Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 22:36
Chaque jour des refuges sont expulsés, chaque jour ils sont remplacés par des perreras gérées par des entreprises privées et notamment souvent celles qui gèrent les ordures ménagères.
No, los animales no son basuras!
Non, les animaux ne sont pas des ordures!

martos6.jpg
 
Les refuges ne perçoivent aucune aide de qui que ce soit, les perreras s'enrichissent. Les refuges suivent une politique de sensibilisation de la population, de programmes de stérilisation et procédures d'adoptions avec contrat et suivi ..... Les perreras suivent un programme d'extermination massive des animaux.
 
La perrera de Linares est un exemple type de ces mouroirs de la honte. Les portes de la perrera de Linares, entreprise de traitement des ordures, sont fermées à tout visiteur. Les chiens ne sont pas diffusés, les bénévoles n'ont aucun droit de visite  et pire ..... si jamais se présente un hurluberlu qui veuille adopter un de ces chiens, on l'accueillera devant la porte, on lui demandera un descriptif du chien désiré et on ira chercher les chiens qui peuvent répondre à ses critères pour vous lui présenter ..... devant la porte. Qu'est ce qui se cache derrière cette porte? .... probablement l'horreur d'un grand camp de misère et de mort.
On ne sait rien de cette perrera mais on en sait l'essentiel , à savoir que le nombre de chiens qui meurent dans cette perrera dépasse le chiffre officiel, déclaré, des euthanasies, alors ...... de quoi meurent les autres?
 
Un petit aperçu de ce que sont les perreras d'Espagne ou du moins celles dont on peut sortir discrètement des photos:
 
Il y a trois sortes de perreras:
- celles qui sont gérées par la municipalité avec un personnel municipal
- celles qui sont gérées par des entreprises privées choisies sur adjudication
 ...... mais il y a aussi les perreras municipales gérées par des protecteurs d'animaux comme par exemple celle de Tudela où ceux qui en ont la responsabilité sont maintenant une association. Oui c'est et cela reste une perrera mais ...... avec des installations décentes juste à côté de l'entreprise de gestion des ordures qui jadis la gérait, des soins médicaux portés aux animaux qui en ont besoin, des stérilisations, ils organisent des journées pour récolter de la nourriture ou favoriser des adoptions, les animaux sont proposés à l'adoption au travers de leur site:
 
Les chiens de la perrera-protectora de Tudela-Navarre ont de bonnes installations fermées mais également de grands terrains où ils peuvent s'amuser une partie de la journée.

 

 
La perrera d'Aranjuez est également un exemple qui devrait être suivi dans toute l'Espagne:
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 23:08
Les résultats de l'autopsie de Salva n'ont toujours pas été donnés. Il faut dire que c'est une école vétérinaire qui la fait gratuitement pour le compte de l'association de Burgos et donc il faudra leur laisser un peu plus de temps.
Il semblerait que la municipalité de Burgos et surtout la conseillère municipale concernée soient sensibilisés par les derniers évènements concernant la perrera et notamment la mort suspecte de Salva. La première décision prise a été celle de nommer un vétérinaire qui sera chargé de rendre visite chaque jour à la perrera ce qui veut dire que ce ne seront plus les responsables de la perrera qui décideront si oui ou non un animal a besoin de soins, et c'est ce même vétérinaire qui effectuera les soins.
D'autre part l'association a été autorisée à récupérer en ce moment même un chien qui était blessé à l'intérieur de la perrera et ce sans que le délai des 20 jours n'ait été respecté. Les choses changeraient-elles au sein de la perrera de Burgos?

PETITION A SIGNER CONCERNANT SALVA, LE GALGO ASSASSINE DANS LA PERRERA ( mettez votre code postal avec "FRANCE" à côté)


 
Salva ne laisse pas insensible la presse qui a publié un article posant la question ¿Quién le hizo esto a Salva? - Qui a fait ça à Salva?
 
 
Salva est à l'heure actuelle autopsié et l'association espagnole  attend les résultats avant de solliciter une entrevue avec  la conseillère municipale chargée du secteur sanitaire dont dépendent les animaux.
 
Le 30 novembre un vétérinaire envoyé par une association s'était rendu à la perrera pour pucer le galgo et a constaté à ce moment là qu'il avait quelques blessures bénignes. Il demandera alors à ce que ces blessures soient soignées en attendant le délai légal pour que l'association le récupère. Quand quelques jours après, le 3 décembre exactement, les bénévoles se sont rendus à la perrera, Salva avait disparu et même les employés ne savaient pas où il était et ce jusqu'à ce qu'on leur signale que ce dernier se trouvait hospitalisé en clinique vétérinaire. Les bénévoles le découvriront dans un état grave avec des bandages recouvrant des plaies à vif sur tout le corps.
Les lésions, selon le vétérinaire, semblaient avoir été causées soit par le fait qu'il ait pu être traîné au sol ou bien d'origine chimique ou bien des brûlures d'eau bouillante.
 
