Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 17:05

 

Mairena ..... où est la vérité?
Les informations fusent concernant ces galgos qui ont été vus et dont certains sont même morts à l’heure qu’il est. Des appels à dons sont lancés pour en sortir un maximum .... l’argent va entrer à flot .... mais quid de ces galgos une fois arrivés sur le sol français? Certains seront adoptés “compulsivement” sur photo et quid de ces adoptions quand les analyses les donneront pour leishmanieux ou ayant une atteinte du pancréas ou du foie et j’en passe ? D’autres adoptions tout autant compulsives verront nos galgos finir sur le boncoin à donner et sans que personne ne lève le petit doigt. Il y aura bientôt plus de galgos à sortir du boncoin et de nos refuges qu’à sauver des perreras d’Espagne. Certains diront que j’exagère ..... je n’en dirai pas plus.
Alors sortons du sentier des rumeurs pour nous tourner vers cet article de Raphael Narbona, écrivain et critique littéraire et qui aura au moins le mérite de rester au plus près de la situation actuelle avec des propos “non compulsifs”.
 
 
mairena-3.jpgDeux adhérents de cette Sociedad Protectora de Animales y Plantas (SPAP) de Mairena de Aljarafe (Seville) ont gravé à Noel une vidéo témoignant de l’état des installations. [....].
Le témoignage a été plus que surprenant: cages inondées d’excréments et d’urine, chiens terrorisés, sales, malades et également morts. Un véritable camp d’extermination qui rappelle les horreurs de la Shoah. Beaucoup s’insurgent quand il est fait un rapprochement entre la politique d’extermination des nazis et la violence engendrée sur les animaux mais certains survivants, comme l’écrivain autrichien Fred Wander qui a eu la chance d’échapper à la mort à Auschwitz et Buchenwald, ont affirmé que les juifs, les gitans, les polonais, les témoins de Jéhova, les homosexuels, les prisonniers de guerre russes, les handicapés physiques ou mentaux, les communistes, les exilés espagnols et tant d’autres victimes, furent écrasés par un engrenage dont les méthodes étaient copiées sur le modèle des abattoirs industriels. Fred Wander était scandalisé par le traitement subi par les animaux en zone rurale du Midi de la France. Chiens enchainés, chats harcelés à coups de pierre, agneaux égorgés, volailles engraissées. Des cènes qui se répétaient dans toute l’Europe et qui remettait en question le supposé progrès moral de notre espèce “Nous ne savons en réalité rien de l’amour si nous sommes incapables d’aimer les animaux” écrivait Wander.
 
Les images de Mairena ont inondé les réseaux sociaux parvenant à obtenir 30.000 signatures en 24 heurs. Les autorités sont intervenues devant l’avalanche de protestations et le rassemblement d’individus autour de cette protectora, exigeant des solutions. Ce serait 200 hommes et femmes qui ont accouru avec l’intention d’alimenter et de secourir les chiens. Ces 200 personnes nous ont rendu notre dignité et l’espoir, démontrant ainsi que l’être humain est également capable de solidarité autour de la souffrance des plus faibles et vulnérables. Et de rappeler qu’il y a quelques temps Toni Canto, député de UPyD affirmait que les animaux n’ont pas le droit de vivre.
[.....]
 
