Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 21:13
.... mais n'oubliez pas ..... 50 à 60.000 d'entre eux devront mourir ..... pour que le meilleur gagne.
 
Ils vous diront "ce n'est pas nous qui maltraitons les galgos, nous, nous sommes des passionnés de galgos de compétition" .... ils vous diront "ce sont eux, ces chasseurs de seconde classe qui les maltraitent" .... ils vous diront "ce sont ceux qui nous les volent qui les maltraitent" .... autant d'écrans de fumée qui leur permettent de se débarrasser de leurs propres galgos âgés ou estropiés et ce en toute impunité sur le dos de ces chasseurs marginaux, comme ils disent ou ces gitans voleurs.
Alors pourquoi ne dénoncent-ils pas tous ceux qui font tant de mal à ces galgos qu'ils prétendent tant aimer. La loi du silence tout simplement ... cette loi qui permet, tant qu'elle sera respectée, de légitimiser leur sport favori. Tant que l'omerta règnera au sein des galgueros, les courses de galgo n'auront rien à craindre et cela mérite bien "quelques" sacrifiés chaque année.
Et tout ceci au nom de quoi? ... du fric !!!!
Un espectaculo sin igual- Un spectacle à nul autre pareil .... c'est vrai mais n'oublions pas que derrière ce spectacle il y aura ceux qui seront exécutés pour trahison.
D'un côté les galgueros-chasseurs rustres et violents et de l'autre les galgueros en col blanc, au milieu 50 à 60.000 galgos, les uns mourant de mort violente, les autres d'une euthanasie BCBG prématurée pour renouveler avec l'aide d'un vétérinaire coopérant une meute qui, à trois ans, se trouve être HS pour les concours. Et ces galgos que l'on a tant "aimés" seront jetés dans la première décharge publique trouvée et ce sans oublier de retirer les puces d'identification.

 
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 21:18

Carlos aujourd’hui fête ses 5 ans et depuis tout petit il sait ce que c’est qu’être famille d’accueil mais plus encore, Carlos a un don, celui de sociabiliser le plus trauma des galgos ou des podencos. Même le galgo le plus trauma accepte de dormir avec lui. Alors Carlos ...... le petit garçon qui murmure à l’oreille des galgos?

 

 