Une vidéo du refuge de Burgos qui accueille chaque année plus de 500 animaux (chiens, chats, lapins ....). Vous pouvez y voir le cas de Bilma qui avait été jetée, elle et ses trois chiots, au fond d'un puit.  D'autres comme Yeron et Kiara, trouvés dans un container poubelle. Nana, une chienne très malade que ses maîtres avaient abandonné et qui sera sauvée avec sa portée.
20 bénévoles travaillent chaque jour dans ce refuge qui n'euthanasie pas et qui fait son possible pour trouver des familles à tous ces malheureux.
Ce refuge voit 7% de ses besoins financés par des subventions publiques, tout le reste est financé par les adhérents, dons, parrainages, collectes, vente de calendrier et loterie .....
70% des animaux recueillis réclament des soins pour maladie, blessures ou fractures.
Heureusement il y a les adoptions qui remontent le moral comme vous pouvez le voir sur la vidéo.

 
 
Personne n'a pu sauver Salva mais peut-être Kipper, ce galgo croisé qui risque de passer sa vie au refuge de Burgos, aura plus de chance, celle que ... qui sait .... vous lui offrirez pour Noel:
 
Vous pouvez laisser un commentaire concernant l'article de presse dédié à Salva. N'hésitez pas, même en français, inondez cet article de vos commentaires scandalisés. Il vous suffit de cliquer sur "Haz tu comentario"en vous rendant sur ce lien:
 
Apodo : Nom
Correo electronico : mail
Web: votre site

PUBLIE LE 12/12/2011
SALVA N'EST PLUS, IL NOUS A QUITTE

salva6.JPG
Mais que se passe-t-il dans cette perrera de merde?
Salva n'a pas pu surmonter son état et a du être endormi avec son secret.
Aucune chance accordée pour les galgos qui entrent dans cette perrera, aucune chance accordée non plus aux bénévoles qui les réservent en attendant que s'écoule le délai légal qui leur permettrait ensuite de les sortir de là.
Qui maltraite de la sorte les galgos et ce de l'intérieur de la perrera car c'est bien là que se cache celui qui est à l'origine de leur malheur.
Il y a eu également le cas de cette galga entrée dans la perrera il y a peu, sans puce, sans papiers. Là encore les bénévoles laisseront courir le délai légal avant de venir la chercher et apprendre tout simplement ce jour là que la galga avait été récupérée par son propriétaire? Quel propriétaire puisqu'elle n'avait ni puce ni papiers? Qu'est devenue cette galga?
 
Salva, un galgo qui avait juste un matricule dans cette perrera, n° 3784 ........
 
Salva nos ha dejado, la deshidratación derivada de las quemaduras afectó a todos sus órganos internos y no ha podido seguir luchando.
Salva nous a quittés, la déshydratation, conséquence de ses brûlures, a gagné tous ses organes vitaux et il n'a pas pu le surmonter
 

salva.JPG
La perrera de Burgos, encore un endroit où l'on entre pour ne jamais en sortir tant les difficultés sont grandes pour les bénévoles pour dire d'arriver à convaincre la direction de libérer un chien de cet endroit sordide de temps à autres.
Ce galgo est arrivé à la perrera dans un état lamentable de maigreur mais pas désespéré. Les perreras imposant un délai "légal" avant de pouvoir sortir un chien d'entre ses murs, les bénévoles attendront le jour J pour venir le chercher. Sauf qu'à leur arrivée le galgo était dans cet état là, laissé dans son chenil sans aucun soin. Immédiatement hospitalisé par les bénévoles, le vétérinaire de la clinique donnera son diagnostic: brûlé à l'acide.

salva4.JPGsalva5.JPG
salva7.JPG

Comment se peut-il que ce galgo qui était sous la responsabilité de la perrera municipale ait été brûlé ainsi sans que personne ne bouge et que les bénévoles n'aient pas été immédiatement prévenues?
Il s'appelle Salva et ne pourra jamais nous dire les circonstances de l'horreur qu'il a vécu entre les murs de cette tombe qu'est la perrera de Burgos.
 
