Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 21:50
Une réalité de tous les jours en Espagne ... et ailleurs
Les abandonner, c'est les tuer


 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 21:36
Le premier jour de l'automne nous rappelle qu'avec le froid et l'humidité les galgos connaîtront également leur lot de souffrance, de coups, d'abandons et de mort.
El Guadiana y la trailla lance cette vidéo pour les galgos, les podencos mais également pour tous les chiens de chasse et plus particulièrement ceux utilisés en meute.
Beaucoup d'entre eux trouveront sur leur chemin la mort et la douleur, celles qui se cachent dans les taudis des montagnes de l'Espagne profonde.
La saison de chasse sèmera tout au long de son chemin la mort de quelques 50 à 60.000 galgos. MORTS ceux qui dès le début de la saison seront tués ou rejetés parce que ne répondant pas aux critères qui auraient du faire d'eux de "bons galgos", MORTS ceux qui en cours de saison tomberont malades sans autre soins que les coups de pied ou le coup de fusil, MORTS ceux qui en fin de saison de chasse, trop fatigués, n'ayant pas donné "le meilleur d'eux-mêmes" seront éliminés implacablement et de la plus cruelle manière parce qu'il faut payer.

 
POUR TOUS CEUX QUI DEVRONT SOUFFRIR
POUR TOUS CEUX QUI SERONT ABANDONNES
POUR TOUS CEUX QUI VONT MOURIR
POUR QUE CESSE EN ESPAGNE LA CHASSE AVEC LES GALGOS
NOUS CONTINUERONS NOTRE ROUTE

N'oubliez pas de signer la pétition lancée par le Bulletin des Levriers

 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 22:13
201192315145_6z2dmzZ.jpg
Dernier rebondissement concernant le Toro de la Vega, avec cette fois la Junta de Castilla y Léon qui dément son intention de déclarer le Toro de la Vega Patrimoine Culturel Immatériel.
Dans cet article il est dit que ce serait les propres mots du porte parole de la Junta qui auraient été mal interprétés lorsqu'il déclarait le 15 septembre:
"Le tournoi du Toro de la Vega est une forme de protection et nous n'entreprendrons pas d'action pour l'interdire"
PUBLIE LE 22/09/2011
Le Toro de la Vega : une horreur totalement blindée et sécurisée par la Municipalité et les pro Toro de la Vega

L'une d'entre vous vient de recevoir une réponse concernant son courrier effectué. Une réponse automatisée, bien sûr, car à force de recevoir des courriers concernant ce sujet le mieux est de balancer une réponse impersonnelle et par ce fait non respectueuse pour ceux qui posent les questions.
Pour comprendre cette réponse il est important de comprendre le fonctionnement en Espagne concernant tout ce qui est lié à la protection des animaux et de l'environnement.
Comme dit souvent sur ce blog et je le répète: il n'y a pas en Espagne de loi nationale de protection animale. La protection animale est confiée au bon vouloir des autorités locales des Communautés autonomes espagnoles (l'équivalent de nos régions). C'est ainsi donc que chaque Communauté proposera sa propre législation (non respectée par ailleurs) et que l'état ne pourra pas contrôler puisque l'autorité concernant le respect des articles liés à la législation ne dépend absolument pas de l'autorité de l'Etat
Liste des législations communautaires:
 
Les seuls qui pourraient interdire cette fête du Toro de la Vega sont les autorités locales et à commencer par le maire.
Nous avons déjà vu un exemple récent de fête interdite par un nouveau maire, je parle de la fête de Sagunto et plus récemment celle de Mutriku où les jetés de canards vivants dans le port ont été remplacés par un jeté de canard factices.
Ou bien un autre cas qui vient de tomber dans ma messagerie et que je dois publier sous peu à savoir le maire de Sacedon qui vient d'interdire le traditionnel encierro tant récrié par les organisations de protection animale
 
Concernant Tordesillas, c'est l'Europe qui devrait interdire ce genre d'horreur car il n'est pas encore né le maire qui aura assez de "cojones" pour se heurter à sa population rétrograde et lui enlever son exutoire annuel à savoir le Toro de la Vega
 
La réponse de Tordesillas concernant Le Toro de la Vega:
En relación, en particular, con de “Toro de Vega”, cabe señalar que la
declaración de espectáculo taurino tradicional se hizo por Orden de la
Consejería de Presidencia y Administración Territorial de 7 de septiembre de
1999, al cumplir todos los requisitos que establece el Reglamento de
Espectáculos Taurinos Populares de Castilla y León, y a solicitud del
Ayuntamiento interesado aprobado por la mayoría del pleno, en tanto órgano
representante de la voluntad común de los vecinos. Cabe señalar que el
primer párrafo del artículo 31.1 del Reglamento de Espectáculos Taurinos
Populares de la Comunidad de Castilla y León, aprobado por Decreto 14/1999,
de 8 de febrero, establece que a los festejos tradicionales les es de
aplicación el régimen jurídico general de los espectáculos taurinos
populares establecido en el Reglamento, afirmación que a renglón seguido
está limitada por lo dispuesto en el párrafo segundo del mismo apartado y
artículo, al prever que individualmente se les podrá reconocer, por su
peculiaridad y tradición, determinadas especialidades al régimen general.
Algo que ocurre con el “Toro de Vega”, puesto que ha sido reconocido por la
citada Orden de 7 de septiembre de 1999, de tal forma que, en la medida en
que el espectáculo se desarrolle con estricto cumplimiento de las Bases
aprobadas por el Pleno del Ayuntamiento y por esta Administración
Autonómica, dicho festejo se ajusta a la legalidad vigente en esta Comunidad
Autónoma sin que sea posible impedir o prohibir su desarrollo.
 