1896855_518577581593056_796016703_n.jpg

Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 21:08
Le Seprona est intervenu mais un peu tard dans une ferme où se trouvaient 6 podencos oubliés dont deux étaient déjà morts.
C’est bien sûr une dénonce qui a mené le Seprona jusqu’à ce lieu sordide où étaient enchainés 6 podencos. Les 4 survivants ont été sauvés in extremis.
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 21:07
Albergue-SPAP-Madrid-varios-galgos_EDIIMA20140214_0415_4.jpgTant qu’un contrôle drastique du nombre de naissances et des déplacements de tous les galgos du territoire espagnol ne sera pas mis en place, la différence entre les chiffes avancés par les diverses ong’s et ceux de la Guardia Civil continuera à rendre impossible l’estimation réelle de l’ampleur du problème lié à la maltraitance et l’abandon des galgos chaque année en Espagne.
Et pour preuve, pour la seule Communauté autonome de Madrid, nous avons d’un côté 7 refuges déclarant avoir recueilli plus de 1000 galgos pour la seule année 2013 et de l’autre une Guardia Civil qui prétend n’avoir enregistré que 53 cas de galgos abandonnés.
50.000 est le chiffre avancé pour ce qui est du nombre de galgos qui, chaque année, seront abandonnés, maltraités et tués. Pourquoi? On a l’habitude de dire qu’un galgo ne vaut rien en Espagne mais il serait plus juste de dire que précisément ces 50.000 galgos nous prouvent une chose: ils constituent un énorme potentiel économique.
L’élevage intensif de ces champions de la vitesse “jette”, chaque année, sur le territoire espagnols des milliers, des dizaines de milliers de “tocards”, ceux qui très jeunes n’auront pas répondu positivement aux tests d’aptitude devant faire d’eux de futurs grands chasseurs et ceux dont la carrière se terminera de manière funeste au bout d’une corde après une chasse râtée.
Comment les meilleurs, une poignée de galgos, pouvant se négocier parmi les galgueros fédérés plusieurs milliers d’euros peuvent-ils justifier le sacrifice de tous les autres? La réponse se trouve dans les profits faramineux dont ces super champions  vont pouvoir faire bénéficier leur galguero. Des champions qui seront “chouchoutés” tant qu’ils seront au top de leur forme, des champions qui, s’ils ont fait une superbe carrière, pourront ensuite se “recycler” dans l’élevage pour fournir une descendance qui se négociera à prix d’or. Des champions enfermés dans des bunker à plusieurs dizaines de milliers d’euros, dans l’obscurité totale, ne sortant que pour les concours de chasse ou les entraînements, des champions chaque jour menacés dans leur vie par des trafiquants qui, eux aussi, veulent pouvoir se faire du fric sur l’exploitation de ces galgos qui valent de l’or.
Et puis il y a les autres, ceux qui ne sont pas forcément des champions qui feront la UNE du monde galguero et qui seront jetés au bout d’un an, deux ans, trois ans ..... assassinés par un vétérinaire conciliant, pendus à un arbre, martyrisés de bien d’autres manières, simplement abandonnés ou cédés à de vulgaires chasseurs qui les exploiteront eux aussi. Pourquoi les céder à ces chasseurs de merde qui les entassent dans des taudis, les marquent au fer rouge, les exploitent pour la reproduction, les affament, les battent, les laissent crever sans soins ..... pourquoi? simplement parce que ces chasseurs là servent de couverture aux galgueros fédérés. Réfléchissez ..... c’est tellement simple pour eux, ces galgueros à col blanc appartenant à des fédérations très riches de rejeter la faute de toute cette maltraitance sur ces vulgaires chasseurs!
Imaginons que des galgueros fédérés décident un jour d’inviter un eurodéputé à passer une journée avec eux. Que verra cet eurodéputé? des galgos magnifiques, bien soignés, bien nourris, bien traités mais sachant qu’un galgo de concours ne sera exploitable que 3 ans et sachant que chaque galguero fédéré a une bonne dizaine de galgos, que sont devenus tous les autres, les vétérans?
Les galgos naissent et meurent dans la plus grande opacité, une opacité entretenue également par la Guardia Civil que le PACMA n’hésite pas à accuser de complicité avec les galgueros.
 
On parle souvent également de la puce d’identification obligatoire pour les galgos en général et pour ceux qui doivent concourir en particulier.
Il faut savoir que là aussi, l’opacité est totale sur l’application de cette loi qui ne protège en rien les galgos. Pourquoi?
Pour commencer, un galguero peut très bien faire pucer son galgo sans que l’administration ne le reconnaisse comme son propriétaire. C’est simple, il suffit de tomber sur un vétérinaire conciliant qui installera la puce mais ne fera pas remonter l’information jusqu’à l’administration.
D’autre part tout le monde sait que bon nombre de galgueros n’hésitent pas à sortir la puce au canif avant d’abandonner leur galgo ou même avant de le pendre.
Mais cette opacité est entretenue également dans la façon dont, au niveau national, sont gérés ces identifications. En France, le registre des identifications est national ce qui veut dire que n’importe quel chien perdu et trouvé dans le nord de la France pourra grâce à sa puce électronique  retrouver ses maîtres et ce même si ces derniers habitent le sud de la France. En Espagne, cela ne fonctionne pas du tout ainsi. Les registres sont tenu par Communauté Autonome (l’équivalent de nos régions) et un galgo identifié mais trouvé dans la Communauté voisine à son enregistrement ne trouvera pas son propriétaire car in n’y a pas d’échange de base de données d’une Communauté à une autre.
 
Pour conclure; ce 21 férier, devrait avoir lieu une réunion entre le PACMA, d’autres associations de protection animale et des membres du Seprona (Guardia Civil): “Nous leur présenterons une série de recommandations pour aboutir à un protocole objectif basé sur des données vétérinaires et qui permettent de délimiter ce qui est maltraitance” – Barquero vice présidente du PACMA.
 