Il n'y a pas d'appel à dons pour ce galgo car on m'a répondu que l'argent nécessaire pour ses soins a été maintenant récolté
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 21:58
L'Association de Protection des Animaux de La Rioja  dénonce la perrera qui est une entreprise privée pour exiger 87 euros, le prix à payer pour cette association si elle veut sauver un des animaux de l'euthanasie.
 
 
fotonoticia_20111115143652_500.jpgCette association dénonce également le cas d'un animal trouvé "pratiquement mort dans une cage" et "sans aucun soin vétérinaire" ce qui suppose " un non respect de la Loi de Protection Animale à La Rioja" et qui exige que le contrat soit rompu avec cette même entreprise de gestion de la perrera.
 
C'est une espèce de chantage insupportable qui n'existait pas auparavant quand la perrera était gérée par la municipalité. Encore un nouveau cas où les intérêts économiques passent avant l'éthique vétérinaire et la protection des animaux
 
L'association accuse également la perrera d'euthanasier massivement les animaux et ce même si ils ne manquent pas de place pour les loger.
Ceux qui auront la chance de ne pas être euthanasiés sortiront de cette perrera malades, très amigris et bouffés par les parasites.
Les faits sont remontés jusqu'à la municipalité.
 
Le chien qui était mourant dans sa cage est sorti au prix de 87 euros de la perrera et a du être hospitalisé trois jours : imaginez la facture mais le chien n'aurait pas survécu plus de quelques heures si il était resté plus longtemps dans cette perrera.
Partager cet article
Repost0
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 21:51
La perrera d'El Puig - Valencia a reçu un don tombé du ciel. Un anonyme qui leur a versé exactement ni plus ni moins que 274.482 euros, une quantité qui leur permettra de couvrir largement, très largement, les besoins de la perrera pour ce qui est de la nourriture et des vaccins pour maintenir les animaux dans de bonnes conditions.
La loi permet l'euthanasie des animaux au bout de 20 jours de perrera mais il est dit dans l'article que cette perrera dépasse largement ce délai et donc a des frais de maintien des animaux plus élevés que la moyenne et qui plus est en ce moment où la crise n'arrange pas les choses en terme d'abandons
 
Source (voir vidéo)
 
J'espère seulement que la personne qui a fait ce don a très bien compris à qui elle le faisait car il s'agit quand même d'une perrera.
Le responsable de la perrera avance le fait que ce don puisse permettre d'arriver au sacrifice zéro et également de construire de nouvelles installations qui permettent aux animaux une vie plus digne.
On croise les doigts en espérant que ce don tombé du ciel profite vraiment aux animaux car jusque là ils étaient euthanasiés chaque samedi, c'est du moins ce qui est dit sur ce lien :
Partager cet article
Repost0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 22:07
header
Le CACMA sauve les animaux de Torremolinos
L'affaire Torremolinos ... suite
 
 
Le juge réordonne la fermeture de Parque Animal car il n'a pas accepté les arguments de l'association Parque Animal et considère opportun de considérer la sanction à partir des éléments présentés par les autorités en la matière à savoir le SEPRONA de la Guardia Civil
 
De rappeler que cette association euthanasiait massivement les animaux avec un poison utilisé à l'économie ce qui ne garantissait pas une mort instantanée. Certains animaux trouvés dans les chambres froides auraient été mis là alors qu'il n'étaient pas encore morts

PUBLIE LE 25/03/2011
Les chiens de Torremolinos cherchent une famille
 
Le CACMA  a décidé de consacrer une page de leur site pour présenter à l'adoption les chiens sortis de Parque Animal de Torremolinos et qui ont eu la chance de sortir de cet enfer
 

Parqueanimal09.jpg

PUBLIE LE 26/02/2011
On revient sur cette affaire scabreuse d'association de protection animale qui n'a de protection que le nom
Après fermeture, pour finir, de ce refuge de la honte tous les animaux ont été déplacés à la perrera mais sous la responsabilité du CACMA  qui se chargera donc de trouver une famille à chacun des 69 animaux rescapés d'un destin funeste
Beaucoup de ces animaux présentent de graves problèmes de malnutrition et 5 d'entre eux de graves symptomes de gale
 
La municipalité s'était engagée à ce que les animaux ne soient pas euthanasiés si au bout d'un mois ils n'avaient toujours pas été adoptés et c'est ce qui a encouragé le CACMA à présenter un projet leur permettant de prendre en charge les animaux dans des installations adaptées et ce jusqu'à ce qu'ils soient tous adoptés, la municipalité prenant en charge les frais d'identification et de vaccins
 