Traduction >>>> Pour ce qui concerne Le Toro de la Vega, il est important de signaler que la déclaration de spectacle taurin traditionnel a été faite sur ordre du Conseil Présidentiel et Administratif Territorial le 7 septembre 1999, respectant toutes les exigences imposées par le Règlement des Spectacles Taurins Populaires de Castilla y Léon et sollicité à la majorité par la Municipalité intéressée et représentant la volonté commune de ses habitants. Il est important de signaler que le premier alinéa de l'article 31.1 du Règlement des Spectacles Taurins Populaires de la Communauté de Castilla y Léon , approuvé par Décret 14/1999 du 8 février, établit que les fêtes traditionnelles dépendent de l'application du régime juridique général des spectacles taurins populaires mentionnés dans le Règlement, affirmation qui, la ligne suivante, sera limitée par les dispositions du deuxième alinéa qui prévoit qu'individuellement on pourra reconsidérer suivant leur particularité et tradition certaines manifestations au sein du régime général.
C'est précisément ce qui se passe avec le "Toro de la Vega" puisqu'il a été reconnu par l'Ordre du 7 septembre de 1999, de telle manière que le spectacle se déroulera dans le respect très strict des Bases approuvées par le Conseil Municipal de la Municipalité et par l'administration de la Communauté autonome, ledit spectacle étant totalement légal puisque sous la vigilance de cette Communauté Autonome sans qu'il soit possible d'empêcher ou d'interdire le déroulement de cette fête.
 
C'est ce qu'on appelle une réponse du berger à la bergère.
Comme je vous l'avais dit dans un article précédent concernant la maltraitance animale en général et celle des lévriers en particulier l'Europe nous dit "nous ne pouvons rien faire car les états dépendants de la Communauté européenne sont libres de gérer leur protection animale comme ils l'entendent" et quand on s'adresse à Zapatero ce dernier nous dit "nous ne pouvons rien faire car les Communautés autonomes espagnoles sont libres de gérer la protection animale comme elles l'entendent"

PUBLIE LE 21/09/2011
Toro de la Vega : Tordesillas y est arrivée
 
L'annonce tombe comme un couperet pour tous ceux qui se battent chaque année pour que cesse cette barbarie.
 
 
La Junta de Castilla y Léon  a répondu favorablement à la demande de la municipalité de Tordesillas pour déclarer le Toro de la Vega Patrimoine Culturel Immatériel. La décision sera publiée officiellement dans les prochains jours dans le Bulletin Officiel de Castilla y Léon
 
C'est ainsi que dorénavant, ce que personnellement je qualifierai comme certains journalistes de  "la plus grosse connerie depuis les chambres à gaz", sera protégée par la législation et sans aucun recours possibles venant des collectifs antitaurins qui ont plusieurs fois manifesté contre ce tournoi.
 
Et cette annonce monstrueuse est publiée dans la rubrique CULTURA Y TURISMO - CULTURE ET TOURISME du journal
 
Une petite action que vous pouvez faire chacun à savoir envoyer
un courrier à Zapatero
avec en objet le titre de l'article de Ruth Toledano : Atrévase, senor Zapatero
 
En texte juste mettre le lien de l'article et ajouter que toute l'Europe espère qu'il ose:
 
Sr Zapatero
Toda Europa apoya el escrito de Ruth Toledano
Por favor Señor Zapatero, atrévase para que nunca mas el Toro de la Vega
Atentamente
Nom
Prénom
Nationalité
N° de carte d'identité
PUBLIE LE 18/09/2011
2011 fera encore parler d'elle et de l'horreur du Toro de la Vega
Un très bel article a été rédigé par Ruth Toledano dans le journal El Pais
De nombreux articles de cette journaliste ont déjà été publiés sur ce blog:
 
Le titre de son article
Atrévase, senor Zapatero
et qui pourrait se traduire par
Ose ou risque toi ou décide toi Zapatero
 
Ruth revient sur cette horreur vécue par un pauvre taureau qui pour finir s'écroulera à l'ombre d'un arbre et couvert d'entailles des lances jettera un regard d'incompréhension sur la foule qui l'entourait et qui avait participé à son lynchage. Afligido était un taureau placide qui  aucun moment n'a voulu s'affronter à ses bourreaux ce qui fera dire de lui que c'était un taureau "lent et maladroit".
Ruth nous dit que la tristesse face à ce taureau si pacifique n'a d'égal que la répugnance éprouvée face à ceux qui iront jusqu'au bout, l'achevant au tournevis comme une ultime punition à sa placidité.
Au moment des faits il y avait des enfants et des adolescents tout autour du taureau et c'est cette fête que la municipalité de Tordesillas ose déclarer d'Intérêt Touristique .... enfoncer un tournevis dans la nuque d'un pauvre animal martyrisé!
 
Le maire de Tordesillas est socialiste PSOE, le précédent était du PP mais l'un comme l'autre si différents dans leur politique trouvent leur point commun en cautionnant cette fête de la honte.
Certains politiques ont été interrogés en 2010 par un journaliste lors d'une cession politique. L'image du Toro de la Vega dans la main il posera la question à chacun d'eux "qu'en pensez-vous", tous seront unanimes pour qualifier cette fête d'horrible, cruelle, violente et la condamner. Mais sitôt que le journaliste leur demandait de se prononcer sur le maire de cette commune qui cautionnait une telle horreur ... alors là .... chacun de se défiler en justifiant, en cherchant des excuses .... bref ils se tirent ...  et pour finir sous l'insistance ils s'en sortiront en disant "ce n'est que mon avis personnel". Personnel? Non, dira Ruth, vous êtes ministres, secrétaires ou vice président du gouvernement et votre opinion devant de tels faits est politique et en tant que citoyens et citoyennes nous sommes en mesure d'exiger que vous vous prononciez politiquement sur ce sujet.
Que le peuple considère de telles horreurs comme Bien d'Intérêt Culturel ne surprend pas Ruth mais ce qu'elle ne saurait admettre c'est la complicité des politiques, leur lâcheté et leur peur de perdre des voix.
 
