Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 20:53
 
 
1891156_261179310726742_1847247143_n.jpg15 jours durant à faire 40 kms quotidiens pour essayer de sauver cette pauvre galga qui déambulait dans un village d’Andalousie, la patte arrière gauche attachée à sa queue, un supplice qui devait durer depuis plusieurs semaines car sa patte complètement nécrosée ne tenait plus que par miracle.
Antonio a tout essayé pendant deux semaines, lui portant chaque jour de la nourriture dans laquelle il mettait des anitibiotiques. Presque sûr de pouvoir enfin sauver cette galga qui de plus était déjà adoptée, le sort en a décidé autrement. Bien sûr certains diront “mais elle était si près .....”, c’est mal connaître les galgos et leur facilité à vous échapper à portée de main.
Des semaines de douleur, de fièvre, à chercher sur trois pattes de quoi se nourrir et tout ça pour RIEN. La galga a disparu, probablement morte dans un coin à l’abri du regard de tous.

“ AHORA ES CUANDO MAS ME DOY CUENTA DE LO QUE VERDADERAMENTE ES ESPAÑA Y SU JUSTICIA ANIMAL .
TENGO 57 AÑOS Y NO TENGO YA EDAD PARA SUFRIR Y AGUANTAR NOCHES DE INSOMNIO Y FRIO PARA RECIBIR EL PALO DE NO HABER PODIDO RESCATARLA .
 
C’est maintenant que je me rends vraiment compte de ce qu’est réellement l’Espagne et sa justice animale.
J’ai 57 ans et je n’ai plus l’âge pour souffrir et supporter des nuits d’insomnie et de froid pour recevoir l’estocade finale de n’avoir pas pu la sauver.”
 
Merci Antonio pour tous ces sacrifices que tu as fait pour les animaux de Martos et souvent dans la solitude la plus complète.
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 21:09
 1012154_10152250095397480_959038514_n.jpg
C’est le sujet qui a été débattu il y a quelques jours lors d’une session réunissant des ong’s européennes et certains députés au sein même du Congres espagnol.
Photos de quelques participants à la session qui a eu lieu au Congrès des députés. A droite Nuria du bureau de Galgos112 et à gauche Jose, policier et fervent défenseur de la cause animale. Jose était là en tant que représentant de la police municipale de Madrid.
 
 
Un article paru dans la presse et qui développe le sujet traité qui a abouti à une série de mesures proposées pour pallier à la maltraitance subie par plus de 50.000 galgos chaque année. Toutes ces mesures ont été présentées aux parlementaires de l’APDDA, des propositions qui remonteront jusqu’au congrès des députés et ce avec un objectif bien précis à savoir: interdire la chasse avec les galgos.
Pour ceux qui ne connaissent pas encore l’APDDA:
 
On rappelle l’intervention, en avril 2013,  du député Joan Josep Nuet qui avait déjà interpelé les députés espagnols sur le problème des galgos en Espagne:
 
Il n’en reste pas moins que les chiffres n’étant pas officiels il reste très difficile pour les ong’s de prouver le chiffre de 50.000 galgos abandonnés chaque année quand dans le même temps le Seprona déclare pour 2013 le chiffre dérisoire de 53 galgos abandonnés dans toute l’Espagne. Et pourtant ..... Joan Josep Nuet, dont la parole ne peut être mise en doute, annonce le chiffre de 167 galgos trouvés pendus et ce juste pour le mois de février, tout comme la Fondation Affinity qui a prospecté sur 12 refuges annonce le chiffre de 2600 galgos sauvés ce qui laisse supposer, sur le plan national, un chiffre qui est sûrement plus proche des 50.000 annoncé par les ong’s que des 53 annoncés par le Seprona. A noter que sur ces 2600 galgos, seulement 25% d’entre eux étaient pucés.
 