Beaucoup de rumeurs circulent sur les chiens de Mairena. Certains affirment qu’ils sont quasiment tous morts. D’autres parlent de chiens sauvés. Mais il semblerait qu’en réalité rien ne pourra être mis en place tant qu’un ordre de justice n’autorisera l’entrée dans les locaux.
[....]
Le problème ne se limite pas à Mairena mais il s’étend par la peau endurcie d’un pays fanatique de corrida, de chasse, le cochon égorgé en famille ou l’abandon des animaux de compagnie appelés “mascotas” en Espagne, un terme que Narbona qualifie d”horrible et mesquin. Des abandons justifiés pour allergie, déménagements ou naissance d’un enfant. Rien ne changera tant que les familles et les écoles n’inculqueront pas aux enfants l’amour et le respect du aux autres espèces. Les chiens de Mairena ne sont pas plus malheureux que les animaux de ferme, oubliés et dévalorisés. Les animaux ne sont pas des objets de consommation. Ce sont nos jeunes frères et souvent notre famille, ceux qui nous accompagnent quand d’autres s’éloignent de nous parce que nous avons vieilli, perdu notre travail ou tombé malade. Un jour, nous devrons reconnaitre tut ce que nous leur devons et on pleurera pour l’impardonnable douleur que nous avons semé sur notre chemin
 
Traduit par Marie-Helene Verdier
Trésorière et cofondatrice de GEE
Repost 0
Published by LN Verdier - dans Actualité perreras
commenter cet article
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 20:45
Si tu tues un galgo, tu n’es pas un chasseur, tu es un des pires assassins: c’est le titre de cet article de presse écrit par Sonia Miron entre autre Professeur de Langue et de Littérature Espagnole.
 
 
2014011719213541080.jpgSi tu tues un galgo, tu es un assassin. Il n’y a pas d’autre alternative et ce de quelque manière que tu le présentes. Peu importe la manière dont tu peux t’en cacher, si toutefois tu peux te cacher de quelque chose: tu as oté la vie à un être vivant et ça c’est un homicide. Tes voisins devraient avoir peur de toi. Tu n’es pas un chasseur. Tu es un danger pour tes semblables. Une bombe à retardement. Tu as pu pendre à un arbre un galgo terrorisé, ajuster la corde à son cou et sortir de là avec la sensation du travail bien fait. Tu as été capable de lui arracher sa puce d’identification, le laisser sur place ensanglanté et retourner à ta vie de tous les jours comme si de rien n’était. Ca ne t’a  rien fait de le broyer à coup de pal ou de l’écraser avec ta voiture jusqu’à ce que mort s’en suive et ce juste pour te débarrasser de ce qui ne te servait plus à rien. Ce bout de chair devenu inutile.
 
Pour commencer, tu as utilisé son innocence pour te divertir et ensuite tu l’as anéanti pour ton repos. Et ainsi tu as pu retourner chez toi, embrasser tes enfants et à ta femme. Demander quand on pourra se mettre à table. Te mettre au lit et dormir. Tu es un psychopathe. Tu me fais peur. Demain il se pourrait que je te serre la main en ignorant totalement cette exécution que tu as pratiqué sans aucune compassion. je te hais car la loi te protège. Une loi inexistante qui ne protège nullement l’animal et qui est en fait à ton avantage. Tu n’as aucune excuse. Je ne sais pas si tu es au courant du fait que nous partageons avec le cochon 90% de similitudes génétiques. Cet être attachant dont, bien sûr, tu te fous complètement.
 
 
Traduction de M-Helene VERDIER
Trésorière et cofondatrice de GEE
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 20:35
1526294_585784028164351_123945535_n.jpgUn rassemblement a eu lieu devant la perrera de Mairena et il semblerait que la Guardia Civil ait pu entrer dans les installations et ce malgré le refus des responsables. Tout le monde était là: des associations, des activistes, des bénévoles et surtout les médias.
Les employés de la perrera se sont vus refuser l’accès aux installations, la direction ayant trop peur que les manifestants profitent de cette opportunité pour pénétrer en force.
Cette perrera qui se déclare association de protection animale avec également des adhérents se devrait d’accepter les visites de contrôles des autorités au lieu de se comporter comme un bunker dont aucune information n’est censée sortir sur la façon dont sont traités les animaux.
Une bénévole est arrivée à sauter le mur et à ramener des preuves supplémentaires de maltraitance et ce avant que la direction ne dépose une plainte contre elle. Elle avait également sorti clandestinement deux chiens d’entre ces murs.
Espérons que maintenant une procédure sérieuse soit lancée contre cette perrera et ce avec la collaboration des autorités concernées.
995294_10151807513852522_1705731632_n.jpg
PUBLIE LE 17/01/2014
N’oubliez pas de signer la pétition toujours d’actualité pour que soit fermée cette perrera:
 