Pour finir elle s'adressera directement au Senor Zapatero, celui qu'elle approuve et auquel elle accorde du mérite d'avoir osé permettre le mariage homosexuel. Zapatero, à ce moment là, s'est justifié dans sa décision, en prétendant ainsi faire une société plus décente.
Ruth lui demande de réitérer en décence et de profiter du peu de temps qui lui reste sachant que non  seulement il aura laissé la crise, les doutes et l'opposition mais également plus de décence. Puisque Zapatero a su mettre un terme à tant de souffrance, Ruth ne peut pas croire un instant qu'il puisse partir sans avoir auparavant fait quelque chose pour éviter Le Toro de la Vega.
"Faites quelque chose, je vous le demande au nom de la souffrance animale et pour la dignité des générations futures. Pour que l'éducation de nos enfants, et vous savez très bien qu'elle va finir entre les mains du PP, soit au moins protégée par une dose d'éthique et de compassion. Pour que soient corrigées des erreurs aussi douloureuses. Pour qu'il ne soit pas possible qu'un taureau soit martyrisé juste par divertissement. Et qu'ils ne puissent pas lui donner pour nom Afligido-Affligé, comme cela a été le cas sur les affiches de Tordesillas et ce avec ce cynisme que personne n'a corrigé. Osez, senor Zapatero. Que les vôtres ne vous arrêtent pas. Nous nous en souviendrons avec admiration. Osez!" - Ruth
 
Ci-dessous la vidéo de ces journalistes satiriques espagnols qui ont au moins le courage, à chaque fois, de dénoncer toutes ces fêtes cruelles et entre autre Le Toro de la Vega
Un de ces journalistes est précisément celui qui interrogera à la sortie d'une cession politique, tous ces hommes et ces femmes qui seront unanimes pour dénoncer cette fête cruelle mais se défileront aussitôt qu'on leur demandera de se prononcer sur le maire PSOE de Tordesillas
La journaliste précisera bien que toutes les images filmées l'ont été en caméra cachée et on se souvient de certains journalistes agressés les années précédentes pour avoir voulu filmer librement des images de ce PATRIMONIO DE LA BARBARIDAD - PATRIMOINE DE LA BARBARITE
 
J'adore le journaliste aux bretelles et à la cravate bleu qui, après la diffusion d'un petit film du Toro de la Vega de 1954, ajoutera que Franco doit être content de voir que l'Espagne ne l'a pas oublié.
Cette fête est dite d'intérêt touristique et pourtant   .... chaque touriste à qui l'on montrera les images filmées du Toro de la Vega seront unanimes à dénoncer une telle horreur et il y en aura même un qui posera la question "c'est légal de faire ça?"
Ensuite vient la même question posée cette fois aux espagnols eux-mêmes. Le Toro de la Vega est une tradition et une tradition tellement blindée qu'elle en devient presqu'occulte et l'on s'aperçoit que les espagnols non seulement trouvent ça horribles mais ne savaient même pas que ça existait. L'espagnol avec le tee shirt rouge dira "joder-putain ... qu'on leur enlève le cheval et la lance et on verra s'ils sont toujours aussi courageux". Les deux jeunes qui suivront, un dira "c'est de la sauvagerie" et l'autre "c'est criminel".
Il n'y aura guère que le monsieur âgé qui dira que tout ce qui a rapport avec les taureaux lui plaît et ajoutant quand même que ce genre de fête attire toujours beaucoup d'argent.

 
CONCLUSION DE LA VIDEO:
LE TORO DE LA VEGA
DECLARE D'INTERET TOURISTIQUE DEPUIS 1980
LA PLUS GROSSE CONNERIE DEPUIS LES CHAMBRES A GAZ

ASSASSINAT DE AFLIGIDO DIFFUSE PAR LE PACMA
PUBLIE LE 16/09/2011
De nouvelles photos de notre vainqueur du Toro de la Vega 2011
Pas l'air con avec sa queue en bout de lance
 
Ils appellent ça un héroe, ils appellent ça un vainqueur
Nous, on appelle ça un assassin, on appelle ça un tortionnaire

 
 Le verdugo comme disent les espagnols, le bourreau comme on dit chez nous a publié sa vidéo megalopsychopathe sur youtube

 
 
Passion, risque et tradition
Il n'y pas de kilomètres ni de frontières pour voir, sentir et se divertir d'une chose qui nous appartient
Les rues, les places et les champs, c'est là où nous nous divertissons
Art et Noblesse
Ne vous préoccupez pas des autres et luttez toujours pour ce que vous aimez
J'espère que ça vous aura plu
 
Je vous fais grâce de toutes les autres vidéos de cette "danseuse ridicule" à qui l'on pourrait donner le conseil de changer son style de passe car à la fin c'est lassant de le voir le ventre en avant et les bras en l'air.
 
