagne, une ong... deux ... trois peut-être?
 
Tous ces sauvetages menés sans aucune concertation avec les défenseurs d'animaux sur place, sans aucune stratégie sur le long terme n'offrent qu'un seul constat, celui de la pauvreté
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 20:09
Diana, c'est avant tout être là pour tous les lévriers d'Espagne à qui elle peut rendre service que ce soit en France ou en Espagne. Et dans cet esprit solidaire c'est toute la famille qui suivra

C'est ainsi que dernièrement Diana, bénévole pour Le Bulletin des Levriers descendra dans la région de Lyon pour apporter des dons, beaucoup, beaucoup de dons à l'équipe de Levriers en Danger  mais ce n'est pas fini car ce serait mal connaître Diana, cette dernière remontera également le petit Rati  à sa nouvelle famille dans le nord et.... comme Diana ne fait pas les choses à moitié, elle n'oubliera pas en cours de route de m'envoyer quelques photos de Rati et sa nouvelle famille sans oublier de me dire au passage qu'elle a accueilli un journaliste pour avoir un article de presse traitant de la situation des Galgos

Diana c'est une marathonienne de la cause ..... et merci Diana pour tous ces cartons de couvertures et médicaments que tu m'as envoyé il y a peu
 
Diana, c'est Bulletin des Levriers et là-bas on se lève tous pour elle
 
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 23:18
Une pétition est en ligne pour dire NON à l'apologie de la chasse dans les écoles catalanes
 
 

Amb aquest manifest, les entitats sotasignants volem comunicar-los el nostre més profund descontent, malestar, perplexitat i indignació en conèixer les iniciatives que l'Agrupació de Societats de Caçadors del Pirineu i la Catalunya Central (AGRUPCAT) amb el suport del Departament de Medi Ambient de la Generalitat de Catalunya està portant a terme en algunes escoles catalanes sota el lema de “La caça a les escoles”.
Par ce manifeste, les entités signataires veulent communiquer ainsi leur plus profond désaccord, mal-être, perplexité et indignation en prenant connaissance des initiatives de AGRUPCAT Groupements des Sociétés de Chasseurs des Pyrénées et de la Catalogne centrale qui avec le soutien du Département de l'Environnement de la Catalogne sont en train de mettre à jour un projet sur le thème "La chasse dans les écoles"
 
70% des animaux recueillis dans les refuges sont des chiens de chasse, des chiens qui d'autre part n'ont pas de statut d'animaux de compagnie, on appelle ça des chiens à utiliser et jeter-perros de usar y tirar



Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 22:33
Il arrive quelquefois qu'au détour d'un commentaire que l'on valide on ouvre en même temps le site de celui qui vous laisse un commentaire
Ce sera le cas un jour concernant didray qui lit ce blog et intervient souvent. Alors on se dit "il est sympa son blog, tiens, un jour tu devrais faire un article sur ce qu'elle fait" et puis .... on oublie
 
C'est Barbara de Bulletin des Levriers qui lui accordera un article m'apprenant par la même occasion que Adoptante attentive, famille d'accueil au grand coeur et bénévole hyper motivée Siobhan a mis son talent au service des martyrs d'Espagne en confectionnant de fabuleux calendriers perpétuels (porte-clé mural, ardoises, etc...) en bois peint à la main, au profit des protégés du Bulletin Des Lévriers, le résultat est magnifique, son carnet de commande ne désemplit pas et pour cause... Regardez...
 
