Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 20:59





UNE PERRERA GEREE PAR LE MEME TRISTE INDIVIDU QUE CELUI DE LA PERRERA DE PUERTO REAL

Je rappelle qu'une manifestation avait eu lieu en mars 2008 pour dénoncer les conditions sanitaires catastrophiques que vivent les animaux avant d'être euthanasiés
C'est une des perreras qui euthanasie le plus  ..... y compris souvent les chiens que les bénévoles "réservent" c'est-à-dire ceux qui ont une sortie soit dans un refuge espagnol, soit chez un adoptant y compris quand il s'agit de réservation à des associations étrangères




Partager cet article
Repost0
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 23:13

 C'était au mois de novembre 2008 et depuis .....
 
Un courrier reçu par l'Association ANADEL  qui  nous fait un compte rendu de la situation
 
C'était au mois de novembre 2008 que ANADEL sera alerté par quelques personnes concernant les mauvaises conditions vécues par les animaux dans la perrera municipale de ¨Mieres tenue par une soi-disant "société de protection animale", des accusations d'une telle gravité que certains membres décideront de faire une inspection à la suite de quoi une plainte sera déposée
Lors de leur première inspection les membres de l'association constateront le total abandon des installations dans lesquelles pourtant se trouvaient des animaux, des chiens mélangés entre eux et dans un état lamentable. Des chiots mélangés aux adultes et aucune hygiène
ANADEL nous explique ....
En nous approchant de l'endroit des containers poubelles c'est une forte odeur de putréfaction qui nous accueillera et nous forcera à ouvrir les containers dans lesquels se trouvaient des dizaines de cadavres dans un état de putréfaction très avancé. Les sacs plastiques étaient pleins de chiens morts dévorés par les vers. Il y avait d'autre part de nombreuses seringues usagées avec leurs aiguilles. Des photos seront prises et la Guardia Civil avisée, suivi d'un dépôt de plainte
Lors de la deuxième inspection, nous faisant passer pour de potentiels adoptants, on nous interdira d'entrer dans la perrera pour nous proposer à l'extérieur quelques chiens en adoption. On décidera de poser notre dévolu sur un chiot qui sera adopté par une de nos bénévoles. Nous approchant des mêmes containers nous avons pu constater qu'ils étaient toujours et encore pleins de cadavres. Le responsable de la perrera nous assurera que le chiot est en parfaite santé et déparasité. Au bout de quelques jours le chiot adopté tombera malade, sera hospitalisé et mourra dans les jours suivants
Après ce scandale dévoilé le maire de la Municipalité de Mieres rompra le contrat avec la "société de protection des animaux de Mieres". La perrera sera fermée et les animaux déplacés provisoirement vers une résidence canine
Après des négociations très dures, la Municipalité de Mieres et la protectora de La Xana (Association totalement reconnue et ayant l('appui total de ANADEL)  arrivèrent à un accord pour que ce soit donc La Xana qui prenne en charge les installations
Après de nombreux mois de rénovation, assainissement et mise au norme des installations, la perrera est redevenue correcte aux yeux de tous
Durant ces mois de travaux on a rencontré de nombreux cadavres d'animaux, des squelettes en des endroits scandaleux y compris au fond d'un puit
La plainte pour maltraitance animale déposée a été acceptée par les autorités requises. Le responsable de la perrera est passé devant un juge, a du présenter des documents comme factures et autres documents. Des documents insuffisants et dans de nombreux cas contradictoires. Il a été également interrogé
 