Comme l’explique Sergio Garcia-Valle, avocat au service de BAAS Galgos, les plaintes déposées sont peu nombreuses et dépendent surtout de l’effort engagé par les associations. De plus, il y a deux choses bien distinctes à savoir d’une part les plaintes et de l’autre la condamnation. Les cas de maltraitance qui parviennent à cet avocat se chiffrent par centaines mais souvent avec une absence totale de preuves. Les seules condamnations concernent la maltraitance injustifiée et là est bien le problème car dans ce cas il faut trouver des témoignages, des preuves comme par exemple celui d’un vétérinaire qui devra accréditer le fait que la pendaison d’un galgo puisse mener à une mort lente et douloureuse qui, selon le poids du lévrier, pourra durer de quelques minutes à plusieurs heures et ainsi prouver la maltraitance injustifiée. Une évidence mais qu’il faut prouver.
 
Quant aux galgueros fédérés, ils se défendent toujours de la même manière affirmant tenir un registre de tous leurs galgos et ce dès leur naissance, annonçant des accords avec par exemple, l’association Scooby Medina del Campo, qui recueille leurs galgos en fin de carrière pour adoption et dénonçant bien sûr ces voleurs qui, chaque année, volent quelques centaines de galgos ..... le souci étant que ces arguments ne tiennent pas la route face aux dizaines de milliers de galgos abandonnés chaque année.
 
La tâche sera immense, comme le reconnaissent le député Chesus Yuste et les associations, dans un pays où la tradition galguera est bien ancrée et quand on sait, de plus, que cette tradition est des plus prisée dans les hautes sphères politiques. Malgré tout, restons optimiste considérant le bon accueil du message de ce député qui rallie à chaque fois un peu plus de politiques à sa cause. Effectivement, la démarche a commencé avec 7 députés et aujourd’hui ils sont 40 députés et sénateurs à prendre au sérieux le cas des galgos en Espagne.
Sans oublier le boycott que  certains pays appliquent sur les produits espagnols et qui nuit à l’image de marque de ce pays.
 
LISTE DES PROPOSITIONS:
- Création d’un registre national avec les informations concernant les galgos, leurs n° de puce, nom du propriétaire et les mouvements de cession ou de vente des animaux.
Fonctionnement actuel concernant les identifications: http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/article-les-galgos-les-chiens-invisibles-aux-yeux-de-la-guardia-civil-122591896.html
- Contrôles administratifs avant et après chaque saison de chasse.
- Limiter le nombre de galgos détenus par un chasseur ou un particulier.
- Inclure la peine de responsabilité pour le préjudice moral causé par la maltraitance.
- Création d’une assurance responsabilité civile pour chaque galgo pucé
- Coordination entre les associations et divers corps de police ou création d’un corps de police pour animaux.
- Systèmes d’identification avec des méthodes irréversibles évitant le retrait de la puce ou l’effacement du tatouage.
Sanctions fortes, économiques et pénales, qui impliquent une peine de prison.
- Une meilleure éducation et prise de conscience depuis l’enfance.
 
Rappeler également les propositions déjà envisagées il y a quelques mois sur le blog la guadiana y la trailla et qui, même si elles demandaient du temps pour leur mise en place, étaient très pertinentes:
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 20:59
10009317_485409528231043_247249357_n.jpgElle avait à peine un an et a fini sa vie pendue à un arbre dans le secteur de Merida.
Si toutefois vous ne l’avez pas déjà fait, n’oubliez de signer la pétition demandant que les mesures soient prises pour combattre et en finir avec la maltraitance infligée aux galgos : http://www.change.org/es/peticiones/d-jes%C3%BAs-posada-tomar-medidas-eficaces-para-combatir-el-trato-al-que-someten-a-los-galgos-en-espa%C3%B1a
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 20:33
 