A signer également cette pétition mise en ligne par le PACMA et réclamant l’intervention immédiate des autorités pour constater l’état lamentable de cette perrera:
 
 
PUBLIE LE 15/01/2014
Pour ceux qui ne connaissent pas encore la perrera de Mairena qui, en fait, se fait appeler association de protection animale et pousse même le vice jusqu’à se vanter d’avoir des adhérents, de pauvres adhérents dont certains n’ont pas encore compris que leur argent ne profite surement pas au confort des ces pauvres animaux laissés dans des conditions lamentables ..... Mairena, un véritable mouroir!
 
Des années que cela dure, des années de pétitions signées, des années de fausses promesses des municipalités concernées pour améliorer la situation et enfin .... quelques adhérents qui ont mis en ligne cette vidéo pour témoigner de l’horreur vécue entre ces murs.
Des chiens vivants dans un mélange de boue et d’excréments décomposés, les petits chiens mélangés aux gros et au milieu de capharnaum pestilentiel .... des cadavres!
Canal Sur a tenté d’entrer en vain dans les locaux de cette perrera et la seule chose dont ils ont pu témoigner est l’odeur de mort qui ressort de ces murs et se répand alentours.
6 employés sont censés s’occuper de l’entretien de 10.000 M2 d’installations pour une moyenne de 250 chiens. Certaines municipalités ont rompu leur contrat avec cette perrera à la suite des nombreuses plaintes déposées mais malheureusement certaines autres continuent de faire appel à ses services.
 
VOIR LA VIDEO EN CLIQUANT SUR LE LIEN:
Repost 0
Published by LN Verdier - dans Actualité perreras
commenter cet article
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 20:48
Les fédérations de galgueros continuent, année après année, de contester ce chiffre prétendant qu’il n’y a aucun moyen de recenser le nombre exact de galgos sur le territoire espagnol et pourtant ..... comme vous pouvez le lire sur cet article en lien ci-dessous, certains organismes de défense animale en Espagne ont effectué des calculs à partir de statistiques menées dans les refuges des coins d’Espagne les plus concernés par la maltraitance des galgos:
 
Voilà ce que dit également la porte parle du PACMA, Silvia Barquero, traduit de l’article suivant: http://www.eldiario.es/sociedad/Pacma-asociaciones-protectoras-denuncian-Espana_0_218728557.html
 
“ Il est impossible de donner un chiffre exact car les autorités ne surveillent pas ce problème et il n’existe aucun chiffre officiel. Malgré cela, les associations de défense animale parlent de 50.000 abandons ou exécutions se basant sur des chiffres observés durant toutes ces années d’existence. Les galgueros élèvent quelques 10 galgos pour la saison de chasse dont ils ne garderont que deux ou trois spécimens. Les associations ont simplement multiplié le nombre de fédérations de galgueros par le nombre de ces galgos qui sont abandonnés chaque année”.
 
La vidéo “Febrero. El miedo de los galgos-Février. La peur des galgos” et dont nous avions déjà parlé sur ce blog,
dénonçait déjà le fait que les galgueros ne culpabilisent absolument pas concernant le traitement qu’ils font subir à leurs galgos y compris les entraînements motorisés. Ils vont jusqu’à bien vouloir admettre les abandons mais refusent le fait qu’un grand nombre de galgos soient ou maltraités ou même tués et pour cause .... l’abandon de galgos, dans ce milieu des galgueros, n’est pas du tout mal vu.
 