Le problème auquel doit faire face maintenant ANADEL est que le juge leur demande en tant que partie civile une caution de 1000 euros pour faire face éventuellement aux frais du jugement dans le cas où rien ne serait retenu contre l'ex responsable de la perrera. Une somme d'argent qui doit être présentée rapidement pour permettre à l'avocate parti civile de pouvoir continuer à mener le dossier au Pénal. Dans le cas contraire nous ne pourrons pas présenter de preuves à charge, ni avoir de recours
Compte tenu de la gravité de l'affaire et de la souffrance qu'ont enduré ces animaux nous voudrions mener cette affaire jusqu'au bout, nous ne pouvons tolérer que de tels faits restent impunis
Pour toutes ces raisons nous avons besoin de toi. Nous devons recueillir la somme de 1000 euros pour pouvoir mener à terme cette plainte et ne devons pas tolérer que d'autres faits comme ceux-là puissent encore arriver
SVP, pour participer, vous pouvez faire don d'argent sur le compte de ANADEL en mettant pour objet "caution Mieres"
Je suis dans l'attente d'avoir le IBAN et le BIC/SWIFT

PLAINTE DEPOSEE




EN ESPAGNOL:
 
El pasado mes de noviembre, ANADEL fue alertada por varios ciudadanos de las malas condiciones en las que se encontraba la perrera municipal de Mieres, gestionada por una “sociedad protectora de animales”. Tras la gravedad de las acusaciones que los particulares nos hicieron llegar, varios miembros de ANADEL decidimos realizar una inspección a las instalaciones. Tras comprobar la situación que más abajo os detallaremos, decidimos interponer las correspondientes denuncias contra el gestor de la perrera.
En nuestra primera inspección, nos encontramos con unas instalaciones totalmente abandonadas. Los animales estaban mezclados, sin distinguir entre sexos y sin organización por tamaños. Pudimos ver incluso cachorritos de pocas semanas mezclados con perros de gran tamaño. Las instalaciones eran totalmente deficitarias desde el punto higiénico-sanitario.
Al acercarnos a la zona de contenedores, pudimos percibir un fortísimo hedor a putrefacción. Ante nuestras sospechas de que algo raro podía esconderse dentro de los contenedores, decidimos abrirlos. En su interior se encontraban unas grandes bolsas de basura. Una vez abiertas, pudimos comprobar como en su interior escondían decenas de cadáveres en un avanzadísimo estado de putrefacción. Las bolsas estaban llenas de perros muertos comidos por los gusanos. Además se encontraban numerosas agujas y jeringuillas usadas. Tras realizar las pertinentes fotografías, inmediatamente dimos aviso a la guardia civil y presentamos la correspondiente denuncia.
En la segunda inspección realizada (en esta ocasión haciéndonos pasar por adoptantes), pudimos dar con el responsable de la perrera. Se nos impidió el acceso al interior, y nos enseño varios perros para adoptar. Decidimos quedarnos con un cachorrito que fue adoptado por una de nuestras activistas. Aprovechando un despiste del gestor de las instalaciones pudimos comprobar como en el interior de los contenedores continuaba habiendo animales muertos. El responsable de la perrera aseguro que el animal que adoptamos se encontraba sano y desparasitado. A los pocos días de ser adoptado empeoro su salud, fue ingresado de urgencia en un hospital veterinario donde después de varios días hospitalizado falleció.
Tras destapar este escándalo, el Ayuntamiento de Mieres tomo cartas en el asunto y decidió rescindir el contrato con la “sociedad protectora de animales de Mieres”. La perrera fue clausurada por el Gobierno del principado y los animales fueron trasladados de forma provisional a una residencia canina.
Tras duras negociaciones, el Ayuntamiento de Mieres y la Protectora de Animales La Xana (Asociación totalmente reconocida y la cual cuenta con todo el apoyo y respaldo de ANADEL) , llegaron a una acuerdo para que sea esta nueva entidad la que se haga cargo de las instalaciones..
Tras varios meses de reparaciones, saneamiento y acondicionamiento de  las instalaciones, la perrera ha vuelto a contar con el visto bueno del Principado, certificando su reapartara.
Durante estos meses en lo que se ha estado reparando las instalaciones se han encontrado numerosos cadáveres de animales, esqueletos de perros en sitios tan escandalosos como en las gateras o incluso dentro de un pozo.
La denuncia por maltrato animal presentada por ANADEL en el juzgado contra Gustavo Javier Lorenzo (presidente y único miembro de la junta directiva de la pseudo protectora) ha sido aceptada a tramite. El denunciado ha sido requerido en el juzgado, ha tenido que presentar documentación varia, así como facturas y demás documentos. La documentación presentada por el denunciado es incompleta y en muchos casos contradictoria. También ha sido interrogado.
 