Traduit et commenté par M-Helene Verdier
Trésorière et cofondatrice de GEE
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 20:14
zorua2.jpgZorua, on l'avait trouvé dans le secteur de Seville et avec une patte dans un tel état qu'on ne pouvait envisager autre chose que l'amputation. Zorua est un exemple de courage et surtout un ambassadeur de tous les galgos "estropiés" et il vous dit combien eux aussi méritent le bonheur. Adopté à Girona, il nous envoie cette photo qui respire le bonheur, peu importe pour lui d'être sur trois pattes quand le bonheur lui était interdit du temps de ses quatre pattes.

PUBLIE LE 15/01/2014
zorua-copie-1.jpgUne nouvelle photo de Zorua qui s’appelle maintenant Ripley, adopté à Girona dans le nord de l’Espagne. Une belle photo de deux êtres devenus inséparables dans leur maison.

PUBLIE LE 25/10/2013
 zorua-.jpeghttp://micasadeacogida.blogspot.fr/2013/10/evolucion-de-zorua.html?spref=fb
 
Un mois après son amputation, Zorua a stoppé la prise d’antibiotiques mais ses progrès sont lents car sa patte arrière présente une grosse déficience musculaire ce qui demande de gros efforts des pattes avant pour stabiliser son squelette.
Il y a de cela quelques jours, Zorua a entamé des séances piscine pour décontracturer son épaule ainsi que des séances d’acupuncture et ..... il adore ça flotter dans l’eau de piscine salée dans les bras de Tita Luigi et ressort de sa séance à chaque fois plus relaxé.
Zorua est uun galgo formidable, tendre, affectueux et très courageux.
Il n’a pas encore surmonté certaines de ses peurs comme monter les escaliers ou même ..... monter sur le sofa.
La convalescence est lente, il a grossi de 2.600 kilos mais ce n’est pas suffisant sachant qu’il n’a que 10 mois et donc n’a pas fini sa croissance.
Zorua devra continuer les étirements et les massages  pour éviter l’atrophie musculaire.
 
La bonne nouvelle, que j’ai apprise à Perpignan lors de ma rencontre avec Esther de Galgos112, c’est que Zorua a rejoint sa famille d’adoption à Girona où il continuera sa rééducation.

zorua-2.jpeg


PUBLIE LE 3/10/2013
ZORUA3.jpgZorua est devenu un beau galgo qui améliore de jour en jour son équilibre. Il ne souffre plus et a arrêté les calmants mais doit continuer encore son traitement antibio et anti inflammatoire.
Il commence à montrer un attachement à sa famille d’accueil qui le sort chaque deux heures pour de petites promenades et ce pour que peu à peu il récupère des forces.

ZORUA4.jpg


PUBLIE LE 18/09/2013
bilbo3.jpgBilbo continue à se remettre tout doucement de son amputation, se reposant et mangeant bien. Apprendre à vivre avec une patte en moins et retrouver la confiance dans les hommes demande du temps et pour l”instant il accepte les caresses de Maria; sa famille d’accueil, avec résignation et le regard fuyant mais peu à peu et avec la patience de Maria et sa famille il finira par retrouver sa dignité et la vie dont il n’a pas pu profiter durant toutes ces années. Ce soir il a eu sa visite de contrôle en clinique.

