Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 21:36
Comment procéder si vous voulez passer une commande chez ZOOPLUS ?

ZOOPLUS.gif

 

 
Reçu de Zooplus:
 
Cher affilié zooplus,

L'animalerie en ligne zooplus.fr a réservé une belle surprise à ses clients avec trois nouveaux codes promotionnels. En voici les détails :

Un jouet pour chien offert
Le code "BALLENOEL" offre une balle Smiley en caoutchouc recouverte de peluche et coiffée d'un bonnet de Noël.
Cette offre est valable dans la limite des stocks disponibles jusqu'au 22 novembre 2011 inclus pour toute commande à partir de 29 euros.

Un lot de jouets pour chat offert
Le code "JEU-BOTTE" offre une botte de Père Noël composée d'un assortiment de 9 jouets pour chat contenant trois balles, deux souris, une botte, une fleur, un bonbon et un anneau.
Cette offre est valable dans la limite des stocks disponibles jusqu'au 23 novembre 2011 inclus pour toute commande à partir de 39 euros.

Une friandise pour rongeur offerte
Le code "SNACK" offre un Snack Alpin JR Farm au yaourt et aux céréales, fabriqué artisanalement.
Cette offre est valable dans la limite des stocks disponibles jusqu'au 24 novembre 2011 inclus pour toute commande à partir de 29 euros.

Cordialement,
Votre équipe zooplus
Partager cet article
Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 21:33
M.JPGUne tradition là encore barbare et malgré tout très ....  trop répandue.
Marqués au fer rouge, de la marque de celui qui sera leur tortionnaire, une manière pour ces chasseurs de regrouper les galgos entre eux dans des lieux sordides et pouvoir du premier coup d'oeil reconnaître les leurs le moment venu.
 
Nevado devrait rejoindre une résidence sous la protection de galgos112 qui, malheureusement, a toutes ses  familles d'accueil submergées par les cas de galgos à sauver d'urgence.
Il est jeune, joyeux et très beau et il le deviendra probablement davantage après de bons soins.
Les Cuadras de Seville ont des galgos marqués au fer:
et c'est précisément à Séville que ce galgo a été trouvé, marqué du M de Malédiction.
Nevado aurait besoin d'un accueil avec d'autres galgos et même des chats à qui il ne dit rien mais tenir compte dans l'immédiat qu'il ne supporte pas de rester seul.
 
* Mise à jour de dernière heure: Nevado a trouvé un accueil dans la maison de Roberto et Amparo, un couple habitué aux sauvetages de galgos
 
Vous avez même droit à un photo de Nevado maintenant sur ... son divan. Repose-toi bien Nevado, tu l'as bien mérité.

M2.JPG
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 21:58
L'Association de Protection des Animaux de La Rioja  dénonce la perrera qui est une entreprise privée pour exiger 87 euros, le prix à payer pour cette association si elle veut sauver un des animaux de l'euthanasie.
 
 
fotonoticia_20111115143652_500.jpgCette association dénonce également le cas d'un animal trouvé "pratiquement mort dans une cage" et "sans aucun soin vétérinaire" ce qui suppose " un non respect de la Loi de Protection Animale à La Rioja" et qui exige que le contrat soit rompu avec cette même entreprise de gestion de la perrera.
 
C'est une espèce de chantage insupportable qui n'existait pas auparavant quand la perrera était gérée par la municipalité. Encore un nouveau cas où les intérêts économiques passent avant l'éthique vétérinaire et la protection des animaux
 
L'association accuse également la perrera d'euthanasier massivement les animaux et ce même si ils ne manquent pas de place pour les loger.
Ceux qui auront la chance de ne pas être euthanasiés sortiront de cette perrera malades, très amigris et bouffés par les parasites.
Les faits sont remontés jusqu'à la municipalité.
 
Le chien qui était mourant dans sa cage est sorti au prix de 87 euros de la perrera et a du être hospitalisé trois jours : imaginez la facture mais le chien n'aurait pas survécu plus de quelques heures si il était resté plus longtemps dans cette perrera.
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 21:34

.... et vous attendent tous sur le blog GEE.

Nouveaux galgos ou podencos adoptables sous contrat GEE

http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/


Formulaire de demande d'adoption

http://www.galgos-ethique-europe.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=60&Itemid=12833.html

 

Contact:

galgos-ethique-europe@orange.fr

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 20:58
A quoi servent les familles d'accueil
 
Etre famille d'accueil  ..... c'est quoi?
 