500 activistes ont démarré à Tordesillas la campagne "Je brise une lance" pour les taureaux torturés et massacrés de Tordesillas.
Une campagne qui a pour but de créer un rejet social écrasant concernant cette cruelle et lamentable fête.
N'oubliez pas d'ajouter votre signature à toutes celles qui seront réunies au travers de cette campagne
 
Vous pouvez également signer cette pétition:
 
La municipalité de Tordesillas cherche par tout les moyens à officialiser sa fête du Toro de la Vega en tant que Patrimoine Culturel et Immatériel de l'Humanité, une fête qui d'ors et déjà a été déclarée d'Intérêt Touristique National
 
Ci-dessous un courrier adressé à la Directrice Générale de l'UNESCO
 
Dª Irina Bokova
Directora General de la UNESCO
 
D. Francesco Bandarin
Subdirector de la UNESCO
 
Sres. del Comité para la Salvaguardia del Patrimonio Cultural Inmaterial.
 
En relación a la solicitud de inclusión de los festejos taurinos en la Lista de Bienes Culturales Inmateriales de la Humanidad efectuada por determinados sectores políticos y grupos empresariales interesados en la continuidad de la tauromaquia, ruego atienda las siguientes consideraciones:
 
De acuerdo con la ética y la racionalidad humana, los aludidos festejos taurinos no son un patrimonio “cultural” que deba ser salvaguardado, ya que, aunque hayan sido unas prácticas muy arraigadas en otros tiempos en nuestro país, en la actualidad la mayor parte de la población española rechaza el mantenimiento de tales “espectáculos” por considerarlos crueles tradiciones moralmente inadmisibles, más propias de salvajes que de pueblos civilizados, pues suponen el más absoluto desprecio a la vida de un animal inocente que es acorralado, torturado lentamente y vilmente ejecutado ante un público insensibilizado y envilecido, incapaz de ver la cruel y trágica realidad enmascarada en un espectáculo ilusoriamente alegre, vistoso y colorista.
 
No se trata, pues, de un bien “cultural”, ya que la cultura engrandece al ser humano, lo eleva, le aporta, si cabe, más valores a su condición, y como la misma UNESCO señaló en su Declaración de Mexico 1982 “ (…) la cultura da al hombre la capacidad de reflexionar sobre sí mismo. Es ella la que hace de nosotros seres específicamente humanos, racionales, críticos y éticamente comprometidos. (…)
 
De acuerdo con esta declaración, a la tauromaquia no podría atribuirse valor cultural alguno, porque no nos enriquece en ningún sentido, no hace de nosotros seres más “humanos” y “racionales”, ni por supuesto “éticamente comprometidos”. Al contrario, la tauromaquia envilece al hombre, lo degenera, hace que aflore en las personas su parte más sórdida e inhumana al despreciar sin compasión a ese animal merecedor de respeto y protección.
 
Por ello, no sería honestamente aceptable, y nadie en su sano juicio admitiría su inclusión como Bien Cultural Inmaterial de la Humanidad, pues eso supondría rebajar la “humanidad” a tal nivel de irracionalidad, brutalidad y depravación que haría de nuestra especie la escoria del universo.
 
Por las razones anteriormente expuestas y apelando al sentido común de la Humanidad a la que Uds. representan, ruego no sean declarados los festejos taurinos como Bienes Culturales Inmateriales de la Humanidad, teniendo en cuenta los siguientes aspectos a los que hace referencia el texto de la Convención para la Salvaguardia del Patrimonio Cultural Inmaterial, Paris 17 de octubre de 2003:
 
- No suponen un factor de desarrollo; al contrario, el enfrentamiento que desde siempre ha existido entre los españoles sobre esta cuestión ha generado y sigue generando un derroche enorme de energía y recursos humanos y materiales que nos impiden progresar como personas y como país.
- No contribuyen a enriquecer la diversidad cultural y la creatividad humana, puesto que no son actos creativos sino destructivos y depravados.
 
- No generan un sentimiento de identidad cultural entre los españoles; al contrario, somos muchos los que nos sentimos dañados moralmente y avergonzados ante el mundo por la continuidad de tales “espectáculos”.
 
- No son un factor de acercamiento, intercambio y entendimiento entre los seres humanos, ya que, como se ha dicho anteriormente, nos divide y enfrenta
 
Por ello, solicito, a su vez, colaboración de la UNESCO en la sensibilización y concienciación de la población de los países que irracionalmente todavía permiten tales festejos, con el fin de revelar a la ciudadanía la infamia, brutalidad y depravación moral que tales “espectáculos” conllevan, para poder erradicarlos cuanto antes y que pasen lo antes posible a formar parte de nuestra historia como una de las tradiciones más crueles, salvajes e inhumanas que ha arrastrado durante siglos la cultura española.
Atentamente,
Nom
N° carte d'identité
Nationalité

PUBLIE LE 13/09/2011
Afligido est mort .... achevé au tournevis !!!
 