zorua2.JPGZorua, sa force n’aura pas empêché son amputation
Ce que nous dit sa famille d’accueil:
Hier matin j’ai amené Zorua à la clinique pour une visite avant l’opération de sa patte. Tout semblait aller pour le mieux car depuis qu’il était rentré à la maison il avait une attitude positive..... rien ne laissait penser que vers les 17h je recevrais un appel des plus amers .... La clinique m’a appelée pour me dire que l’on ne pouvait rien pour sa patte et qu’il fallait l’amputer... J’ai reçu la nouvelle comme un seau d’eau froide ... Je ne pense qu’à une chose à savoir que l’on est arrivé trop tard... Ca m’horrifie de penser que Zorua ait pu se trouver plus d’un mois à trainer dans la rue avec cette fracture et que personne n’ait rien tenté pour lui. Maintenant il est sauvé mais trop tard pour sa patte. Son os complètement nécrosé ne résistait pas sous le scalpel, se désintégrait, et on a du autoriser l’amputation. C’est triste, très triste, c’est un galgo jeune à qui il reste de longues années à vivre mais qui pour avoir une vie “normale” devra maintenant s’accommoder de 3 pattes... Le chirurgien a confirmé que cette fracture était déjà ancienne contrairement à ce que nous pensions et qui nous avait donné espoir d’une convalescence rapide. La fin est plus triste. La seule chose qui me console c’est que sans ce sauvetage il serait mort quelque part d’infection sans avoir connu la chaleur d’une maison ou une simple caresse...
Hier soir je suis allée le récupérer à la clinique, je n’ai pas voulu qu’il soit seul pour le post opératoire et en le voyant un mélange de sentiments m’ont parcouru le corps .... d’un côté heureuse de voir la fin de son calvaire mais en même temps triste en me posant la question de savoir qui adopterait un galgo sur 3 pattes? Quel sera son avenir??
On a passé ensemble une très mauvaise nuit, lui pleurant sans pouvoir le consoler et moi le caressant sans arrêt pour le relaxer... Je n’arrivait pas à le calmer. Mais c’est un galgo très fort, petit mais fort, et ce matin il me l’a démontré quand je l’ai sorti dans la rue en marchant avec beaucoup d’équilibre et sachant qu’il ne souffre plus et qu’il peut commencer à vivre une nouvelle vie, autre réalité .....
Je resterai à ses côtés le temps qu’il faudra car c’est un exemple de dépassement de soi de le voir heureux et calme, dormant placidement comme il sait le faire toute la journée.
Zorua est un champion!!!

PUBLIE LE 12/09/2013
bilbo2.jpgBilbo sera opéré aujourd’hui même après que Bela (podenca)et Truman (galgo), deux galgos112 adoptés aient donné un demi-litre chacun de sang pour aider Bilbo a surmonter l’opération importante qu’il devra subir à savoir l’amputation totale de sa patte..
Bilbo est un galgo de 2/3 ans, de grande taille et qui, à l’heure actuelle, ne pèse que 16 kilos.

PUBLIE LE 11/09/2013
57 sauvetages d’un coup ce qui n’empêche pas de continuer à répondre à tous ces cas isolés de galgos qui sont des cas extrêmes de souffrance.
zorua.jpgPendant que nous publiions les nouvelles de quelques podencos de La Font il y a eu de nombreux autres sauvetages extrêmes de galgos ici et là en Espagne. Entre autre il y a eu le sauvetage de  Zorua, sauvé près de Seville avec une fracture ouverte ancienne du tibia et du péroné. Il doit son nom au Pokémon Zorua, un exemple de force et de courage tout comme  ce galgo jeune qui a trainé dieu sait combien de temps cette patte dans cet état et la douleur que cela suppose. Il sera opéré sous peu.


 
Et puis il y a Bilbo, le tout dernier sauvetage de galgos112. bilbo.jpg
Malheureusement on ne sauvera pas sa patte. Bilbo devra être transfusé avant son opération car il est très anémié et ne supporterait pas l'intervention.
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 21:44
romeo.jpgEn 2014, bien sûr que l’on continue à pendre les galgos.
Romeo a intégré il y a une semaine la grande famille de galgos112 après avoir été pendu dans le secteur de Malaga. La corde qui avait servi à sa pendaison s’est rompue et grâce à ça Romeo a pu être sauvé: il a été chanceux, tant d’autres ne le seront pas .....
Bien sûr, Romeo n’était pas identifié et l’unique collier qu’il aura connu dans sa vie aura été cette corde qu’on avait préparé pour lui.
Depuis 2003 l’identification des chiens est obligatoire en Andalousie, une loi qui ne sert à rien car soit les galgos ne sont pas identifiés soit quand ils le sont il suffira de penser, avant la pendaison, à leur arracher la puce au canif.
Certains galgos sont sauvés, d’autres meurent , mais tous ont un même dénominateur commun à savoir que cela n’intéresser personne.
Romeo est sain et sauf non pas parce que qui que ce soit s’est préoccupé de lui mais tout simplement parce que la corde funeste s’est rompue.
Que les choses soient claires, on continue de pendre les galgos en Espagne et ce même si nombreux sont ceux qui le nient. De temps à autres on est confronté à un de ces survivants pour nous le rappeler.