On parle de 50.000 galgos c’est vrai et gardons une pensée pour tous ces autres chiens de chasse qui, sans être galgos, inondent eux aussi les perreras en cette fin de saison de chasse. Mais le chiffre est alarmant concernant les galgos avec 14 d’entre eux qui seront abandonnés en une journée dans la perrera de Badajoz, comme l’indique cet article:
Une des raisons le plus souvent évoquée par les galgueros:
“Il court après les lièvres mais il les mange, je lui ai enseigné à me les déposer aux pieds, mais il n’y a rien à faire. Qu’il reste ici et qu’on le tue.”
 
 
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 20:38
DES NOUVELLES DE SILVER ET ELIOTT SUR LE BLOG GEE:

silver.jpeg
silver3.jpegDepuis combien de temps était-il blessé, depuis combien de temps il traînait sa douleur sur les routes, depuis combien de temps cherchait-il du secours? Lui seul a la réponse à cette question.

Silver n’en pouvait plus et aurait été capable de s’en remettre à n’importe quel humain pourvu d’en finir avec cette douleur atroce qui lui envahissait la tête nuit et jour. Lui qui se cachait depuis plusieurs jours au fond d’un hangar déserté a décidé cette fois de suivre un humain, le suivre jusqu’à ce que cesilver4.jpeg dernier se dise que non il ne pouvait pas faire comme si de rien n’était

 

 

 

 

 

Un appel à dons est lancé pour Silver.

Voir l'intégralité de son histoire sur le blog de GEE:

http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/article-un-conte-de-noel-pour-silver-121803102.html

 

Liste des dons à consulter également sur le blog GEE

Repost 0
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 21:26
C’est l’histoire de Luba, une galga comme bien d’autres, trainant son âme en peine à la recherche de nourriture et vivant aux abords d’une station essence. On est en décembre 2012 dans la région de Séville. Pleine de cicatrices, squelettique, elle fuyait tout contact humain jusqu’à ce jour du 3 décembre 2012 où avec beaucoup de patience et surtout l’expérience qui est celle des bénévoles, Luba sera sauvée par Ruth et Javier qui la prendront en accueil pour l’association galgos112 censée lui trouver une famille.
C’est là, chez Ruth et Javier que Luba sera soignée durant un mois.
Puis le 10 janvier, Luba rejoindra une nouvelle famille d’accueil. Sitôt entrée dans cette maison, Luba s’est sentie chez elle et sa famille d’accueil réalisera à ce moment là qu’il n’était plus question que Luba aille où que ce soit ailleurs: sa maison était là. C’est dans cette maison que Luba découvrira ce qu’est le bonheur et le plaisir de profiter de .... la compagnie de Zeus, le sharpei de la maison. des siestes sur le divan, des longues promenades en campagne, de la mer et ses plages de sable fin et jusqu’aux calins avec Cosmi et Zara les chats mais SURTOUT l’affection de sa famille.
Un grand merci à Ruth et Javier pour leur sauvetage et accueil provisoire. Merci également à Marité de Galgos112 pour sa patience et toujours à l’écoute des familles pour les conseiller. Merci à Nuria et Melania qui ont donné à cette famille sa chance de pouvoir adopter cette perle noire et SURTOUT , un grand grand merci à Galgos112 pour son engagement auprès des galgos.
Merci à tous ceux qui ont rendu le sourire à Luba.
 
 
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 21:24
elliot4.jpgElliot, le dernier sauvetage de galgos112, trouvé dans le secteur de Jaen-Andalousie, il a été dirigé vers une clinique de Séville où on essaiera de sauver sa patte si cela est encore possible.
Je rappelle que l’association galgos112  a fait le choix de sauver les galgos dont les refuges ne peuvent pas s’occuper et pour cause: pour la plupart il leur faut une famille d’accueil engagée dans la convalescence longue de ces lévriers et une rééducation adaptée. Un engagement qui, malheureusement, suppose également des factures très lourdes à assumer.
C’est pour cela que GEE vous rappelle qu’un appel à dons permanent est lancé pour aider cette association. Merci à tous ceux qui voudront bien aider.

elliot.jpgelliot2.jpg

Paiement par chèque:

Chèque à établir à l'ordre de " GALGOS ETHIQUE EUROPE "

et à envoyer à l'adresse de notre siège social:

7, rue Tour de Ville, 11120 BIZE MINERVOIS

 

VIREMENT BANCAIRE

Particulièrement bien adapté aux parrainages pour faire un don mensuel régulier.