El problema que ahora nos encontramos, es que el juzgado nos pide a ANADEL como parte denunciante 1.000€ en concepto de fianza, por  si al denunciado, no se le imputase ningún cargo poder pagar las costas del juicio. Dicha cantidad debe de depositarse urgentemente en el juzgado con el objetivo de que nuestra abogada pueda continuar con el procedimiento por vía penal. De lo contrario no podremos proponer prueba, ni interrogar, ni recurrir, es decir , quedaremos a expensas de lo que haga el Fiscal.
Debido a la gravedad del asunto y al sufrimiento que han tenido que padecer los animales de Mieres queremos seguir con el caso hasta el final, no podemos consentir que hechos como el ocurrido en Mieres queden impunes.
Para ello necesitamos tu colaboración. Tenemos que recaudar esos 1000€ para poder seguir con la denuncia. No podemos conseguir que hechos como el de Mieres sigan ocurriendo.
 
Por favor, para colaborar, puedes hacer tu aportación económica en la Cuenta Corriente de ANADEL, poniendo como concepto “fianza Mieres”

Cuenta corriente

Partager cet article
Repost0
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 20:36
La perrera d'Olivenza-Badajoz-Estremadure, une petite entreprise qui ne connaît pas la crise
 

Une perrera dont on avait déjà parlé sur ce blog  , de ces perreras qui se goinfrent de subventions, 88.754,56€ pour Olivenza en 2006, une somme colossale encaissée avec pour seuls frais à charge recueillir-tuer-jeter au bout de 20 jours les animaux. 20 jours pendant lesquels ils ne seront ni nourris, ni soignés!
 
 


Laura sait depuis longtemps ce qui se passe dans cette perrera tenue de main de fer par .... une femme!! mais que faire pour apporter des preuves dès lors où l'on sait que cette perrera ne laisse entrer personne (sauf depuis peu, probablement sentant le vent mauvais arriver). Comment faire pour apporter des témoignages solides devant la justice dès lors où l'on sait que tout est sous haute surveillance.
Il faudrait une inspection des services publics, une inspection des services vétérinaires pour établir un dossier béton à présenter devant la justice. Seulement voilà, sitôt que quelque chose se met en place il y a immédiatement "fuite de l'information" qui fait que les responsables de la perrera immédiatement prévenus présentent à ce moment là .... une perrera nickel!
 
Mais il n'empêche que les faits sont les suivants:
 
Il y a couramment et en ce moment même quelques 200 chiens dans cette perrera, des chiens insuffisamment nourris, sans aucune visite de vétérinaire pour les animaux malades ou blessés ... les animaux ne sont là que pour attendre patiemment leur tour pour le couloir de la mort. Des adoptions pratiquement impossibles car la perrera ne confie pas ces animaux aux refuges because ils sont malades, le résultat c'est que dernièrement 100 de ces chiens ont été euthanasiés dont beaucoup étaient réservés avec des adoptants notamment en Espagne et en Allemagne.

Le pire étant que ces chiens sont euthanasiés de manière très cruelle avec une injection directe dans le coeur et connaissant les perreras pour leur propension à l'économie on n'a pas de mal à imaginer que la dose qui devrait au départ créer un infarctus douloureux et foudroyant puisse être assez parcimonieuse pour que l'infarctus s'avère douloureux et très long.
 