Antonio Moreno le président du CACMA se dira satisfait de l'accord et d'annoncer qu'à ce jour 4 des animaux ont déjà été adoptés
Quant aux 5 chiens souffrant de gale ils ont été confiés à des familles d'accueil pour les soins
 
Le SEPRONA quant à lui a effectué une enquêtre très minutieuse et est arrivés à la conclusion que OUI les animaux trouvés dans les congélateurs y ont été placés alors qu'ils étaient encore en vie
Les raisons de cela, toujours les mêmes, raisons de fric, de profit .... les doses "d'euthanasiants" étant établies à l'économie pour un meilleur bénéfice, les animaux mourant alors dans des souffrances très longues, le tout sous aucun contrôle vétérinaire
 
Pour l'affaire Puerto Real  c'était la première fois qu'une perrera comparaissait au Pénal, pour le cas de Torremolinos c'est la première fois qu'une association dite de protection animale comparait pour maltraitance animale
 
Source : malagahoy.es 

POSTE LE 18/02/2011
L'affaire du refuge de Parque Animal de Torremolinos suit son cours et le CACMA demande justice pour tous ces animaux qui ont été euthanasiés en nombre et ce sous couverture d'une soit disant association de protection animale qui ne s'est comporté ni plus ni moins que comme une vulgaire perrera assassine

Une manifestation organisée par le CACMA a eu lieu réclamant que tous ces animaux morts puissent bénéficier d'une justice. Antonio Moreno, le président de l'association fera un résumé public de l'affaire. Certains groupes municipaux d'appartenance PSOE et IU seront aux côtés du CACMA
Des cierges seront brûlés en mémoire de tous ces animaux sacrifiés et le CACMA demande à la municipalité de prendre en charge tous les animaux qui ne devraient plus dépendre de cette association tant que le jugement n'aura pas eu lieu et ce même si la triste personne directrice de ce non moins triste établissement demande à avoir droit à la présomption d'innocence
 
 
Que dire encore du maire qui publiquement, à une interview télévisée, dira tout simplement que tout ceci est faire beaucoup de bruit pour pas grand chose ne s'agissant que d'une histoire d'animaux (!!!)
Le CACMA envisage que le chiffre des animaux euthanasiés puisse s'élever à 6000 et tous euthanasiés au Dolotal à faible dose avec comme pour l'affaire Puerto Real  la finalité d'en tuer un maximum à moindre coût et ce, même si cela suppose une longue agonie pour les animaux (supposée de 45 minutes)
Lamentablement, personne ne prendra l'initiative de fermer les portes du refuge de cette soit disant association de protection animale ce qui permet à la directrice toujours en place de faire sa promo et d'organiser une bénédiction publique des animaux le jour de San Anton et ce à l'intérieur même de cet endroit funeste et de faire sa pub à travers les médias
 
Ne ratez pas les paroles de Carmen Marin, directrice de Parque Animal que l'on pourrait en la circonstance qualifier de cyniques
 
 
" C'est un jour très joli car il réunit aussi bien les personnes âgées que les enfants qui peuvent venir avec leurs animaux de compagnie. Nous sommes tous réunis avec le partage du même amour pour les animaux et je pense surtout que c'est très bien pour les enfants car cela leur enseigne à être plus sensibles envers les animaux "
 
Une bénédiction des animaux qui semble très important pour cette dame mais .... quid de tous les autres, ceux qui, sur son ordre,  sont morts par milliers dans des conditions inacceptables pour quelqu'un qui prétend le coeur sur la main aimer tant les animaux ... une main qui commence souvent sur le coeur pour finir quelquefois sur le portefeuille
 
Cette dame tient à la présomption d'innocence .... difficile de prouver son innocence au milieu de tant de cadavres mais gageons que probablement, tout comme ce fut le cas pour l'affaire Puerto Real, cette dame  gardera le soutien des autorités locales

barre_horiz173.gif
PUBLIE LE 22/12/2010
L'affaire Torremolinos .... une affaire qui suit son cours mais avec à la clé des animaux pris en otage
90 animaux dont on ne sait toujours pas que faire et pourtant .... ils sont censés quitter le refuge dès la semaine prochaine
 