Un article paru dans la presse avec vidéo
 
Le Toro de la Vega a été achevé au tournevis .... oui vous avez bien lu! .... peut-être pour se venger de son manque de combativité car Afligido ne voulait pas faire face aux lanciers.
30 minutes .... ce sera le temps de la lente agonie de ce taureau qui pesait quelques 608 kilos
Un témoin de IgualdadAnimal sur place témoignera:
- quand l'animal est tombé mais encore vivant, les lanciers sont montés dans un arbre pour continuer à le persécuter en hauteur. Le taureau restait là immobile et ils l'ont recouvert d'une toile noire. Comme il respirait encore et qu'ils avaient apparemment oublié le couteau c'est avec un tournevis qu'ils tenteront de l'achever.
Une femme de 46 ans et native de Madrid s'est manifestée en projetant du spray pimenté sur le visage des tortionnaires. Après avoir pu en asperger ainsi cinq, elle sera agressée par plusieurs participants et c'est la Guardia Civil qui empêchera son lynchage
Le comble est que cette femme sera embarquée par la Guardia Civil:
pour un délit d'atteinte à personnes, désordre public et agression contre des agents de sécurité (les pauvres ont subi également les inconvénients de l'aspersion au piment)
L'article précise quand même que cette femme n'est pas sortie indemne de cette affaire et aurait reçu, elle aussi, quelques coups provoquant des lésions
Un autre article, celui de publico.es au titre révélateur:
Trente minutes d'agonie pour divertir Tordesillas
Un article qui précise bien que le fait d'avoir recouvert le corps agonisant de Afligido d'une toile noire signifie bien qu'ils sont conscients de la brutalité et la cruauté de leur acte et tenter  d'éviter ainsi que cette fête très intimiste ne soit filmée dans ses derniers instants.
On lui sectionnera la queue alors qu'il était encore en vie pendant que d'autres s'acharneront sur lui en essayant de le tuer à tapant avec divers objets sur sa tête.
On sortira alors le tournevis mais comme l'outil ne semblait pas efficace et que le taureau était encore en vie, on utilisera d'autres ustensiles et ce n'est qu'au bout d'un temps infini pour ce pauvre taureau que le repos éternel enfin se présentera.
Son corps sera trainé ensuite et transporté jusqu'à un tracteur pendant que les assistants dont de nombreux enfants s'approcheront pour voir la trainée de sang qu'il laissait derrière lui
L'article conclue par:
Demie heure de maltraitance animale pour entretenir l'orgueil de Tordesillas.
Et pourtant .....
98.50% des personnes ayant participé à ce sondage n'approuvent pas ce genre de spectacle!

torov3.jpg
PUBLIE LE 7/09/2011
Certains regrettent d'avoir vu, d'autres ne peuvent même pas imaginer le voir .... mais de quoi parlent-ils tous? .... du Toro de la Vega bien sûr !

On reprend les mêmes cons et on recommence ..... il n'y a guère que le taureau qui change chaque année pour alimenter la folie des participants, toujours les mêmes, à cette horreur de fête dite du Toro de la Vega
La victime cette année portera bien son nom que nous voulons bien partager par les sentiments avec lui:

Afligido-Toro-de-la-Vega-2011.jpg
AFLIJIDO - AFFLIGE

Une superbe bête qui bientôt, le 13 septembre, ne sera plus.
608 kilos de force et de noblesse, un taureau qui a 5 ans et mourra persécuté par les hommes.
Persécuté par les hommes et au nom d'une Vierge de la Pena qui comme le disent les espagnols eux-mêmes "hace anos que se fugo de Tordesillas horrorizado - cela fait des années qu'elle a fui Tordesillas horrifiée"
 
Autres articles sur le sujet publiés sur le blog
 
Vous pouvez encore envoyer une lettre de protestation sur le modèle suivant
Destinataires:
ayto.tordesillas@dip-valladolid.es,
presidencia@dip-valladolid.es,
prensa@dip-valladolid.es,
presidente.responde@jcyl.es,
turismo@tordesillas.net,
informacion012@jcyl.es;
oficinadeturismodevalladolid@jcyl.es
 
Objet du message : Aflijidos, lo somos nosotros todos desde Europa (Affligés, nous le sommes tous en Europe)
 
Muy Sres. Nuestros,
 
He tenido constancia de la celebración que se lleva a cabo en Tordesillas durante la primera quincena de septiembre, denominada Toro de Vega, en la que centenares de personas a pie y a caballo acosan a un toro hasta la muerte a lanzazos.
 
Me pongo en contacto con ustedes para manifestarles el desagrado que este hecho nos provoca a mí, a mis conocidos y amigos, como miembros de una sociedad sensible hacia el maltrato y el sufrimiento animal.
 
En nuestro país disponemos de legislación en materia de protección animal que harían imposible que se dieran este tipo de celebraciones, ya que no solo perjudican a los animales sino que degradan la imagen de la sociedad que los permite.
 
Es por ello que les solicito reconsideren la celebración de dicho festejo.
 
Mientras se siga celebrando, daré a conocer a los turistas las prácticas del municipio de Tordesillas como parte de la vergüenza que supone para Europa que se sigan manteniendo tan sanguinarias tradiciones, propias de otros siglos.
 
Atentamente,
Nom
Pays
N° de carte d'identité
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 21:42
 
Les politiques du Parti Populaire tout comme ceux du PSOE ont approuvé en bloc la décision qui a été de reconduire les 72 millions d'euros destinés à l'élevage des taureaux de combat et les fêtes taurines.
L'eurodéputé Bernadette Vergnaud, protaurine : "je crois que l'Europe a sauvé la Fiesta".
Les Verts avaient déposé un amendement contre les Fiestas de taureaux. En première instance, durant le débat de la Commission, le vote leur avait été favorable mais un retournement de situation en session pléniaire de Strasbourg fera basculer la décision en faveur des protaurins
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 21:15
loli2.jpg
Podenca Loli, 4 ans de refuge, rejetée par les autres chiens
Finira-t-elle sa vie dans un refuge où elle est arrivée alors qu'elle n'était qu'un chiot il y a quatre ans?
Anubis-2.JPG
Podenco Anubis né dans la rue il y a 8 mois
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 20:55
Les vols de galgos, un mal endémique diront les galgueros, ces galgueros capables de mettre une fortune sur un galgo, un athlète capable de leur faire gagner largement la mise lors de concours en championnats.
 