IMPRIME DE DEMANDE DE FAMILLE D'ACCUEIL

 
L'ACCUEIL, UNE AUTRE FACON DE PARTICIPER

 

 
L'ACCUEIL
une autre façon de participer
Pour qu'ils n'aient pas à attendre dans les perreras et les refuges
Pour lui enseigner la vie en famille
Pour lui apprendre à vivre dans une ville
Pour cerner son caractère
Pour évaluer son aptitude à cohabiter avec d'autres galgos ou autres chiens ou animaux de compagnie
Pour soigner ses blessures
Pour soigner ses peurs
Pour lui trouver, sans se presser, sa famille idéale
Pour lui apprendre ce qu'il ne doit pas faire
Pour lui apprendre où est son coin pour dormir
et là où c'est interdit
Pour lui apprendre où et comment manger
et là où c'est interdit
Accueille un galgo
Bien sûr c'est dur de devoir se séparer de lui
Et je l'ai déjà fait une trentaine de fois
Et c'est encore plus douloureux quand tu sais que, à cause de la distance, tu ne pourras plus jamais le revoir.
Mais .... savoir qu'ils sont heureux dans leur nouvelle vie ...
Pour ça ... accueille un galgo
Pense à cette manière de participer
Et sûrement que dans ta maison et dans ton coeur, il reste une place pour un galgo
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 20:54
pendaison.JPGSe promener dans la campagne espagnole c'est prendre le risque de trouver au détour d'une forêt de chênes ou d'un champ d'oliviers, un chien pendu et le plus souvent, un galgo et quelquefois plusieurs.
Imaginez le choc pour un enfant de tomber sur cette image cauchemardesque d'un chien ou un galgo au bout d'une corde, la gueule béante, le faciès déformé par le douleur et en état de putréfaction déjà très avancée.
C'est ce qui est arrivé ces jours ci à un petit groupe d'enfants qui, avec leur maitre d'école, étaient partis dans la campagne pour une cueillette de champignons. Drôle de cueillette qui s'achèvera devant ce tableau, cette image qui a confronté directement des enfants très jeunes à ce qu'est l'image de la mort dans tout ce qu'elle peut avoir de terrifiant à cet âge là.
Ca c'est passé bien sûr à Badajoz dans la Sierra de Tentudia.
La photo a été prise par un des enfants et une plainte a été déposée.
Le macabre de cette promenade ne s'est pas arrêté là puisque ces enfants ont également trouvé un autre chien mort et .... un cerf.
Vous amenez vos enfants pour une cueillette sympa de champignons en forêt et en rentrant vous pouvez lui prendre rendez-vous chez un psy pour surmonter ce choc.
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 20:49
perrera.JPGOui, c'est vrai, le galguero de la vidéo vous le dira tout en soignant les pattes de ses galgos au retour de chasse comme ils le font au départ également .... oui, nos galgos on les aime ...... cela n'aura pas empêché cette galga qui avait un galguero qui l'aimait elle aussi (la preuve il a pensé à protéger ses pattes avant d'aller chasser) de se retrouver à la perrera au retour même de la journée de chasse.
L'amour que porte un galguero a son galgo se limite juste à une chose, un lièvre, et celui que le galgo viendra à râter l'enverra immédiatement à la perrera ou pire au bout d'une corde.
On aurait bien aimé que l'employé du SEPRONA ou bien Mr Bartolome Ramirez Vice Président du Club Galgo Espanol  nous en disent un peu plus sur la face cachée de la personnalité du galguero. Ils auraient eu, je pense, l'un et l'autre, beaucoup à dire sur ce sujet.

PUBLIE LE 11/11/2011
Concernant le reportage dont la vidéo était publiée il y a peu ci-dessous, il est intéressant de connaître le point de vue de El Guadiana y  la trailla
 
Ce qui le surprend, tout comme cela m'a surprise moi aussi, c'est le ton très politiquement correct du représentant du SEPRONA ajouté à ce sourire entendu qui fait que finalement comme le dit El Guadiana y la trailla, ce qui était le plus important n'était pas ce qu'il disait mais ce que précisément il ne disait pas.

Quant à ceux qui parlent et démontrent les avantages de la chasse avec les galgos il semble que certaines choses leur échappent comme par exemple le fait que la première semaine de l'ouverture de la chasse il faisait une chaleur intenable qui laissait entendre que ces galgos auraient été mieux à rester au frais mais il est bien évident qu'aucun jour de chasse ne doit être gaspillé surtout quand on sait que ces premiers jours de chasse sont très importants car ce sont ceux qui permettent de tester les galgos et écarter les bons à rien.

Aux alentours des 13mn10 ce qui a choqué El Guadiana y la trailla c'est cet ancêtre qui ,si il avait été un galgo, ne serait déjà plus de ce monde et qui affirme haut et fort " ... le chien sera à son apogée pas plus d'un an, la première année il ne vaut rien car il est tout neuf, la deuxième année c'est bon, et la troisième il ne vaut plus rien car il est déjà trop vieux .... tous ceux que tu vois abandonnés par là, sont des chiens jetés par leurs maîtres ..."