Les galgueros fédérés sont quelques 190.000 et ils détiennent quelques 500.000 galgos sur tout le territoire espagnol. 500.000, c’est un chiffre énorme mais plus énorme le chiffre de 50.000 qui correspond, chaque année, à ceux qui seront sacrifiés sur l’autel du profit. Cela représente 10% de galgos qui seront chaque année mis au rebus, un chiffre qui ne nous étonne pas si l’on considère le chiffre important de galgos de fédérés sur le territoire espagnol et sachant qu’il faut ajouter à ça le nombre des galgos détenus par les chasseurs. Entre 2.5 et 5% des galgos abandonnés chaque année auront la chance d’être sauvés et partiront en adoption en Europe et aux States. Un chiffre bien dérisoire ......
Les galgueros qui s’expriment sur les vidéos insistent, comme d’habitude, sur le fait que la maltraitance des galgos est le fait de ceux qui les volent pour organiser ensuite des concours illégaux où le galgo perdant deviendra propriété du galguero gagnant.
Il y aura encore ce galguero qui parlera de calomnie dès lors où l’on parle de maltraitance générée par les galgueros fédérés. Bien sûr, comment peut-on dire du mal d’un galguero qui paie son galgo une fortune (plusieurs milliers d’euros), lui construit un bunker ( encore plusieurs milliers d’euros) où d’autre part il pourra croupir sans lumière et sans aération. Sachant que chaque galguero détient entre 5 et 10 galgos, que deviennent les vétérans, ceux qui au bout de 3 ans ne valent plus rien. Les galgueros vous répondront qu’ils dorment au coin du feu mais en vérité personne ne voit la couleur de ces galgos et pour cause ........ la plupart seront abandonnés ou cédés gratuitement à des chasseurs, ces chasseurs mêmes qui rendent bien service à ces galgueros fédérés en endossant la responsabilité de toute cette maltraitance. D’autres galgos seront tués de manière cruelle.
Mais que dire de ce galguero choqué que l’on puisse abandonner son galgo et qui trouve cette solution plus humaine selon lui: au lieu de les abandonner, pourquoi ne pas les porter aux perreras où on leur trouvera une gentille famille d’adoption? A croire que ce galguero ne sait même pas ce qu’est une perrera et confond avec les refuges!
 
Les espagnols demandent aux autorités que soit interdit l’utilisation des lévriers pour la chasse, un combat qu’il devront mener seul car il n’est pas question que l’Europe impose quoi que ce soit à un état souverain.
Bien sûr que l’Espagne fait partie de l’Europe, bien sûr que la France fait elle aussi partie de l’Europe mais il n’en reste pas moins que l’interdiction de chasser avec des lévriers sur notre territoire a été une décision nationale et l’Europe n’avait rien à voir avec cela.
 
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 18:22
C’est aujourd’hui même qu’a eu lieu, au sein du Congres des Députés une session présentant les derniers chiffres statistiques concernant l’actualité des galgos en Espagne. Pendant la session et sous le thème “Galgos, Espagne devant le monde” sera projeté, accompagné de diverses interventions, le documentaire “Febrero, la peur des galgos” ( http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/article-fevrier-la-peur-des-galgos-121198692.html ).
L’ association Galgos112 sera présente. Depuis février 2014 ce ne sont pas moins de 91 galgos qui ont été sauvés par cette association, des sauvetages qui n’ont pu se faire que grâce à la générosité de donateurs et d’adhérents.
Nuria, la secrétaire de G112 a fourni pour cette session la liste de leurs galgos sauvés en les citant par leur nom  ce qui en soit démontre le sérieux de cette association capable de référencer continuellement tous ses galgos en sauvetage et en accueil dans toute l’Espagne. Cette liste était accompagné d’un petit mot destiné à la rédactrice de l’article Teresa Gimenez Candela, Professeur de Droit: “ J’ai mis leurs noms alors qu’en général on leur donne un chiffre, mais derrière ces chiffres il y a eux à savoir des individus. Pour nous il est très important de leur donner un nom sitôt qu’ils sont sauvés et cela même si l’on sait qu’ils vont mourir prochainement ou si nous les rencontrons déjà morts. Sitôt qu’ils ont un nom, ils cessent d’être anonyme”. Un petit mot qui a ému Teresa Gimenez Candela qui concluera son article ainsi: “ Je ne trouve pas de meilleures paroles pour terminer mon article de ce mois que cette déclaration de sensibilité, des respect et d’amour pour les galgos”.
C’est en février que les plus de 50.000 galgueros fédérés se posent la question de savoir si leur galgo tiendra ou non la route pour la saison suivante. La réponse souvent, pour le galgo, trouve sa réponse dans les perreras, au fond d’un puit, à la branche d’un olivier ou pire encore.
Ces pratiques sont loin d’être des cas isolés mais sont tellement répandues dans les villes et les campagnes que la population n’y accorde pas plus d’importance que ça.
Les animaux de compagnie en Espagne tout comme chez nous ne sont considérés que comme des meubles et pire encore la situation des animaux dits de travail: chiens de garde, de troupeaux, de chasse .... Que les animaux soient considérés comme des êtres sensibles doit devenir la priorité des tous les états membres et l’Europe doit encourager en ce sens.
En 2013 a été déposé une Déclaration écrite demandant que les galgos soient protégés, elle n’a pas obtenu le nombre de signatures voulues mais n’en reste pas moins une bonne initiative qui laissera trace lors des prochaines élections européennes.
 