 
Le refuge sera fermé 6 mois pour les infractions commises dans ses murs mais le CACMA dénonce le fait que les responsables municipaux ne leur ont pas facilité la chose pour ce qui est des informations attendues ajouté à cela que les animaux à l'heure actuelle sont toujours sous la responsabilité des employés de l'Association de Défense et de Protection des Animaux  impliqués dans un déli de maltraitance animale qui a abouti à la mort de quelques 2.230 chiens et chats en moins de deux ans
Le CACMA a réclamé plusieurs fois une réunion pour se prononcer sur l'avenir de ces animaux qui n'ont toujours pas été déplacés et dont on craint qu'ils ne inissent euthanasiés. Apparemment ils sont en majorité en bonne santé, certains cependant sont arrivés très malades au refuge et seront probablement euthanasiés
L'enquête de la Guardia Civil laisse entendre que les responsables de cette association utilisaient jusqu'à 24 boîtes de produits anesthésiants chaque mois mour tuer les animaux

barre_horiz173.gif
PUBLIE LE 20/11/2010
L'affaire Torremolinos .... une affaire qui suit son cours mais avec à la clé des animaux pris en otage
90 animaux dont on ne sait toujours pas que faire et pourtant .... ils sont censés quitter le refuge dès la semaine prochaine
 
 
Le refuge sera fermé 6 mois pour les infractions commises dans ses murs mais le CACMA dénonce le fait que les responsables municipaux ne leur ont pas facilité la chose pour ce qui est des informations attendues ajouté à cela que les animaux à l'heure actuelle sont toujours sous la responsabilité des employés de l'Association de Défense et de Protection des Animaux  impliqués dans un déli de maltraitance animale qui a abouti à la mort de quelques 2.230 chiens et chats en moins de deux ans
Le CACMA a réclamé plusieurs fois une réunion pour se prononcer sur l'avenir de ces animaux qui n'ont toujours pas été déplacés et dont on craint qu'ils ne finissent euthanasiés. Apparemment ils sont dans leur grande  majorité en bonne santé, certains cependant sont arrivés très malades au refuge et seront probablement euthanasiés
L'enquête de la Guardia Civil laisse entendre que les responsables de cette association utilisaient jusqu'à 24 boîtes de produits anesthésiants chaque mois pour tuer les animaux


barre_horiz173.gif
PUBLIE LE 20/11/2010
imagen.jpgUn nouvel article qui nous en dit un peu plus concernant cette affaire sordide de Torremolinos et ce que l'on apprend n'est vraiment mais vraiment pas beau ....
Les chiens et chats qui étaient euthanasiés étaient entreposés dans des congélateurs et y étaient probablement entreposés alors qu'ils étaient agonisants. On attend les résultats de l'autopsie de certains corps pour confirmer le délit
L'affaire sera dévoilée lors d'une visite surprise du Seprona au cours de laquelle ils trouveront 55 chiens et 68 chats qui venaient d'être euthanasiés et qui avaient donc été déposés dans un congélateur alors que tous ne présentaient pas la même rigidité cadavérique
D'autre part l'enquête devrait révéler si les animaux étaient euthanasiés avec des doses inférieures de produit que celles qui auraient du être utilisées
Le président du Collège de Vétérinaires, Antonio Villalba, tentera de convaincre le maire de la commune de confier les animaux à ses services pour que ces derniers ne restent pas sans soins
Le siège de l'association concernée se trouve sur des terrains municipaux cédés pour y créer un refuge qui recueillait les animaux abandonnés de Torremolinos. La présidente de l'association offrait également les services d'une clinique vétérinaire privée


barre_horiz173.gif

PUBLIE LE 14/11/2010
 
2230 animaux de compagnie y seront euthanasiés entre 2008 et 2010 et mouront d'une agonie longue et douloureuse et pour cause ..... les euthanasies s'effectuaient par poison injecté
On utilise le terme de perrera mais nous sommes devant une association qui s'appelle PARQUE ANIMAL et se dit association pour la défense et la protection des animaux de Torremolinos  et qui comme toute association avait ses adhérents
Une association qui, selon les enquêteurs" réalisait les euthanasies de manière " continuada, masiva, deliberada e injustificada - continuelle, massive, délibérée et injustifiée"
La Guardia Civil accuse ainsi la présidente de cette association d'avoir falsifié les signatures et le cachet du vétérinaire sur la liste des animaux euthanasiés remise à la municipalité. Elle est accusée également d'escroquerie pour avoir perçu également des taxes inexistantes de 60 euros par personne qui adoptait un de ces animaux
Deux vétérinaires seront également inculpés dans le cadre de cette affaire
Tous sont en liberté avec obligation de comparaitre chaque 15 jours devant le juge qui traite cette affaire
 
Oui il y a des associations qui mériteraient le titre de perrera quand dans le même temps certaines perreras mériteraient de s'appeler autrement tant leur volonté est grande d'essayer d'en euthanasier un minimum et donner à tous si ce n'est des adoptants au moins une vie digne et des locaux adaptés en attendant ....... l'euthanasie

Visite dans la perrera de Gesser ....