La slide est un peu longue à télécharger mais votre patience sera récompensée



Pour commander votre calendrier perpétuel à l'effigie de votre galgo contactez  Siobban
 
Bulletin des Levriers  est signataire de la Charte Galgos Ethique Europe
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 15:56
Trop tard pour Marduck, sa vie de galgo enfin libre se limitera à ce qu'il aurait pu en rêver
Trop de cas sauvés in extremis, trop de cas sauvés trop tard et trop de cas à sauver que l'on ignore ne nous prouvent qu'une chose:
NO ES VERDAD: NO HAY CAZADORES BUENOS. NO HAY GALGUEROS BUENOS. Sólo hay criaturas vulnerables, indefensas, desvalidas de quienes los cazadores y los galgueros abusan.
CE N'EST PAS VRAI: IL N'Y A PAS DE CHASSEURS BONS. IL N'Y A PAS DE GALGUEROS BONS. Il n'y a seulement que des créatures vulnérables, sans défense, invalides et dont les chasseurs et les galgueros abusent
 
Marduck n'est plus, ravagé et emporté par le moquillo-maladie de Carré





Jamás te robaré una madrugada,
no quiero nada más de ti que vayas
y que vuelvas, y que quieras.  

Jamais je ne te volerai une journée,

je ne veux rien de plus que te voir aller

et venir et tout ce que tu désires
 

Que no seré el ladrón de tus mañanas,

no quiero nada más de ti que duermas
y a mi lado despiertes si quieres.

Je ne serai pas le voleur de tes journées
je ne désire rien de plus que te voir dormir

et à mes côtés te réveiller si tu le désires
 

Libertad, te quiero en libertad.

Como nos conocimos recordar.
Y olvidar la muerte y la soledad.
Los celos son mentira y yo verdad.

Liberté, je te veux libre.
Comme lorsque nous nous sommes rencontrés.
 Et oublier la mort et la solitude.
La jalousie est mensonge et non vérité
 

No recuerdo pasado
antes de ti...

Je ne me souviens pas de ce qu'il y a eu
avant toi ...
 

Té amaré mejor

porque mucho y demasiado es un error.
Y si no mirame
llorando como un niño contradiciendome,
preguntandome
con quién estaras si vas o no a volver.
Y durmiendome
a solas contigo.

Je t'aimerai mieux
car trop et assez est une erreur.

Et sinon regarde moi

 pleurant comme un enfant perdu,
me questionnant
pour savoir
avec qui tu seras si tu t'en vas pour ne pas revenir.
Et m'endormir
 juste avec toi  

Jamás te robaré una madrugada,

Yo no seré el ladrón tus mañanas.
Jamás te robaré más madrugadas
Yo no seré el ladrón de tus mañanas.

Jamais je ne te volerai une journée,
Je ne serai pas le voleur de tes matins.

Jamais je ne te volerai plus de journées

Je ne serai pas le voleur de tes matins
 

Fuente: musica.com
 
Témoignage sur le site El RefugioEscuela:
 
Otra vez me pregunto… POR QUE???? En que momento hemos llegado a convertirnos en sadicos, en que momento nada importa nada salvo nosotros mismos? Ni la caza es un deporte, ni el maltrato es NORMAL. Cuando aprenderemos a ver esto como algo reprochable, a luchar, a manifestarnos a revolvernos, a movernos por los que no pueden hablar?
Como explicar a los que dicen que “los que queremos a los animales los queremos mas que a las personas”, que el amor es infinito, que una cosa no excluye a la otra? No estamos locos, señores, no lo estamos, pero visto lo visto, tengo que decir, que la nobleza de muchos animales supera con creces la de algunas personas, que su fidelidad y agradecimiento son infinitos, que comparten la vida con nosotros sin pedir nada a cambio, y que JAMAS, JAMAS nos olvidan. SOMOS UNOS SALVAJES SIN CORAZON. Como educará este hombre a su prole? Que valores les inculcará? Eduquemos a nuestros niños, ellos son el futuro. Desde las escuelas, desde talleres, NO MAS BARBARIE, NO MAS VERGÜENZAS. Hoy no consigo mirarme al espejo. Descansa en paz, mi vida. Perdónanos por no haber sabido quererte.
Ana
 