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 19:09
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 21:54
Le présentateur espagnol Jorge Javier Vazquez nous fait faire connaissance avec ses deux galgos, Cartago et Lima, et encourage tout le monde à adopter cette race exceptionnelle qui “lamentablement a besoin de notre aide”.
 
 
 

 

Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 21:21
Les portes se sont ouvertes sur la rafale d’un pistolet,
la foule commença alors à crier “Vas-y chien, cours”.
J’augmente mon rythme cardiaque, rapide;
avec cette envie de faire plaisir.
J’ai été le plus rapide malgré la douleur à mes genoux.
En entrant dans mon premier virage, je courrai relativement bien, j’ai continué avec la meute mais ensuite “crack” et je suis tombé.
Alors que je m’effondrais au sol, la tête dans le sable,
tout ce que je désirais était d’achever la course!
J’ai regardé mon maître en me mettant sur pied,
mais tout ce que je voyais était la honte et la déroute.
J’ai essayé de dire “je suis désolé” avec un balancement de la queue,
ma tête pleine de douleur;
mon coeur de trahison.
Maintenant je suis entré dans l’oublie,
parce que je ne vaux plus rien et suis devenu
un objet de torture, de douleur et d’abus.
Mon coeur est brisé, mon corps est endolori,
je sens bien que je suis en train de mourir, je n’en peux plus.
Le sang baigne mon corps, mes hanches tendues,
 et durant des jours sans aucune nourriture passée par mes lèvres.
Je ferme les yeux et pense durant un moment.
Je sens alors que je pars à la dérive, peu à peu.
Pendant que je suis dans ce flottement, je ne ressens pas la douleur,
peut-être suis-je en train de rêver, peut-être est-ce réel.
Peut-être suis-je en train de monter au ciel,
peut-être là-bas me montreront-ils un peu de bonté et d’amour.
PEUT-ETRE ...... seulement peut-être.
Enfin en PAIX!
 
En mémoire de tous les lévriers torturés ..... en février
 
Source: blog de Jose Bulnes

1654467_415297191936219_1826477457_n.jpg
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 21:15

1982211 10152243001275498 1324715997 n

 

 

 

Nouvelle journée d'information organisée par la délégation Galgos112 de Seville dans un établissement scolaire. Lara, Salma, Coralina, Elliot, Inka, Valentino, Alondra et Hades, 8 galgos qui ont participé à cette journée. On le sait tous, le secteur de Séville est un des pires pour ce qui est de la maltraitance subie par les galgos, on ne remerciera jamais assez tous ces établissements scolaires qui ouvrent leur porte aux galgos pour essayer d'éduquer les futures générations à plus de respect envers les animaux en général et envers les galgos en particulier

Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 21:37
Une interview de membres Galgos112 de la délégation de Malaga émise dans l’émission Coin TV.
 