La Guardia Civil, il y a quelques jours, a arrêté un véhicule suspect qui semblait en surcharge, et pour cause ..... on trouvera quelques 5 galgos dans le coffre, des galgos volés dans une ferme de Pioz-Guadalajara. L'an dernier les vols ont été tellement importants qu'il a même fallu annuler le championnat de Castilla La Mancha pour faute de galgos pouvant partciciper.
Ce sont plus de 1000 galgos qui seront volés chaque année, volés par un réseau parallèle qui, comme pour les voitures volées, vont maquiller le galgo pour faire disparaître toute traçabilité: on lui enlèvera sa puce au couteau, on le déplacera immédiatement vers une autre province ou une autre communauté autonome, à partir de là il sera pris en charge par un individu qui le fera concourir et essaiera de le revendre un bon prix.
Rien n'arrête les trafiquants qui pourront aller jusqu'à passer par le toit pour neutraliser les alarmes car OUI ces galgos sont gardés par des alarmes et comme ces dernières ne sont pas suffisantes, certains galgueros iront jusqu'à fabriquer des bunkers sous-terrain, de véritables chambres fortes coûtant une fortune et où les galgos seront "protégés" .... protégés des voleurs oui mais à quel prix? enfermés dans le noir, muselés et souvent attachés, ils ne verront la lumière du jour uniquement  que pour leur entraînement ou les concours.
Dominguez fait parti de ces galgueros qui "protège" ses galgos dans un bunker  et vous dira que la perte d'un de ces galgos est incalculable car il a "un valor sentimental que no se puede medir en terminos economicos - une valeur sentimentale qui ne peut pas se mesurer en termes économiques" .... ben voyons ...
Alors ... pourquoi ces vols de galgos? la réponse est évidente, ils valent des sous et leur prix est très élevé sur le marché. Un galgo normal coûtera aux alentours de 1000 euros, s'il est issu d'un champion le prix sera au-dessus de 1500 euros et si c'est un champion son prix peut exploser à .... 18.000 euros ! C'est dire si pour ces galgueros le vol de galgos est un problème considéré comme grave mais, à mon avis, certainement plus grave pour des raisons de fric que pour des raisons d'attachements sentimental au galgo.
Oui, bien sûr, ces galgos sont soignés et soit disant adulés comme des champions qu'ils sont mais qu'ils ne resteront pas bien longtemps .... deux, trois ans ... remplacés par un autre  plus performant, la question étant ..... que deviennent les anciens, ceux qui ne valent plus rien? Si l'on compte qu'un galguero a en moyenne entre 1 et 15 galgos, si l'on considère qu'au delà de 3 ans ils ne peuvent plus "rapporter de fric", que deviennent les vétérans?
50.000 et jusqu'à 60.000 qui meurent chaque année
Ils disparaissent comme par enchantement mais il est évident que lorsqu'on trouvera un de ces galgos pendu ou abandonné ou jeté en perrera, ces galgueros vous diront "mais ce n'est pas nous qui faisons ça, quelle horreur, jamais nous ne serions capables de faire une telle horreur sur des galgos que nous avons élevés et aimés et choyés .... nous, nous ne faisons pas ça, ce sont les autres qui le font" ... mais qui sont ces autres si bien placés pour porter le chapeau et de leurs propres méfaits et de ceux des galgueros costard cravate.
Les autres ce sont les chasseurs qui utilisent les galgos, qui les feront vivre dans des cuadras, des chabolas, sans soins, sans nourriture car selon eux un galgo affamé chasse mieux, qui feront de la reproduction intensive jusqu'à faire crever les femelles d'épuisement, qui se les échangeront entre chasseurs comme de vulgaires marchandises, qui les maltraiteront, les tiendront attachés à la chaîne et entassés dans des trous sans lumière et sans air.
Oui c'est vrai ... ils pendent et empoisonnent et font crever chaque jour des galgos mais parmi ces galgos que l'on trouvera morts dans la nature combien appartiennent aux autres ..... ceux qui leur donnent une soit disant vie rêvée pendant trois ans mais n'hésitent pas le moment venu de larguer la marchandise qui ne vaut plus rien et ce en se disant qu'on le mettra sur le dos de ces arriérés de chasseurs.
Les galgueros et les chasseurs, deux mondes qui ne se fréquentent pas car n'ayant soi-disant pas les mêmes valeurs mais deux mondes qui partagent le même crime, celui de 50.000 à 60.000 galgos chaque année.


3.jpg
Los cinco galgos recuperados por el Seprona
Guardia Civil
 
Un autre article relatant le vol de ces galgos mais nous en disant un peu plus sur l'avenir morose qui attendait ces lévriers .....
adn.es 
L'article vous demande de vous souvenir de ce passage du film Snatch de Guy Ritchie-2000 où l'on voit deux lévriers poursuivant un lièvre avec des gitans qui contrôlent les performances et l'argent coule à flot pendant que ces pauvres lévriers donnent le maximum d'eux-mêmes ..... les règlements personnels entre humains coulent à flot également dans ce milieu, mais ce que ne savent pas les lévriers qui mettent toutes leurs tripes derrière le lièvre c'est que eux aussi finiront un jour au fond de la malle d'une voiture pour  finir agonisants pendus à une branche d'arbre.
 