Une nouvelle fois je me questionne ... POURQUOI????? A partir de quel moment sommes nous devenus ces sadiques, à quel moment rien n'a eu plus d'importance que nous sauver nous-mêmes? La chasse n'est pas un sport, et la maltraitance n'est pas NORMALE.
Quand verrons nous de tels faits comme n'étant pas irréprochables, à lutter, à nous manifester et nous révolter, à nous bouger pour ceux qui ne peuvent s'exprimer?
Comment expliquer à ceux qui disent que "ceux qui aiment les animaux les aiment plus que les personnes", que l'amour est infini, que c'est une chose qui n'en exclue aucune autre? Nous ne sommes pas fous, messieurs, nous ne le sommes pas, mais voyant ce que nous voyons, j'en arrive à dire que la noblesse de beaucoup d'animaux dépasse celle de quelques personnes, que sa fidélité et reconnaissance sont infinies, qu'ils partagent notre vie sans rien demander en échange, et que JAMAIS, JAMAIS ils ne nous oublient. NOUS SOMMES DE SAUVAGES SANS COEUR. Comment cet homme éduquera-t-il sa progéniture? Quelles valeurs il leur inculquera? Eduquons nos enfants car ils sont notre futur. Depuis les écoles, depuis les collèges, PLUS DE BARBARIE, PLUS DE CES HONTES. Aujourd'hui je ne peux pas regarder mon espèce en face. repose en paix, ma vie. Pardonne-nous de na pas avoir su t'aimer
ana


Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 17:59
Y had a dream .....




..... on voudrait bien y croire mais malheureusement le temps a passé, les années ont passé, les décennies ont passé et la situation est la même pour ces Galgos esclaves et source de profits des galgueros
 
Bien sûr qu'il est hors de question que les frontières se ferment aux galgos d'Espagne et l'Association galgos ethique europe en collaboration avec Galgos Libres, Le Bulletin des Levriers et Levriers en Danger déposera un dossier pour la Belgique car comme le dit une présidente d'association en Espagne : l'Europe ne doit pas fermer ses frontières aux animaux maltraités d'Espagne mais plutôt combattre à ses côtés pour exiger du gouvernement des mesures efficaces pour enrayer toutes ces horreurs
C'est à quoi s'engagera l'Association galgos ethique europe
 
L'Europe prétend qu'elle ne peut pas s'immiscer dans la gestion de la protection animale des états membres? alors nous trouverons d'autres arguments, et ils ne manquent pas .... de ces deux dernières années d'approfondissement de la situation des galgos d'Espagne nous aurons appris beaucoup de choses qui peuvent être exploitées pour leur défense
 
Collaborez avec l'association Galgos Ethique Europe
ADHEREZ

Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 23:13
en italique mes commentaires
 
 

Depuis longtemps il n'y a que de mauvaises nouvelles concernant le sujet des galgos, un animal plien de noblesse et gentil, d'une grande rapidité, en d'autres temps compagnons de chasses royales et à cheval. A l'heure actuelle ces lévriers qui finissent d'être utiles finissent pendus.
Vu ainsi il n'y a pas de juste milieu pour le galgo: ou il ne vaut rien ou il vaut tant, qu'il suscitera la convoitise de ses assaillants
 



Ajouté aux abandons et aux pendaisons s'ajoute le fait que quelques 2500 exemplaires ont été volés à leurs galgueros au cours de ces trois dernières années et selon la source du Seprona pour être maltraités, exploités et vendus au marché noir. En marge de ce commerce on peut ajouter également celui peu scrupuleux des combats d'animaux
 
Il aura fallu deux opérations menées par la Guardia Civil (Opération Harry et Clavijo) pour mettre en lumière l'ampleur d'un problème qui inquiète quelques 160.000 amateurs mobilisés derrière le galgo et regroupés autour de près de 600 clubs.
Une enquête qui aboutira à l'arrestation de plus de 40 personnes éparpillées sur 17 provinces et la récupération de 216 galgos. Le galgo est la principale victime d'une activité illégale peu connue à savoir le vol de chiens de race.
En 2006 seront dénoncés 3229 vols dont 1282 concernant les galgos, un chiffre qui diminuera mégèrement en 2007
 