En même temps que la journaliste explique la situation générale des galgos en cette fin de saison de chasse, vous pouvez voir des images d’un sauvetage récent dans la secteur de Tolède: un galgo jeté dans un puit.
L’occasion pour vous de faire connaissance avec des bénévoles Galgos112 de ce secteur d’Espagne. A noter que la bénévole nous explique qu’elle a eu adopté un chiot dans le temps et s’est aperçue, quand il a grandi, que c’était un galgo. Elle ne connaissait pas du tout cette race et pour cause, elle est tchécoslovaque. C’est ainsi qu’elle s’est intéressée à cette race pour finir par rejoindre l’association Galgos112, adopter une autre galga borgne, une podenca aux oreilles et à la queue coupée et devenir également famille d’accueil.
Elle explique également le fonctionnement de l’association à laquelle elle appartient et insiste sur le fait qu’ils ne font pas de compromis avec les galgueros qui cherchent à se débarrasser de leurs galgos car en agissant ainsi on encourage malheureusement à plus d’abandon de la part des galgueros d’une année sur l’autre. Galgos112 effectue tous ses sauvetages sur témoignages de gens qui ont vu ici ou là, et ce dans toute l’Espagne, un galgo en situation de danger.
Ensuite arrivent deux autres bénévoles de cette association qui expliquent également la situation désastreuse des galgos dans cette partie d’Andalousie.
Un grand merci à Lucia, Paco et Isabel qui ont réussi en quelques minutes à faire une présentation parfaite et de la situation espagnole des galgos et du fonctionnement de leur association.
 
A noter la photo avant/après qui passe dans le reportage et qui concerne une galga sauvée en 2007 et qui est devenue la mascotte de la page de mon blog Agir pour les galgos. Vous pouvez connaître son histoire exceptionnelle en cliquant sur ce lien: http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/categorie-10164468.html

 
 
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de LN Verdier
  • Le blog de LN Verdier
  • : agir-pour-les-galgos c'est aussi un site http://www.galgos.fr consacré à la défense des lévriers d'Espagne et à la dénonce de la maltraitance qu'ils subissent de la part des galgueros. BASTA! >>> suppression de la chasse avec lévriers en Espagne et statut d'animal de compagnie aux Galgos !!! Contact : galgos-ethique-europe@orange.fr
  • Contact

Profil

  • LN Verdier

MESSAGE A TOUS LES LECTEURS

Attention, tous les articles de ce blog sont la propriété de Agir pour les galgos et de l'Association galgos-ethique-europe.

Les articles et informations peuvent être diffusés accompagnés du lien d'origine mais en aucun cas ils ne doivent être utilisés pour servir de support à une démarche ou une action si cette dernière n'est pas issue de l'initiative de l'auteur lui-même ou de l'Association à laquelle il appartient








Rechercher

Archives

le galgo, symbole d'impunité


Cliquer sur l'image pour avoir accés au contenu de la Charte

ADOPTER-UN-GALGO2.jpgCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les Galgos à l'adoption.

 

 



adopter-un-podenco-galgos-ethique-europeCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les podencos à l'adoption.



Dites NON à l'Espagne cruelle

COMMENT ADHERER AU BOYCOT DE L'ESPAGNE



Blog déconseillé aux personnes sensibles et aux enfants

 

 

 

 

REPRODUCTION DE NOS ARTICLES
Bienvenue si vous souhaitez diffuser
un article, photo ou gif animé.  Nous
vous prions simplement d'indiquer le lien
complet de l'élément que vous reproduisez.
Si vous êtes l'auteur d'une photo et que
vous ne voyez pas votre lien indiqué ou que
vous souhaitez la voir retirer, merci de nous
contacter : webmestre@galgos.fr
Merci d'avance pour votre compréhension.

 



 

C'est toi galguero qui l'a tuéee .... comme autant d'autres 50.000 Gisela chaque année


 

 

 

 

546220_10151077798968481_821609717_a.jpg

 




ADHERER A AMNISTIA ANIMAL JAEN

 

 

logogalgoblog.jpg




peut aider un autre Galgo/Podenco à sortir d'Espagne


 

Manteaux---01.06.2010-012.jpg

Patrons pour fabriquer des manteaux pour les Galgos

 

 





 

  avatar-blog-1231354449-tmpphpwBHUPr.jpeg

Pression Ethique Anti Corrida Europe

Visiteurs uniques du blog

Locations of visitors to this page