romeo2.jpg
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 21:10
nicole4.jpg
Des nouvelles de Nicole la galga sauvée avec fractures de côtes et un collapsus pulmonaire. Les examens ont montré qu’elle avait bien une perforation du poumon mais en voie de cicatrisation ce qui est une bonne nouvelle car cela évitera l’ablation du poumon.
Elle a donc été opérée aujourd’hui pour lui placer une plaque entre la peau et les côtes ce qui évitera le vide au moment de sa respiration provoquant le collapsus du poumon et les risques d’asphyxie.
Une fois les fractures soudées et les fonctions respiratoires récupérées, Nicole devra être à nouveau opérée pour lui retirer la plaque.
PUBLIE LE 3/02/2014
nicole3.jpg
nicole.jpgCompte tenu de toutes les séquelles détectées par le vétérinaire, il ne fait aucun doute que Nicole, durant des années, n’a connu que les coups. Facile de taper un chien quand on sait que ce dernier ne se rabaissera jamais à rendre les coups. Des coups dont le seul but est de prétendre leur voler toute dignité.
Nicole a été sauvée le 29 janvier dernier dans le secteur de Séville. C’est Maribel qui l’a trouvée toute recroquevillée au portail de sa maison et qui, immédiatement, lui a ouvert sa porte. Nicole est dans une situation critique: plusieurs fractures de côtes, un poumon collapsé qui l’empêche de respirer et le moral dans les chaussettes. Elle n’aurait pas résisté plus longtemps, sa vie ne tient qu’à un fil et préoccupe toute la famille galgos112.
Pour l’instant elle est en accueil où elle se repose. Il faudra attendre quelques jours pour suivre son évolution et envisager la suite des soins. Lanicole2.jpg seule chose à faire reste donc de la soigner, la chouchouter et lui redonner un peu de goût à la vie.
Il faut être raiment lâche, moins que rien pour finir par battre un galgo pratiquement jusqu’à la mort et le jeter dehors ainsi.
 
 
Je rappelle qu’un appel à dons constant est lancé pour aider galgos112 qui ne sauvent que des galgos dont les soins seront longs et couteux. La liste des nouveaux dons peut se consulter ici:
 

Paiement par chèque:
Chèque à établir à l'ordre de " GALGOS ETHIQUE EUROPE "
et à envoyer à l'adresse de notre siège social:
7, rue Tour de Ville, 11120 BIZE MINERVOIS

VIREMENT BANCAIRE
Particulièrement bien adapté aux parrainages pour faire un don mensuel régulier.
IBAN : FR76 1348 5008 0008 9107 5474 938
BIC : CEPAFRPP348

PAYPAL en cliquant sur le logo paypal à droite de notre blog en faisant défiler la page.
http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/

Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 20:45
Si tu tues un galgo, tu n’es pas un chasseur, tu es un des pires assassins: c’est le titre de cet article de presse écrit par Sonia Miron entre autre Professeur de Langue et de Littérature Espagnole.
 