Cette épidémie de vol appellera des solutions de la part des galgueros qui n'hésiteront pas à enfermer leurs galgos dans des bunkers avec portes blindées, aucune lumière et aucune aération. Certains investiront dans les alarmes comme ce galguero qui n'hésitera pas à investir 6000 euros dans une alarme qui protège son "bon galgo", c'est dire non pas que ce soit une expression d'affection sinon qu'un bon galgo pour un galguero est un galgo qui a remporté suffisamment de concours de chasse ou de courses illégales pour finir par valoir au bas mot entre 12000 et 30000 euros! (dans l'article)
 
Des trafiquants qui pour certains ne seront pas arrêtés par un bunker ni une alarme comme témoignera ce galguero qui dira que avoir des galgos c'est vivre la peur au ventre. Effectivement avoir un galgo qui vaut ce prix et dont la saillie rapportera quelques 1500 euros (dans l'article) sera très convoité par d'autres personnes qui verront là encore un bon moyen de faire de l'argent illégalement sur son dos. On n'a pas de mal à imaginer ce que l'investissement d'un bon galgo pourra rapporter à son galguero duant sa vie d'athlète, une vie qui du reste se terminera forcément par un acte de haute trahison, une fracture, un claquage, la maladie ... autant de faiblesses que ne saurait tolérer un galguero habitué à avoir un prototype que rien n'arrêtait .... une trahison qui se soldera par l'élimination pure et simple de l'ange déchu.
 
Les galgos de l'opération Harry et Clavijo seront récupérés dans les locaux de la Fédéracion Espanola de Galgos (galgueros) où n'importe quel galguero viendra son marché et emporter celui qu'il prétendra être le sien, sauf que étant donné que tous avaient leur puce enlevée par les trafiquants, rien ne sera prouvé de l'appartenance réelle du galgo à celui qui l'a emporté: pauvre galgo exploité une autre fois!
L'article précise que les galgos les moins fortunés de ce trafic étaient réservés à l'entraînement des combats de chiens
 
IMPORTANT : l'article précise bien que forcément s'il y avait trafic c'est qu'il y avait en face des galgueros fédérés qui rachetaient aux mêmes trafiquants les galgos volés, juste pour pouvoir se payer une rolls!! et je rappelle encore et encore ce forum de galgueros qui laisse supposer ce qui n'est apparu dans aucune presse à savoir qu'auraient été impliqués de hauts responsables de clubs de galgos et clubs de chasse
 
BUENAS FOREROS,  a ver que opinais con la gente detenida en la operacion Harry ,que algunos de los detenidos son presidentes de clubes en Castilla la Mancha y otros estan Federados y  son socios del CLUB DEL Galgo Español y han sido mienbros de la junta Directiva de dicho CLUB.

CHERS FORUMISTES, que pensez-vous des personnes qui sont détenus par l'opération Harry, à savoir que quelques uns des détenus sont présidents de clubs de Castilla la Mancha et d'autres sont Fédérés et membres du Club du Galgo Espanol et ont été membres de l'Assemblée Directive du dit CLUB.


Yo sinceramente opino que esta clase de personajes deben estar fuera de  la federacion de galgos y de la gente que nos gusta este deporte, y espero  que el Comite de Displina de la Federacion, tome medidas y los expulse o sancione a dichos Federados y Club que presiden y no les dejen particapar en Campeonatos

Moi, sincèrement je considère que cette sorte d'individus doit sortir de la fédération de galgos et rester en dehors de tous ceux qui aiment ce sport, et j'espère que le Comité de Discipline de la Fédaration prendra les mesures et les expulse ou sanctionne ces dits Fédérés et Club qui président et ne pas les laisser participer à des concours de chasse


Et l'article du Pais, attention, ce n'est pas un article venant d'association de protection animale, c'est quand même la presse officielle de l'Espagne ... de conclure:

Y es que alrededor de esta raza hay un intenso movimiento económico y, por lo que se aprecia, demasiados desaprensivos. La imagen en torno al galgo no acaba de limpiarse. Habrá una mayoría de propietarios cuidadosos, pero hay un número indeseable de ladrones y gente sin escrúpulos.