Autre perrera exemplaire, celle de Tudela qui favorise les adoptions sachant malgré tout que cette perrera est continuellement a tope-saturée ce qui veut dire que malheureusement il faudra arriver à en endormir (terme employé) quelques uns souvent les plus vieux, malades ou irrécupérables et l'interviewé de conclure que malheureusement la seule solution serait que chacun comprenne que prendre un animal est une responsabilité, que tout le monde sait qu'en Espagne on est capricieux et que personne ne devrait avoir un animal s'il n'est pas capable de les maintenir dans de bonnes conditions. Un chien peut vivre en moyenne 14 ans et chacun devrait être conscient que prendre un animal c'est signer un contrat tacite qui vous engage à lui offrir des soins tout au long de sa vie

Traduit et commenté par
M-Helene Verdier
Trésorière et co-fondatrice de GEE
 
 
Il y a des refuges honteux et des perreras de bonne volonté
Il y a des perreras honteuses et des refuges exemplaires
Partager cet article
Repost0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 18:55
cabecera1
La perrera d'Aranjuez : un modèle pour toute l'Espagne
Combien y-a-t-il de perreras en Espagne? nul ne le sait car jamais il n'y a eu de "comptage" effectué. Des perreras qui, pour la plupart d'entre elles sont gérées par les municipalités et pour les autres par des entreprises privées faisant de ce commerce d'euthanasie massive un rendement financier juteux
Certaines de ces perreras sont données en gestion par les municipalités à des protecteurs d'animaux qui, même s'ils n'arrivent pas à supprimer totalement les euthanasies n'en auront pas moins le mérite de faire tout leur possible pour qu'une grande majorité des animaux trouvent une famille d'adoption
 
Malheureusement, l'absence de contrôle et de sanctions pour violation des lois de protection animale font que les perreras assassines ont encore de beaux jours devant elles
 
La  perrera d'Aranjuez-Madrid  a décidé quant à elle  de jouer la carte de la modernité et celle de la compassion
Des installations superbes et un but, conseiller tous ceux qui viennent avec pour initiative l'adoption et faire en sorte qu'ils repartent avec l'animal qui sera le mieux adapté à leur situation
L'adoption aura un prix, celui de 13.75 euros avec un supplément de 11 euros si l'animal est vacciné et 15.45 euros si ce dernier est identifié. L'analyse pour la leish est à charge de la perrera. Les adoptants devront présenter leur carte d'identité
Le slogan de cette perrera pourrait être celui-ci: adopter un de nos chiens c'est sauver une vie ....  et pour ceux qui veulent adopter les heures de visite sont confortables de 12H à 15H et de 16H à 18H
 
Le site de la perrera d'Aranjuez

 

 
Combien de temps vont encore persister ces perreras de la honte comme celle-ci en dessous et qui a été à l'origine d'un documentaire de journalistes .... c'était en 2009 mais depuis .....
Un enfer pour les animaux de ces perreras. Maltraitance, enfermement et euthanasie massive. A la suite de ces enquêtes journalistiques nombreuses sont les perreras qui fermeront leur porte non seulement aux journalistes eux-mêmes mais également aux bénévoles
Pourquoi l'ont-elles fait? Qu'ont-elles à cacher?
Doit-on fermer les yeux sur ces exactions sous prétexte que l'on peut sauver de ces perreras une poignée d'animaux pour des centaines, des milliers  d'autres qui paieront de leur vie notre lâcheté?

Perreras de l'enfer, c'est le titre de cette enquête

 



Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 22:02
180182_127887793951681_100001913844890_199756_7594912_n.jpg.... et pas seulement dans le sud
Cette perrera se trouve à Pontevedra, dans le nord de l'Espagne et plus précisément province de Galicie  , circuit du "Chemin de Saint-Jacques de Compostelle", un chemin qui semble s'arrêter en Enfer pour ce qui est des animaux de la perrera
De simples images vous donneront l'ampleur du désastre
 
Une pétition à signer et à faire circuler SVP
Cette pétition demande la démission de la conseillère de l'Environnement de Gondomar (Pontevedra)
 
>>>> cliquer en bas de la page sur "Firmar la recogida de firmas ........."
Mettre votre nom et votre mail mais surtout le DNI obligatoire (N° carte d'identité) puis "fimar ...."
N'oubliez pas de valider votre signature en cliquant sur le lien du courriel envoyé en retour et commençant par http:// ....