 
2014011719213541080.jpgSi tu tues un galgo, tu es un assassin. Il n’y a pas d’autre alternative et ce de quelque manière que tu le présentes. Peu importe la manière dont tu peux t’en cacher, si toutefois tu peux te cacher de quelque chose: tu as oté la vie à un être vivant et ça c’est un homicide. Tes voisins devraient avoir peur de toi. Tu n’es pas un chasseur. Tu es un danger pour tes semblables. Une bombe à retardement. Tu as pu pendre à un arbre un galgo terrorisé, ajuster la corde à son cou et sortir de là avec la sensation du travail bien fait. Tu as été capable de lui arracher sa puce d’identification, le laisser sur place ensanglanté et retourner à ta vie de tous les jours comme si de rien n’était. Ca ne t’a  rien fait de le broyer à coup de pal ou de l’écraser avec ta voiture jusqu’à ce que mort s’en suive et ce juste pour te débarrasser de ce qui ne te servait plus à rien. Ce bout de chair devenu inutile.
 
Pour commencer, tu as utilisé son innocence pour te divertir et ensuite tu l’as anéanti pour ton repos. Et ainsi tu as pu retourner chez toi, embrasser tes enfants et à ta femme. Demander quand on pourra se mettre à table. Te mettre au lit et dormir. Tu es un psychopathe. Tu me fais peur. Demain il se pourrait que je te serre la main en ignorant totalement cette exécution que tu as pratiqué sans aucune compassion. je te hais car la loi te protège. Une loi inexistante qui ne protège nullement l’animal et qui est en fait à ton avantage. Tu n’as aucune excuse. Je ne sais pas si tu es au courant du fait que nous partageons avec le cochon 90% de similitudes génétiques. Cet être attachant dont, bien sûr, tu te fous complètement.
 
 
Traduction de M-Helene VERDIER
Trésorière et cofondatrice de GEE
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 20:48
Les fédérations de galgueros continuent, année après année, de contester ce chiffre prétendant qu’il n’y a aucun moyen de recenser le nombre exact de galgos sur le territoire espagnol et pourtant ..... comme vous pouvez le lire sur cet article en lien ci-dessous, certains organismes de défense animale en Espagne ont effectué des calculs à partir de statistiques menées dans les refuges des coins d’Espagne les plus concernés par la maltraitance des galgos:
 
Voilà ce que dit également la porte parle du PACMA, Silvia Barquero, traduit de l’article suivant: http://www.eldiario.es/sociedad/Pacma-asociaciones-protectoras-denuncian-Espana_0_218728557.html
 
“ Il est impossible de donner un chiffre exact car les autorités ne surveillent pas ce problème et il n’existe aucun chiffre officiel. Malgré cela, les associations de défense animale parlent de 50.000 abandons ou exécutions se basant sur des chiffres observés durant toutes ces années d’existence. Les galgueros élèvent quelques 10 galgos pour la saison de chasse dont ils ne garderont que deux ou trois spécimens. Les associations ont simplement multiplié le nombre de fédérations de galgueros par le nombre de ces galgos qui sont abandonnés chaque année”.
 
La vidéo “Febrero. El miedo de los galgos-Février. La peur des galgos” et dont nous avions déjà parlé sur ce blog,
dénonçait déjà le fait que les galgueros ne culpabilisent absolument pas concernant le traitement qu’ils font subir à leurs galgos y compris les entraînements motorisés. Ils vont jusqu’à bien vouloir admettre les abandons mais refusent le fait qu’un grand nombre de galgos soient ou maltraités ou même tués et pour cause .... l’abandon de galgos, dans ce milieu des galgueros, n’est pas du tout mal vu.
 
On parle de 50.000 galgos c’est vrai et gardons une pensée pour tous ces autres chiens de chasse qui, sans être galgos, inondent eux aussi les perreras en cette fin de saison de chasse. Mais le chiffre est alarmant concernant les galgos avec 14 d’entre eux qui seront abandonnés en une journée dans la perrera de Badajoz, comme l’indique cet article:
Une des raisons le plus souvent évoquée par les galgueros:
“Il court après les lièvres mais il les mange, je lui ai enseigné à me les déposer aux pieds, mais il n’y a rien à faire. Qu’il reste ici et qu’on le tue.”
 