IBAN : FR76 1348 5008 0008 9107 5474 938

BIC : CEPAFRPP348


PAYPAL en cliquant sur le logo paypal à droite de notre blog en faisant défiler la page.
Repost 0
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 20:22
Aria jouant à la balle. Qui pourrait croire qu'il s'agit de la même que celle qui tremblait de douleur sous sa couverture il y a quelques jours?
Sa peau s'est nettement améliorée mais elle doit continuer son traitement et surtout reprendre du poids. Elle qui était arrivée totalement apathique, s'est transformée en quelques jours en une jeune podenca pleine de vitalité et de joie.
Elle commence même à perdre la peur qu'elle avait des humains.
Bref c'est une petite podenca adorable !
Ne lui reste plus qu'à trouver une famille qui lui fasse oublier l'état dans lequel son ancienne famille l'avait laissée.


PUBLIE LE 28/12/2013
aria2.jpgDes nouvelles d’Aria, la petite podenca, qui vous feront certainement plaisir. Son aspect n’est pas beau mais au moins on est assuré maintenant qu’elle ne craint pas pour sa vie. Le traitement sera long et pénible car elle souffre d’énormes démangeaisons. Ce sont précisément ces démangeaisons qui occasionnent ces tremblements car elle est tellement faible qu’elle n’a plus la force de se gratter et cela faisait probablement plusieurs mois que cette gale avait du démarrer.
Elle continue à être très apeurée et elle veut rester constamment couchée bien au chaud mais elle devrait sous peu retrouver confiance en elle-même et en les autres.
Le vétérinaire lui a enlevé toutes les croûtes pour que la peau respire et il lui a fait prendre son premier bain.
 

PUBLIE LE 24/12/2013
1483000_10201274338957446_1580008412_n.jpg
Une vie qui ne vaut pas plus pour son maître chasseur que pour certains vétérinaires prêts à céder sous la pression et à piquer un chien sous le prétexte que sa vue nous écoeure.
Heureusement pour Aria, 9 mois, le vétérinaire a refusé, ne voyant pas seulement l’état993832_10201274338077424_1161689934_n.jpg dans lequel elle était mais également la souffrance inutile qui l’avait portée aux limites de ses forces. Et pourtant ..... il aurait juste suffit de lui prodiguer les soins nécessaires dès le début des signes de maladie de peau.
Le froid n’a pas arrangé les choses et la vidéo parle par elle-même sur son état actuel.
C’est l’association Gran Familia qui, contactée par le vétérinaire, a décidé de donner une nouvelle chance à cette petite podenca.
Aria est toujours hospitalisée et sous surveillance en attendant les résultats de ses premières analyses et commencer son traitement de peau et de son état général.


Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 21:15
C’est la peine infligée à cet homme de 42 ans qui, en 2011, a battu un galgo qui a du être euthanasié pour les nombreux coups portés sur sa tête et sur tout le corps.
Là encore, on pourrait se féliciter de la sanction mais nous savons tous que si l’on n’a pas à faire à un récidiviste il y a des chances pour que la peine ne soit pas appliquée.
 