180182_127887797285014_100001913844890_199757_8115896_n.jpg180182_127887803951680_100001913844890_199759_2797358_n.jpg
185751_127665393973921_100001913844890_198548_6054298_n.jpg
185751_127665407307253_100001913844890_198552_919944_n.jpg
Partager cet article
Repost0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 21:40
161938 184942031526574 1039025 nJe dis bien, il s'agit d'une manifestation virtuelle et donc aucune raison de s'en priver

SVP, il vous suffit d'aller sur cette page de facebook
et de cliquer sur OUI
Vous pouvez également suggérer à votre liste d'amis d'en faire autant

Merci pour les galgos de Olivenza et tous les autres animaux qui transitent dans
ce lieu démoniaque
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 22:16
No comment .....
 

 
Des animaux qui vivent dans des conditions affreuses, dans des cages minuscules et non nettoyées, au milieu des rats, partageant quelquefois leurs cages avec d'autres animaux tels que cochons ou renards
On peut adopter un de ces chiens mais il vous sera cédé sans puce d'identification et la plupart ne survivront pas et mouront des conséquences du manque d'hygiène et de maladie infectieuse
 
Et cela fait des années que ça dure. Déjà en 2007 cette perrera avait fait parler d'elle et les journalistes de CQC  avaient fait une émission dans le style caustique qui leur est propre. Pour dénoncer le manque d'initiative du directeur de ce centre et la passivité du maire de la commune
Vidéo ci-dessous:
 

 
Ils iront "affronter" le directeur de ce lieu ignoble et poserront la question "pensez-vous que votre refuge municipal réponde aux lois en vigueur concernant les animaux"  ce à quoi répondra le directeur " absolumente seguro - absolument convaincu"
Le journaliste lui demandera pourquoi le refuge est toujours fermé, il lui sera répondu " par mesure de sécurité"
Le journaliste lui demandera s'il pense que ce soit noral de faire cohabiter des chiens dans cages avec des cochons, des renards ou même des chats. Le directeur répondra " ce n'est pas vrai"
S'en suit le témoignage du maître du petit york sorti de cet enfer
" on ne peut pas décrire ce qui se passe dans un tel endroit. Si je pouvais transmettre ne serait-ce que l'odeur qui sévit  là-bas en ce moment même je suis sûre que les gens comprendraient. Perso j'ai respiré par la bouche pendant tout le temps."
Le directeur reonnait qu'il puisse y avoir un cochon dans son "refuge" mais un renard .... non non je ne crois pas ....
Le journaliste toujours aussi caustique lui demandera le nombre d'animaux dans ce refuge municipal en excluant bien sûr les rats. Le directeur est vexé et le journaliste toujours aussi caustique lui demande si c'est l'allusion aux rats qui l'ont vexé ..... Des centaines de chiens sont ainsi entassés dans ce lieu.
Le journaliste lui redemande si la loi de protection animale est respectée dans son refuge comme par exemple "au bout de trois mois les chien doivent  être identifiés ..." le directeur s'énervera et dira que NON cette loi n'existe pas.
Le journaliste se dirigera alors vers un avocat qui confirmera bien la loi
Retour au directeur qui niera absolument que les chiens sortent de son refuge sans identification, avec des maladies infectieuses, de la gale .....
Témoignage d'une adoptante qui a sorti un petit chien dans un sale état de ce refuge municipal et dont le vétérinaire ne donnait pas une espérance de vie de plus d'un an
Qui est responsable de ce refuge? La municipalité qui devrait en contrôler la gestion
Le journaliste comparera ce refuge à Guantanamo, un lieu où personne n'a le droit d'entrer, on ne sait pas combien de "détenus" il y a et encore moins le traitement qui leur est infligé
Les adoptants ne visitent pas, ils viennent, on leur demande à l'entrée quel type de chiens ils veulent et on va les leur chercher (???)
Le journaliste se rendra à la mairie où il sera reçu par la délégation de musclés qui le mèneront à la porte avec fin de non recevoir avec des réflexions du style "viens dehors on va discuter tous les deux ...."
Le journaliste questionnera ensuite le directeur général de l'élevage des Asturies. Que pensez-vous de ces images? il dira ne pas connaître ce refuge mais de toute évidence il y a manque d'hygiène (on le sent gêné ...." A la question "vous ne pouvez pas faire quelque chose en ce qui vous concerne, agir ...??"  le journaliste sortira pour appuyer sa question un document où il est bien dit que ce refuge devrait être surveillé et par la municipalité mais également par la direction générale de l'élevage. Le directeur répondra qu'il n'y a pas de plainte et donc aucune raison d'intervenir mais il promettra éventuellement d'effectuer une visite des lieux ... parolé parolé parolé .....