Et pourtant il y a une loi de protection animale dans la Communauté d'Estremadure comme dans toute Communauté et une loi qui prévoit que l'euthanasie des animaux se fasse " rapidement et sans douleur " et toujours avec une "perte de conscience préalable" et ainsi répondre aux normes de l'Union Européenne
 
LEY 7 / 2005, de 27 de diciembre, de modificación de la Ley 5 / 2002, de
23 de mayo, de protección de los animales en ESTREMADURA
 
Se modifica el article 2.3 de la loi 5 / 2002, de Protección de los Animales, que queda redactado en los siguientes términos:
 
a) El sacrificio de animales se efectuará de manière instantanée e indolora, y siempre con aturdimiento previo o pérdida de consciencia del animal, en tales locales autorizados para fines, exceptuándose de ello las domiciliarias de Matanzas cerdos destinadas al autoconsumo, spectacles taurinos-t-on, las tiradas al Pichon y aquellos que por razones sacrificios Sanitarias sea preciso maintenant effectuer en las Explotaciones. En todo caso se atendrá a la normativa de la Unión Europea.
 
La perrera d'Olivenza est là encore un exemple parmi les trop nombreuses autres perreras espagnoles pratiquant l'art de la cruauté gratuite sur les animaux. Les exigences les plus minimes ne sont pas respectées, les lois pas davantage, quant  à ceux qui ne suivent pas les règles ils ne seront pas sanctionnés ... quant aux animaux ils ne sont qu'un numéro dans une cage, aucun sentiment de compassion derrière ces entreprises car sinon elles pourraient au moins accorder une mort "humanisée" à tous ces animaux
 
Des lois établies par des Communautés laxistes, sans aucun contrôle d'instances "nationales", tout le linge sale se lave en famille pourrait-on dire et avec la complicité et l'omerta de tous


Partager cet article
Repost0
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 20:25
Tous les holocaustes quels qu'ils soient, justifiés par le racisme chez les humains ou justifiés par le fric chez les animaux en arrivent toujours à la grande question de savoir ... que faire de tous ces corps exterminés. La haine l'emporte sur l'humanité, le fric l'emporte sur la compassion et on se retrouve à tuer, tuer ... pour finir dépassé par le nombre de cadavres engendrés et en arriver à ces situations extrêmes que l'on croyait d'un autre temps (souvenez-vous ...plus jamais ça)
 
C'est ce qui se passe à l'heure actuelle dans la perrera de O Carballino-Ourense-Galicie
 
 
Sans eau, sans lumière, sans permis de construire, sans projet, sans licence d'ouverture .... sans rien! C'est ça la perrera de O Carballino
Cela fait maintenant un moment que cette perrera gérée par la Municipalité a été dénoncée par Matar por matar NON  , Amigos de la Terra  et ADEGA  pour les conditions affreuses qu'y vivent les animaux.
 
Au début de mars des membres de ces trois associations ont pénétré à l'intérieur de la perrera et ont été dénoncées par la Municipalité pour violation des lieux et sans autorisation pour prendre des photos (sic) et filmer.
Ceci dit la porte était ouverte et d'autre part la perrera est une installation publique. Selon le porte parole de Matar por Matar NON, à leur entrée les deux filles présentes se feront rudoyer par un des employés.
 
En dehors de la perrera ils découvriront des fosses contenant des cadavres de chiens cachés notamment par des branchages. La municipalité insistera sur le fait que ces fosses ne serviraient pas mais ceci dit les blessures des chiens laissaient entendre que cela faisait à peine quelques jours qu'ils y étaient, tout au plus une semaine
 
88 animaux auraient diparu de cette perrera ces deux derniers mois et ce dans d'étranges circonstances au milieu d'installations plus que précaires et une eau fétide et verte pour unique boisson
 
Les associations demandent une séance extraordinaire et la création d'une commission qui détermine ce qui s'est réellement passé dans cette perrera et où sont passés les 250 000 euros de subvention qui lui avaient été concédés pour l'amélioration des installations et qui selon la municipalité ont bien servi à ça
 