 
Selon les faits, l’individu aurait attiré le galgo dans un coin où il a commencé à le frapper violemment à coups de bâton jusqu’à laisser le pauvre chien agonisant sur le sol sans aucune autre option que l’euthanasie rapide.
Cet homme a également été condamné à verser une amende au propriétaire du galgo, une amende censée le dédommager de la valeur de son chien : 750 euros.
L’article en espagnol précise bien que vu qu’il n’y avait pas d’antécédents, le condamné ne purgera pas sa peine de prison.
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 21:09
fotonoticia_20140102132940_260.jpg11 galgos sauvés par la Police Municipale alors que ces derniers vivaient dans des conditions très limites, sans eau ni nourriture et attachés avec d fil d fer.
Tous les galgos ont été déplacés dans la structure municipale s’occupant des animaux abandonnés.
Ce sont les gémissements des chiens qui ont attiré les policiers: les premiers galgos a être localisés vivaient dans les décombres, 4 d’entre eux étaient enfermés dans la partie arrière d’un fourgon sans eau n nourriture, avec de la paille au sol remplie de leurs excréments et une odeur carrément pestilentielle. Les autres vivaient dans un réduit avec une cloture improvisée , attachés au fil de fer, cernés de leurs excréments et d’une multitude de seringues amenées là par les toxicos.
Les policiers ont également aperçu sur les lieux un individu sortant des locaux avec une galga très maigre et son galguito.
On pourrait se féliciter de l’intervention de la Police Municipale dans cette affaire si ce n’était qu’ils ne sont intervenus qu’au bout de la 35ème plainte déposée sur ce cas extrême de maltraitance
 
Repost 0
Published by LN Verdier - dans GALGOS-PODENCOS
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de LN Verdier
  • Le blog de LN Verdier
  • : agir-pour-les-galgos c'est aussi un site http://www.galgos.fr consacré à la défense des lévriers d'Espagne et à la dénonce de la maltraitance qu'ils subissent de la part des galgueros. BASTA! >>> suppression de la chasse avec lévriers en Espagne et statut d'animal de compagnie aux Galgos !!! Contact : galgos-ethique-europe@orange.fr
  • Contact

Profil

  • LN Verdier

MESSAGE A TOUS LES LECTEURS

Attention, tous les articles de ce blog sont la propriété de Agir pour les galgos et de l'Association galgos-ethique-europe.

Les articles et informations peuvent être diffusés accompagnés du lien d'origine mais en aucun cas ils ne doivent être utilisés pour servir de support à une démarche ou une action si cette dernière n'est pas issue de l'initiative de l'auteur lui-même ou de l'Association à laquelle il appartient








Rechercher

Archives

le galgo, symbole d'impunité


Cliquer sur l'image pour avoir accés au contenu de la Charte

ADOPTER-UN-GALGO2.jpgCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les Galgos à l'adoption.

 

 



adopter-un-podenco-galgos-ethique-europeCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les podencos à l'adoption.



Dites NON à l'Espagne cruelle

COMMENT ADHERER AU BOYCOT DE L'ESPAGNE



Blog déconseillé aux personnes sensibles et aux enfants

 

 

 

 

REPRODUCTION DE NOS ARTICLES
Bienvenue si vous souhaitez diffuser
un article, photo ou gif animé.  Nous
vous prions simplement d'indiquer le lien
complet de l'élément que vous reproduisez.
Si vous êtes l'auteur d'une photo et que
vous ne voyez pas votre lien indiqué ou que
vous souhaitez la voir retirer, merci de nous
contacter : webmestre@galgos.fr
Merci d'avance pour votre compréhension.

 



 

C'est toi galguero qui l'a tuéee .... comme autant d'autres 50.000 Gisela chaque année


 

 

 

 

546220_10151077798968481_821609717_a.jpg

 




ADHERER A AMNISTIA ANIMAL JAEN

 

 

logogalgoblog.jpg




peut aider un autre Galgo/Podenco à sortir d'Espagne


 

Manteaux---01.06.2010-012.jpg

Patrons pour fabriquer des manteaux pour les Galgos

 

 





 

  avatar-blog-1231354449-tmpphpwBHUPr.jpeg

Pression Ethique Anti Corrida Europe

Visiteurs uniques du blog

Locations of visitors to this page