Traduit et commenté par
M-Helene Verdier
Trésorière et co-fondatrice de GEE
 
Nous sommes maintenant en 2011 et selon un courrier reçu d'Espagne la situation est identique pour ces animaux
Le refuge fera "l'effort" de créer une chatterie mais totalement inadaptée, quelques M2 cimentés et cloturés de grillage sur les quare côtés c'est dire que les chats n'ont aucun abri et n'ont aucun moyen de s'élever du sol. Juste du ciment et un grillage, un espace où les chats vont forcément finir par s'entretuer et mourir d'infection pulmonaire! et de regretter qu'au milieu de tous ces bénévoles qui diffusent ces animaux pour adoption, pour parrainage il n'y ait en face qu'une municipalité totalement non concernée par tout ce qui a rapport avec une prise de conscience autour du bien-être animal
Partager cet article
Repost0
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 21:24
Firma-del-convenio.JPG..... oui mais ..... faut-il encore que lesdites municipalités respectent les accords et versent à ces "perreras humaines" les moyens de vacciner, stériliser, préparer à l'adoption, nourrir et soigner tous ces animaux
Il semblerait que la perrera de Caceres soit confrontée à la mauvaise foi des dirigeants de la commune
La perrera déjà en difficulté a vu un accord pour 6 mois signé le 5 janvier avec la mairesse de Caceres, un accord moral et financier le but étant de dimiuer les abandons, soigner les animaux, éduquer la population et surtout trouver une famille aux quelques 500 animaux abandonnés chaque année
L'accord a été signé mais à ce jour, le bras de fer continue puisque l'argent n'a toujours pas été versé et la perrera est dans le rouge financier
Gérer une perrera telle que celle-ci est un stress permanent car à celui de soigner tous ces animaux chaque jour de l'année s'ajoute celui de l'usure face à des autorités municipales pour lesquelles les animaux abandonnés ne constituent pas un électorat intéressant
 
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de LN Verdier
  • : agir-pour-les-galgos c'est aussi un site http://www.galgos.fr consacré à la défense des lévriers d'Espagne et à la dénonce de la maltraitance qu'ils subissent de la part des galgueros. BASTA! >>> suppression de la chasse avec lévriers en Espagne et statut d'animal de compagnie aux Galgos !!! Contact : galgos-ethique-europe@orange.fr
  • Contact

Profil

  • LN Verdier

MESSAGE A TOUS LES LECTEURS

Attention, tous les articles de ce blog sont la propriété de Agir pour les galgos et de l'Association galgos-ethique-europe.

Les articles et informations peuvent être diffusés accompagnés du lien d'origine mais en aucun cas ils ne doivent être utilisés pour servir de support à une démarche ou une action si cette dernière n'est pas issue de l'initiative de l'auteur lui-même ou de l'Association à laquelle il appartient








Rechercher

Archives

le galgo, symbole d'impunité


Cliquer sur l'image pour avoir accés au contenu de la Charte

ADOPTER-UN-GALGO2.jpgCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les Galgos à l'adoption.

 

 



adopter-un-podenco-galgos-ethique-europeCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les podencos à l'adoption.



Dites NON à l'Espagne cruelle

COMMENT ADHERER AU BOYCOT DE L'ESPAGNE



Blog déconseillé aux personnes sensibles et aux enfants

 

 

 

 

REPRODUCTION DE NOS ARTICLES
Bienvenue si vous souhaitez diffuser
un article, photo ou gif animé.  Nous
vous prions simplement d'indiquer le lien
complet de l'élément que vous reproduisez.
Si vous êtes l'auteur d'une photo et que
vous ne voyez pas votre lien indiqué ou que
vous souhaitez la voir retirer, merci de nous
contacter : webmestre@galgos.fr
Merci d'avance pour votre compréhension.

 



 

C'est toi galguero qui l'a tuéee .... comme autant d'autres 50.000 Gisela chaque année


 

 

 

 

546220_10151077798968481_821609717_a.jpg

 




ADHERER A AMNISTIA ANIMAL JAEN

 

 

logogalgoblog.jpg




peut aider un autre Galgo/Podenco à sortir d'Espagne


 

Manteaux---01.06.2010-012.jpg

Patrons pour fabriquer des manteaux pour les Galgos

 

 





 

  avatar-blog-1231354449-tmpphpwBHUPr.jpeg

Pression Ethique Anti Corrida Europe

Visiteurs uniques du blog

Locations of visitors to this page