Tout ce que les nazis ont fait aux juifs, nous le faisons aux animaux.
Nos petits enfants nous demanderont un jour: où étiez-vous pendant cet Holocauste-là?
Qu'avez-vous fait contre ces horribles crimes?
Nous ne pourrons plus alors donner la même excuse une seconde fois, que nous ne savions pas
Helmut F. Kaplan
 
Un superbe article de Julio Ortega Fraile publié en la circonstance dans la presse nationale. Trop long pour vous en faire une traduction mais à lire quand même au moins avec le traducteur de Google
 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 22:28
 
Suerte une petite toy sauvée de l'Enfer
Car oui, dans les perreras on trouve des toys comme cette petite Suerte.Je vous transmets les dernières photos communiquées par l'Espagne
Suerte ... le Miracle ... et la honte aux hommes qui osent jeter ça dans une perrera!







POSTE LE 10/01/2009
Suerte (Chance) c'est son nom maintenant et regardez ce que cela donne après un bon bain chaud, une couverture pour vous sécher, un bon coup de peigne et surtout .... une attention que cette pauvre chienne n'avait jamais connu de sa vie

Suerte ... oui tu as eu la chance que des centaines d'autres milliers comme toi n'auront jamais au fin fond de leur perrera et on te souhaite que cette chance te suive encore quelques années tout d'abord dans la famille d'accueil où tu es et sûrement pour se prolonger enfin dans une famille digne de ce nom



POSTE LE 8/01/2009

et encore moins quand il s'agit de ceux qui y viennent sans honte aucune pour y jeter leur chien âgé et malade .... un chien qui toute sa put... de vie n'aura connu que la chaîne, les coups, la faim , la soif, la peur et finir là!
Le regard fuyant, la peur dans elle, cette ultime peur qui se lit dans ses yeux, une peur qui dit qu'elle a compris ... oui, elle a compris qu'elle est là parce qu'il faut en finir et que c'est ainsi, quand on est un chien, que l'on doit finir ... comme on a commencé .... la peur au ventre
Elle n'est pas dans cet état parce qu'elle est dans la perrera ... non, elle est arrivée dans cet état!
Je vous rassure tout dessuite, elle a été sortie de là comme souvent ceux qui sont diffusés et on a une pensée pour tous les auttres qui n'ont pas eu cette chance >>> 300000 qui seront chaque année euthanasiés dans les perreras d'Espagne
Des centaines de milliers de chiens sont dans cet état dans les perreras et comme le dit l'espagnole qui a sorti cette chienne de cet enfer " des perreras horribles, sans toit, sans aucun entretien hygiénique ou sanitaire, avec la présence quasi nulle de soins vétérinaires, où les animaux souffrent et attendent d'être euthanasiés? Ca, ça existe!"
Cette petite chienne sera sauvée de la perrera de la Guarida, celle qui euthanasie massivement les Podencos


Partager cet article
Repost0
24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 17:32

C'est vrai que l'on voit souvent des SOS lancés par les espagnols concernant souvent des chiens qui dès lors où ils sont soupçonnés d'être positifs leish sont immédiatement sacrifiés dans les perreras sans laisser aucune chance aux bénévoles de peut-être trouver une opportunité de les faire adopter et soigner


Une réunion s'est tenue il y a peu entre trois associations de protection animale de Murcia et la nouvelle direction de la perrera PROANIPLANT de Sangonera. Un accord a été conclu et les chiens positifs dorénavant ne seront plus systématiquement euthanasiés mais seraient traités en famille d'accueil et si cela n'est pas possible des bénévoles qui feront un roulement d'un jour par semaine se rendront à la perrera pour leur donner leurs médicaments qui seront stockés dans la perrera même, dans un emballage bien spécifique avec un symbole pour éviter des erreurs, la cage du chien portant également le même symbole distinctif des autres cages.