 
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 21:26
C’est l’histoire de Luba, une galga comme bien d’autres, trainant son âme en peine à la recherche de nourriture et vivant aux abords d’une station essence. On est en décembre 2012 dans la région de Séville. Pleine de cicatrices, squelettique, elle fuyait tout contact humain jusqu’à ce jour du 3 décembre 2012 où avec beaucoup de patience et surtout l’expérience qui est celle des bénévoles, Luba sera sauvée par Ruth et Javier qui la prendront en accueil pour l’association galgos112 censée lui trouver une famille.
C’est là, chez Ruth et Javier que Luba sera soignée durant un mois.
Puis le 10 janvier, Luba rejoindra une nouvelle famille d’accueil. Sitôt entrée dans cette maison, Luba s’est sentie chez elle et sa famille d’accueil réalisera à ce moment là qu’il n’était plus question que Luba aille où que ce soit ailleurs: sa maison était là. C’est dans cette maison que Luba découvrira ce qu’est le bonheur et le plaisir de profiter de .... la compagnie de Zeus, le sharpei de la maison. des siestes sur le divan, des longues promenades en campagne, de la mer et ses plages de sable fin et jusqu’aux calins avec Cosmi et Zara les chats mais SURTOUT l’affection de sa famille.
Un grand merci à Ruth et Javier pour leur sauvetage et accueil provisoire. Merci également à Marité de Galgos112 pour sa patience et toujours à l’écoute des familles pour les conseiller. Merci à Nuria et Melania qui ont donné à cette famille sa chance de pouvoir adopter cette perle noire et SURTOUT , un grand grand merci à Galgos112 pour son engagement auprès des galgos.
Merci à tous ceux qui ont rendu le sourire à Luba.
 
 
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de LN Verdier
  • Le blog de LN Verdier
  • : agir-pour-les-galgos c'est aussi un site http://www.galgos.fr consacré à la défense des lévriers d'Espagne et à la dénonce de la maltraitance qu'ils subissent de la part des galgueros. BASTA! >>> suppression de la chasse avec lévriers en Espagne et statut d'animal de compagnie aux Galgos !!! Contact : galgos-ethique-europe@orange.fr
  • Contact

Profil

  • LN Verdier

MESSAGE A TOUS LES LECTEURS

Attention, tous les articles de ce blog sont la propriété de Agir pour les galgos et de l'Association galgos-ethique-europe.

Les articles et informations peuvent être diffusés accompagnés du lien d'origine mais en aucun cas ils ne doivent être utilisés pour servir de support à une démarche ou une action si cette dernière n'est pas issue de l'initiative de l'auteur lui-même ou de l'Association à laquelle il appartient








Rechercher

Archives

le galgo, symbole d'impunité


Cliquer sur l'image pour avoir accés au contenu de la Charte

ADOPTER-UN-GALGO2.jpgCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les Galgos à l'adoption.

 

 



adopter-un-podenco-galgos-ethique-europeCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les podencos à l'adoption.



Dites NON à l'Espagne cruelle

COMMENT ADHERER AU BOYCOT DE L'ESPAGNE



Blog déconseillé aux personnes sensibles et aux enfants

 

 

 

 

REPRODUCTION DE NOS ARTICLES
Bienvenue si vous souhaitez diffuser
un article, photo ou gif animé.  Nous
vous prions simplement d'indiquer le lien
complet de l'élément que vous reproduisez.
Si vous êtes l'auteur d'une photo et que
vous ne voyez pas votre lien indiqué ou que
vous souhaitez la voir retirer, merci de nous
contacter : webmestre@galgos.fr
Merci d'avance pour votre compréhension.

 



 

C'est toi galguero qui l'a tuéee .... comme autant d'autres 50.000 Gisela chaque année


 

 

 

 

546220_10151077798968481_821609717_a.jpg

 




ADHERER A AMNISTIA ANIMAL JAEN

 

 

logogalgoblog.jpg




peut aider un autre Galgo/Podenco à sortir d'Espagne


 

Manteaux---01.06.2010-012.jpg

Patrons pour fabriquer des manteaux pour les Galgos

 

 





 

  avatar-blog-1231354449-tmpphpwBHUPr.jpeg

Pression Ethique Anti Corrida Europe

Visiteurs uniques du blog

Locations of visitors to this page