 
On n'est pas au Royaume Uni, on n'est pas aux States, mais quelle différence cela fait-il pour des lévriers qu'ils soient d'ici ou d'ailleurs et uniquement exploités pour le fric y compris l'argent sale des paris truqués. Exploités par leur galguero, ils seront ensuite volés par des réseaux parallèles qui les exploiteront à leur tour. Tels de vulgaires bagnoles que l'on maquille et déplace, la vie du galgo ne vaut pas plus qu'un tas de ferraille.
Mais je m'égare: revenons à notre article de presse qui nous dit que pas besoin d'aller au ciné pour voir de telles scènes, il suffit d'aller par exemple au parc de Polvoranca entre Linares et Fuenlabrada  où dernièrement le Seprona a arrêté deux individus en train, clandestinement,  de recueillir des paris en faisant courir quatre galgos derrière un lièvre. Les deux individus étaient des gitans.
Les sources et témoignages divers confirment bien que les courses clandestines sont fréquentes dans le sud de cette région et alimentées par des galgos volés comme ces cinq galgos trouvés entassés dans le coffre d'une voiture et dont les puces d'identification n'avaient pas encore été arrachées; ce qui permettra au Seprona de remonter jusqu'au galguero propriétaire de ces cinq lévriers.
Et comme il faut une chute à tout article, pour conclure et vous convaincre à quel point los galgueros son amantes de sus galgos- les galgueros aiment leurs galgos, on laissera le dernier mot à celui qui a écrit cet article de presse.
Parlant du propriétaire des 5 galgos:
Su propietario es un aficionado a la caza que ni se había enterado del robo - Leur propriétaire est un passionné de chasse qui ne s'était même pas aperçu quon les lui avait volé (!!!???) ..... no comment ....
 
50.000 euros, c'est le prix que peut valoir certains galgos.
Ci-dessous en vidéo, un de ces galgueros qui n'a pas hésité à leur construire un bunker sous surveillance filmée 24H/24.
Comme vous pouvez le voir, il est construit en sous-sol avec une porte d'accès pesant 500 kilos!! C'est là que dorment ses galgos dit-il ..... mais certains y passent leur vie sans lumière si ce n'est celle de l'ampoule au moment de l'heure du repas. On a vu des galgos muselée et attachés ainsi, ne sortant que pour les entraînements et les concours.
9 galgos sont dans ce bunker
26.000 euros d'investissement pour ce bunker abritant des galgos coûtant chacun 3.000 euros
La journaliste insiste pour lui faire répéter que "oui, ils ne sont là que la nuit". Le galguero reconnaît que ce n'est pas un endroit idéal pour détenir des galgos mais c'est le seul recours qu'ils aient pour éviter les vols

Un autre galguero en milieu de vidéo nous dira détenir quant à lui 11 galgos et de revenir sur le prix faramineux de 50.000 euros, le prix que peut valoir un galgo de bonne souche de champion. Ceux-là ne sont pas dans un bunker mais enfermé dans un hangar et logés dans des cages.
2000 euros c'est le prix avancé par ce galguero pour élever un galgo
 
La journaliste abordera ces images de galgos pendus, abandonnés, inondant les perreras ce à quoi le galguero répondra que cela n'a pas été prouvé (???) et d'ajouter que les galgos sont de très bons animaux de compagnie.
Et la journaliste de réinsister sur le fait qu'ils ne passent que la nuit dans ces bunkers et que le reste de la journée ils seront laissés en liberté dans la ferme. En liberté dans la journée dans la ferme? et là personne ne peut les voler? .... étonnant quand même quand on sait comme il est si facile de voler un chien dans un jardin. A moins que ces galgueros ne postent un sniper de jour aux quatre coins de la ferme, je ne crois pas un seul instant que des galgos soient en sécurité dans une ferme s'ils ne sont pas surveillés étroitement. Alors, la nuit dans le bunker .... et le jour?
 
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 22:27
4948454379_0ab8dbd83a_z.jpg
Comme je vous le disais  sur un article précédent, l'interdiction de ces fêtes cruelles suppose souvent, pour aboutir, un changement de municipalité. Ce sera le cas de la municipalité de Sacedon-Guadalajara  dont le nouveau maire enverra un courrier à IgualdadAnimal pour leur signifier la fin de l'encierro de sa ville.
La motivation de ce maire sera précisément que " no se siguiera hablando de Sacedon como un pueble que continua maltratando animales - que l'on ne continue pas de parler de Sacedon comme étant une ville qui continue de maltraiter les animaux"
Il est vrai que l'an dernier l'encierro avait mal tourné avec des activistes de IgualdadAnimal  et des journalistes de tele5 qui avaient été agressés violemment (voir vidéo ci-dessous).
Le maire conclura par ces mots que l'on voudrait plus fréquents venant de nombreux autres maires: "“Creo que ya hemos cumplido sobradamente nuestra "penitencia" por la desagradable situación que se vivió hace un año, así que, por favor les pido que eliminen a Sacedón de su lista de pueblos maltratadores de animales - Je pense que l'on a largement accompli notre pénitence concernant la désagréable situation vécue il y a un an, et donc, SVP je vous demande d'enlever la ville de sacedon de la liste des villes maltraitantes d'animaux”.


 
 


 
IGUALDADANIMAL
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 22:22
Luci, devenue Turka, une galga qui a eu bien de la chance. Volée il y a quelques temps à une association espagnole, elle sera restituée un mois après par ses propres voleurs
L'association avec beaucoup d'humour suppose que la belle galga a du leur faire la vie dure.
Le fait est que Luci a, et cette fois c'est la bonne, trouvé son ange gardien en la personne de David et là c'est elle qui l'a choisi. Gageons que la belle saura cette fois se faire caline et charmeuse.
Bonne chance Turka

307773_10150314614569869_713189868_7621576_284669478_n.jpg
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 21:32
PUBLIE LE 6/08/2011
lunes6.jpg
Lunes le petit podenco d'Extrremadura
N° de puce : 941000012736721
Son histoire sur le blog de GEE
hamed8.jpg
Hamed le petit podenco d'Andalousie (ADOPTE)
Négatif aux 3 MM
N° de puce : 900176000022736
Son histoire sur le blog de GEE
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 21:28
fox-12.jpg
Vous vous souvenez tous de Fox?
Quelques photos de Fox à l'heure actuelle en résidence payante en Espagne et en attente d'une famille d'accueil en Espagne
fox-1.jpg
fox-13.jpg

PUBLIE LE 3/09/2011
fox1.jpg
Un sauvetage qui mobilisera Jay, Belinda, Marta, Patricia, Freddy et Kaisser le galgo venu pour convaincre Fox de se laisser attraper.