Parler de PROANIPLANT m'amène à saluer ici le travail formidable accompli par l'Association Salvanos qui, lors du dernier scandale de la perrera  (la direction a changé depuis) a sauvé tant d'animaux. Un travail qui a mené pendant des semaines des bénévoles à se rendre à la perrera, répertorier chaque animal, le mettre en fiche une fois toiletté et soigné et essayer d'en sortir un maximum de cette horreur soit pour les remettre à adoptants soit pour les mettre en refuge. De nombreux Galgos se trouvaient dans cette perrera dont  Caballero pris en charge par Mo Swatek de PRO-GALGO  et visible sur la slide


Une petite slide d'une partie de tous les animaux sauvés par salvanos/sauvez-nous qui porte si bien son nom




ASSOCIATION SALVANOS

IBAN: ES76 2100 6294 8201 0001 7000
BIC / Swift Code: CAIXESBB
Partager cet article
Repost0
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 20:03
Vous avez tous été choqués par le fait que Divina la Podenca ait été euthanasiée alors qu'elle avait des chances d'être adoptée mais il faut savoir que TOUT LE MONDE sait depuis longtemps que cette perrera se permet d'éliminer sans aucune vergogne des chiens retenus par des Associations étrangères et quelquefois alors qu'ils ont déjà adoptants à l'étranger
Une manifestation avait eu lieu avec un grand rassemblement d'espagnols car il y a présomption qu'il se passe dans cette perrera les mêmes choses horribles que celles que nous avons connu dans l'affaire Puerto Real  , à savoir que les animaux y soient euthanasiés éventuellement avec des produits illicites car on le rappelle le responsable est le même pour les deux perreras. Les espagnols se battent pour que des perreras comme celle de Los Barrios ou celle de Puerto Real disparaissent .... c'était il y a 8 mois
Les espagnols se battent OUI

Concernant Divina je relève les commentaires suivants:
[...]  On le crie et on l répète mais rien ne change [...]
[...] Il faut diffuser partout, en espagne ,en france, en allemagne etc...... sur tous les blogs!!  LN,la meilleure arme est la plume. Crions notre dégoût très fort ,il faut faire un Foin pas possible!!![...]
 
La meilleure arme c'est la solidarité, la meilleure arme c'est que toutes les Associations soutiennent les espagnols haut et fort quand ils en font la demande, car dans la perrera de Puerto Real comme celle de Los Barrios ... les Galgos et le Podencos meurent
 
La seule aide qu'ont obtenu les espagnols ça aura été celle-là ... NO COMMENT
 
Quant aux grandes Fondations (pour ne pas les nommer) et qui avaient dans l'affaire Puerto Real matière pour illustrer la NECESSITE d'une PROTECTION ANIMALE  réellement EUROPEENNE puisque n'oublions pas que ce sont entre autres des chiens de touristes qui ont été euthanasiés avec un produit illicite, la réponse sera que le timing n'est pas le bon
 
Oui les espagnols se battent .... SEULS!



Partager cet article
Repost0
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 22:14
Une vidéo prise en cachette vous montre les conditions déplorables dans lequelles vivent les animaux dans cette perrera, totalement abandonnés à leur triste sort, bien cachée la perrera en pleine campagne, les conditions idéales pour un camp d'extermination .... une extermination qui commence déjà de l'intérieur avec les chiens qui se mangent entre eux car ici rien à manger et rien à boire. Preuve en est ce chien que vous voyez ci-dessous en photo avec une patte dévorée et une ouverture au cou et à l'abdomen .... ce chien au moment des photos était encore vivant et a été emporté par des témoins courageux (qui ont pris des photos) chez le vétérinaire qui l'euthanasiera immédiatement



























Mais le pire dans tout ça c'est d'apprendre dans la presse lne.es  que la Municipalité de Mieres accorde 25000 euros à cette perrera qui se cache là encore derrière le terme de "protectora", une somme qui, selon le responsable de la perrera servira aux soins des animaux .... mon c....!! Et ce monsieur prétend avoir un programme d'adoption pour ces chiens cédés avec identification .... " les seules conditions nécessaires pour prétendre adopter un chien seront les garanties offertes à savoir que l'animal vivra dans de bonnes conditions" ... oui, oui, vous rêvez pas .... c'est bien ce qu'avance sans aucune honte le responsable de cette perrera. AMEN