Bien sûr tout ceci est du au fait qu'autour de cette race il y a un intense brassage d'argent, et comme on peut en juger, trop de gens sans scrupules. On n'arrête pas de laver l'image du galgo. Il doit y avoir une majorité (???) de propriétaires qui les soignent bien, mais il y a également un nombre de voleurs indésirables et de gens sans scrupules.


Une majorité qui les soignent bien? on n'oublie pas le chiffre énorme d'au moins 50.000 galgos qui meurent tragiquement chaque année!

Laver l'image du galgo? est-ce que ce ne serait pas effectivement ce qu'auraient fait dernièrement ceux interrogés en Espagne et qui ont eu le culot de prétendre que la situation des galgos d'Espagne s'améliorait?


Il n'y a qu'une chose qui pourrait améliorer la situation des galgos c'est dans un premier temps une loi nationale de protection animale et un statut d'animal de compagnie pour eux et tous les chiens de chasse et surtout un contrôle très scrupuleux de tous les éleveurs, et des galgos identifiés. Dans un deuxième temps, si la première étape échouait, ce serait purement et simplement l'interdiction de la chasse avec les galgos en Espagne parce que des galgos heureux ne peuvent exister que dans un monde sans galgueros


Et  comme le dit Carlos Rodriguez concernant la loi nationale de protection animale http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/article-30402984.html


Ningún partido ha tenido las suficientes pelotas para hacerlo - Aucun parti politique n'a eu suffisamment de .... pour le faire

Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de LN Verdier
  • Le blog de LN Verdier
  • : agir-pour-les-galgos c'est aussi un site http://www.galgos.fr consacré à la défense des lévriers d'Espagne et à la dénonce de la maltraitance qu'ils subissent de la part des galgueros. BASTA! >>> suppression de la chasse avec lévriers en Espagne et statut d'animal de compagnie aux Galgos !!! Contact : galgos-ethique-europe@orange.fr
  • Contact

Profil

  • LN Verdier

MESSAGE A TOUS LES LECTEURS

Attention, tous les articles de ce blog sont la propriété de Agir pour les galgos et de l'Association galgos-ethique-europe.

Les articles et informations peuvent être diffusés accompagnés du lien d'origine mais en aucun cas ils ne doivent être utilisés pour servir de support à une démarche ou une action si cette dernière n'est pas issue de l'initiative de l'auteur lui-même ou de l'Association à laquelle il appartient








Rechercher

Archives

le galgo, symbole d'impunité


Cliquer sur l'image pour avoir accés au contenu de la Charte

ADOPTER-UN-GALGO2.jpgCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les Galgos à l'adoption.

 

 



adopter-un-podenco-galgos-ethique-europeCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les podencos à l'adoption.



Dites NON à l'Espagne cruelle

COMMENT ADHERER AU BOYCOT DE L'ESPAGNE



Blog déconseillé aux personnes sensibles et aux enfants

 

 

 

 

REPRODUCTION DE NOS ARTICLES
Bienvenue si vous souhaitez diffuser
un article, photo ou gif animé.  Nous
vous prions simplement d'indiquer le lien
complet de l'élément que vous reproduisez.
Si vous êtes l'auteur d'une photo et que
vous ne voyez pas votre lien indiqué ou que
vous souhaitez la voir retirer, merci de nous
contacter : webmestre@galgos.fr
Merci d'avance pour votre compréhension.

 



 

C'est toi galguero qui l'a tuéee .... comme autant d'autres 50.000 Gisela chaque année


 

 

 

 

546220_10151077798968481_821609717_a.jpg

 




ADHERER A AMNISTIA ANIMAL JAEN

 

 

logogalgoblog.jpg




peut aider un autre Galgo/Podenco à sortir d'Espagne


 

Manteaux---01.06.2010-012.jpg

Patrons pour fabriquer des manteaux pour les Galgos

 

 





 

  avatar-blog-1231354449-tmpphpwBHUPr.jpeg

Pression Ethique Anti Corrida Europe

Visiteurs uniques du blog

Locations of visitors to this page