Rares sont les galgos se laissant attraper facilement, les cas les plus fréquents étant ceux qui ne se laissent pas approcher à moins de 10 mètres et ceux comme Fox capables de venir s'allonger à vos côtés mais qui se relèveront avec la vitesse de l'éclair sitôt que vous tendez la main .... c'est rageant!
fox-3.jpgC'est au petit matin que toute l'équipe décidera de tenter le tout pour le tout et sauver ce galgo qui se trouvait dans le secteur de Logrono, un secteur à gros risque compte tenu des routes à grande circulation qui le traversaient.
Fox n'est pas un galgo terrorisé, juste un galgo prudent et méfiant. Il ne craint pas de s'approcher des humains en gardant la distance, même très courte, qui lui permettra quand même de se mettre immédiatement hors de portée à la moindre tentative de le toucher. Fox est un galgo sûr de sa rapidité et de ses réflexes.
Des agents prévenus de la présence du galgo essaieront le fusil hypodermique mais là fox-2.jpgencore il sera plus rapide que le dard lui-même, la chance sera du côté du petit groupe car le galgo s'éloignera mais restera en vue.
On tentera alors l'entrée en scène de Kaiser, un autre galgo pour essayer de l'approcher de plus près .... plus près ... jusqu'à pouvoir le toucher du bout des doigts et pfffff ..... râté!
C'est rageant de voir que l'on peut approcher de si près un galgo sans pouvoir pour autant le neutraliser. Tellement près de vous dans toute son assurance et pourtant si éloigné dans la confiance.

fox-4.jpgfox-5.jpg
fox-6.jpgfox-7.jpg

Mais il fallait le sauver et le sauver ce jour même car le risque était trop grand avec les routes à grande circulation du secteur.
On a du mal à imaginer en voyant ces images et pourtant ... au moindre geste il partait mais comme dit une des participantes à ce sauvetage "je crois qu'au fond il n'attendait que ça, qu'on le sauve de là"
La chance viendra du ciel sous la forme d'une averse qui l'amènera à se mettre à l'abri dans un angle d'une construction ... ENFIN !!!!

fox-8.jpg

Pas rassuré quand même notre galgo dont la première urgence, après les caresses pour le rassurer, sera de lui mettre immédiatement un collier anti échappement et une laisse.
Le voir d'encore plus près fera dire à ses sauveteurs: il est magnifique!!!

fox-9.jpg
fox-10.jpg
fox-11.jpg
MISSION ACCOMPLIE POUR L'EQUIPE
 
L'équipe de La Rioja fait partie de Galgos112 et la galgo Fox est maintenant pris en charge par Galgos112

 
Un article dans la presse locale est paru concernant ce sauvetage:
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de LN Verdier
  • : agir-pour-les-galgos c'est aussi un site http://www.galgos.fr consacré à la défense des lévriers d'Espagne et à la dénonce de la maltraitance qu'ils subissent de la part des galgueros. BASTA! >>> suppression de la chasse avec lévriers en Espagne et statut d'animal de compagnie aux Galgos !!! Contact : galgos-ethique-europe@orange.fr
  • Contact

Profil

  • LN Verdier

MESSAGE A TOUS LES LECTEURS

Attention, tous les articles de ce blog sont la propriété de Agir pour les galgos et de l'Association galgos-ethique-europe.

Les articles et informations peuvent être diffusés accompagnés du lien d'origine mais en aucun cas ils ne doivent être utilisés pour servir de support à une démarche ou une action si cette dernière n'est pas issue de l'initiative de l'auteur lui-même ou de l'Association à laquelle il appartient








Rechercher

Archives

le galgo, symbole d'impunité


Cliquer sur l'image pour avoir accés au contenu de la Charte

ADOPTER-UN-GALGO2.jpgCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les Galgos à l'adoption.

 

 



adopter-un-podenco-galgos-ethique-europeCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les podencos à l'adoption.



Dites NON à l'Espagne cruelle

COMMENT ADHERER AU BOYCOT DE L'ESPAGNE



Blog déconseillé aux personnes sensibles et aux enfants

 

 

 

 

REPRODUCTION DE NOS ARTICLES
Bienvenue si vous souhaitez diffuser
un article, photo ou gif animé.  Nous
vous prions simplement d'indiquer le lien
complet de l'élément que vous reproduisez.
Si vous êtes l'auteur d'une photo et que
vous ne voyez pas votre lien indiqué ou que
vous souhaitez la voir retirer, merci de nous
contacter : webmestre@galgos.fr
Merci d'avance pour votre compréhension.

 



 

C'est toi galguero qui l'a tuéee .... comme autant d'autres 50.000 Gisela chaque année


 

 

 

 

546220_10151077798968481_821609717_a.jpg

 




ADHERER A AMNISTIA ANIMAL JAEN

 

 

logogalgoblog.jpg




peut aider un autre Galgo/Podenco à sortir d'Espagne


 

Manteaux---01.06.2010-012.jpg

Patrons pour fabriquer des manteaux pour les Galgos

 

 





 

  avatar-blog-1231354449-tmpphpwBHUPr.jpeg

Pression Ethique Anti Corrida Europe

Visiteurs uniques du blog

Locations of visitors to this page