 
Ce seraient 3 jeunes qui seraient allés à cette perrera pour voir d'adopter un chien et qui ont été choqués de voir dans quelles conditions y vivaient les animaux.
Ce sont eux qui transporteront le pauvre chien bouffé par les autres chez un vétérinaire pour le soulager définitivement
" Ils n'ont ni nourriture, ni eau, il y a des chiens morts dans les containers poubelles dans des sacs plastiques" diront-ils
La municipalité devrait faire suivre d'une enquête les faits dénoncés
 
Le combat des Galgos c'est le combat de tous les animaux d'Espagne. Je le dis et le répète, c'est un tort de vouloir faire des Galgos un cas particulier car alors ils sont considérés par la majorité des européens comme une exception dans une Espagne où tout serait pour le mieux pour les autres animaux
Dans certaines Fondations de Protection Animale de chez nous (pour ne pas les citer) on entend encore dire que le cas des Galgos est un cas minoritaire en Espagne et majoritaire uniquement en Andalousie. J'ose espérer que certains de leurs membres qui lisent ce blog finiriront par ouvrir les yeux sur la dure réalité en Espagne pour 50000 Galgos éliminés chaque année ajouté à 300000 autres chiens et chats de toute race qui n'ont rien à leur envier
En dissociant le calvaire des Galgos de celui de tous les autres chiens et chats d'Espagne on dessert les Galgos
Les perreras aussi comme les gitans peuvent être considérées comme des trafiquants, des trafiquants de 300000 animaux qui sont un véritable pactol renouvelé pour certains chaque année ... là aussi un commerce juteux!
 
Un autre article intéressant paru en juin 2008 lavozdeasturias.es  où la Municipalité exigeait plus de clarté concernant les registres et les comptes de cette perrera tout en admettant et en glorifiant son travail formidable et nécessaire (on croit rêver)
 
Des photos, vidéos et écrit ont été présentées ce lundi 3 novembre au Seprona de Oviedo et également au Registro Central de la Administracion del Principado de Asturias
 
Un courrier est en préparation avec la liste de signataires et sera envoyé sous peu

Courrier envoyé par les espagnols et dont on peut trouver le modèle sur le forum Adoptastur

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 22:38
Et ça se passe à Barcelone
 
La Guardia Urbana et les Services Municipaux de l'Hygiène Publique ont décidé la fermeture d'une perrera illégale où les chasseurs venaient déposer leurs chiens qui vivaient là dans des conditions sanitaires lamentables
Les propriétaires des chiens ont été identifiés et une enquête a été ouverte
Les responsables ont été ainsi avisés du fait qu'il est formellement interdit de détenir en un lieu un nombre aussi important d'animaux sans au préalable avoir obtenu les autorisations requises
Les animaux ne seront pas enlevés à leurs propriétaires qui devront se charger simplement de les installer dans de meilleures conditions




























Partager cet article
Repost0
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 15:24
Mais que dire également de ces maîtres qui abandonnent leur chien juste à côté de la perrera sachant non seulement que c'est dans un corridor de la mort qu'il finira ses jours mais pour certains comme ce pauvre chien qui n'a même pas de nom ce sera dans d'atroces souffrances
Ce pauvre chien, superbe berger allemand c'est son maître policier qui l'abandonnera alors qu'il est condamné par la maladie. Peur de devoir assister son chien dans des moments difficiles? certainement pas .... juste le fait de ne pas vouloir s'emmerder avec ça, ajouté à l'économie d'un traitement médical et pire encore au coût de l'euthanasie car voyez-vous s'il l'avait directement déposé à la perrera on lui aurait demandé de payer son euthanasie. Le chien dont tout le monde avait une idée de qui était son maître, arrivera donc à la perrera en tant que chien abandonné et par la faute d'un maître que je n'arrive pas à qualifier ce pauvre chien mourra sans aucun traitement pour le soulager et une euthanasie qui attendra le dernier moment pour le délivrer
Alors je pose la question.....
D'un côté on sait que certaines (nombreuses) perreras ne respectent pas les délais légaux pour euthanasier les chiens entrés en bonne santé et d'un autre côté on sait que certains chiens en phase terminale de cancer ne seront euthanasiés qu'à l'ultime moment après des jours d'agonie.
Qu'est ce qui peut justifier une telle contradiction si ce n'est le sadisme?
Nul besoin de vous traduire les 20 lignes décrivant la souffrance qu'a fait ce chien, il vous suffira de voir les photos de son agonie et la bénévole qui témoigne n'a rien pu faire car interdiction de s'occuper du cas
Ca s'est passé à Cordoba, ça aurait pu se passer dans n'importe quel autre coin d'Espagne et la bénévole de conclure que son agonie des derniers instants s'est faite dans le silence général de toute la perrera, comme un ultime respect de tous les chiens devant sa douleur à elle et son agonie à lui.


QUI DIRA APRES CA QU'UN CHIEN NE PEUT PAS PLEURER .... DE DOULEUR ?


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de LN Verdier
  • : agir-pour-les-galgos c'est aussi un site http://www.galgos.fr consacré à la défense des lévriers d'Espagne et à la dénonce de la maltraitance qu'ils subissent de la part des galgueros. BASTA! >>> suppression de la chasse avec lévriers en Espagne et statut d'animal de compagnie aux Galgos !!! Contact : galgos-ethique-europe@orange.fr
  • Contact

Profil

  • LN Verdier

MESSAGE A TOUS LES LECTEURS

Attention, tous les articles de ce blog sont la propriété de Agir pour les galgos et de l'Association galgos-ethique-europe.

Les articles et informations peuvent être diffusés accompagnés du lien d'origine mais en aucun cas ils ne doivent être utilisés pour servir de support à une démarche ou une action si cette dernière n'est pas issue de l'initiative de l'auteur lui-même ou de l'Association à laquelle il appartient








Rechercher

Archives

le galgo, symbole d'impunité


Cliquer sur l'image pour avoir accés au contenu de la Charte

ADOPTER-UN-GALGO2.jpgCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les Galgos à l'adoption.

 

 



adopter-un-podenco-galgos-ethique-europeCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les podencos à l'adoption.



Dites NON à l'Espagne cruelle

COMMENT ADHERER AU BOYCOT DE L'ESPAGNE



Blog déconseillé aux personnes sensibles et aux enfants

 

 

 

 

REPRODUCTION DE NOS ARTICLES
Bienvenue si vous souhaitez diffuser
un article, photo ou gif animé.  Nous
vous prions simplement d'indiquer le lien
complet de l'élément que vous reproduisez.
Si vous êtes l'auteur d'une photo et que
vous ne voyez pas votre lien indiqué ou que
vous souhaitez la voir retirer, merci de nous
contacter : webmestre@galgos.fr
Merci d'avance pour votre compréhension.

 



 

C'est toi galguero qui l'a tuéee .... comme autant d'autres 50.000 Gisela chaque année


 

 

 

 

546220_10151077798968481_821609717_a.jpg

 




ADHERER A AMNISTIA ANIMAL JAEN

 

 

logogalgoblog.jpg




peut aider un autre Galgo/Podenco à sortir d'Espagne


 

Manteaux---01.06.2010-012.jpg

Patrons pour fabriquer des manteaux pour les Galgos

 

 





 

  avatar-blog-1231354449-tmpphpwBHUPr.jpeg

Pression Ethique Anti Corrida Europe

Visiteurs uniques du blog

Locations of visitors to this page