Vers 16mn39 vous avez celui qui aura l'hypocrisie de prétendre que lui , dépose ses galgos  à un refuge sachant que les seuls refuges que connaissent ces gens soit la perrera de Mairena-Seville une des plus affreuse d'Espagne. Le pire étant qu'en affirmant ça il pense réellement faire un geste de compassion alors que le discours sera purement hypocrite et devrait se résumer à ça : plutôt que de le tuer moi-même autant que je le laisse mourir d'écoeurement et de misère dans la perrera. Bien sûr tout le monde sait que les galgueros adorent leurs lévriers ..... enfin juste ceux qui valent quelque chose.
 
En résumé El Guadiana y la trailla dira que ce reportage ne nous aura rien appris ou peut-être juste aux personnes qui ne connaissent pas le problème. Les galgueros prétendent en finir avec la chasse avec les galgos mais seulement le jour où, eux, l'auront décidé, il ne nous reste plus que d'aider à ce que cette transition se fasse le plus rapidement possible et le moins douloureusement possible.
 
En ce qui concerne ces pauvres animaux, la différence se trouve entre celui qui circule dans son jardin à la recherche de sa peluche pour jouer et celui qui circulera par les rues de Ecija recherchant sa nourriture dans les containers poubelles
 
Etre aimé ou être utilisé, telle est la question
 
El Guadiana y la trailla
PUBLIE LE 8/11/2011
On pourrait dire que les galgos ont deux vies : celle qu'il voueront à la gloire de leur galguero et celle misérable qu'ils traîneront derrière eux avec la nostalgie d'une jeunesse trop vite passée et que ce même galguero, dans son ingratitude humaine, condamnera à l'errance ou à une mort cruelle.
 
Ce reportage a l'honnêteté de nous faire voir ces deux aspects de la vie d'un galgo avec juste un regret : celui que l'employé du SEPRONA n'ait pas mouillé un peu plus sa chemise vu toutes les horreurs auxquelles il doit être confronté tous les jours concernant les galgos et au lieu de ces sourires entendus qui sont censés en dire long on aurait préféré plus de courage dans ses propos. Mais il est vrai que l'on parle du domaine tout puissant des galgueros, un fief qu'il est difficile d'affronter.
 
Début du reportage à 8mn39 de la vidéo
 
Eh oui la saison de la chasse avec les galgos a commencé il y a peu et ce dans toute une grande partie de l'Espagne et des milliers de galgueros peuvent maintenant se réjouir de profiter de leur sport favori : la chasse au lièvre.
Bien évidemment les galgueros ne vous feront voir que l'aspect idyllique de ce qu'ils appellent "leur sport" et il faudra se tourner vers les défenseurs des galgos pour mettre au grand jour l'autre aspect de l'amour que porte le galguero à son galgo, un amour sur fond de trahison, d'ingratitude et de violence pour celui adoré un temps et banni le temps d'après, celui où ils ne servent plus à rien
50.000 à 60.000 galgos seront ainsi abandonnés, martyrisés, tués ... juste parce qu'ils ne peuvent plus être aussi performants qu'au début de leur carrière de champion. Ils auront deux ans, trois ans, quatre ans et seront impitoyablement broyés par la machine du profit, celle des carreras de galgos - des courses de galgos.
Oui Mme la présentatrice, vous avez raison, l'Espagne est le seul pays en Europe qui tolère encore la chasse avec des galgos et le seul pays qui les traite avec autant de cruauté.
Après cette dernière phrase de la présentatrice, les mots paraissent bien niais dans la bouche de Bartolome Ramirez, vice président du Club Galgo Espanol,  qui nous présente le jour le plus important de Albaida de Aljarate-Seville , celui où pour la première fois seront exhibés devant un juge les galgos qui devront participer au prochain championnat national. Bartolomé est fier d'annoncer ce qui est important à ses yeux à savoir que de nombreux jeunes soient animés eux aussi de la passion du galguero, fier de cette tradition qui perdure en Espagne.
Vous les avez tous là les galgueros, si vous voulez savoir à quoi ressemble un galguero, regardez cette courte vidéo.
On croit rêver quand on entend Bartolome parler, je suppose au nom de tous les galgueros, en décrivant cette collaboration entre galguero et galgo comme symbole de rapprochement des hommes dans des valeurs d'amitié, de partage, de fidélité, de respect de la nature etc ... etc ....
Au milieu de tout ce "petit" monde on trouve une fille, Chari, qui est là pour d'autres motifs, pour que sa  galga qu'elle a trouvé abandonnée, qu'elle a sauvé et adopté continue d'exister au milieu des autres galgos, ceux qui ne tarderont pas à connaître un même sort.
Merci Bartolome pour votre intervention sur cette vidéo, on aurait aimé simplement que vous nous en disiez un peu plus sur ces autres galgueros que vous connaissez certainement bien et qui, eux, troquent ces valeurs "galguères" d'amitié, de fidélité, de partage etc ... etc .... contre celles de la jalousie, de la haine et de la vengeance sur des galgos que, quelques mois auparavant, ils qualifiaient, comme vous,  de meilleur compagnon du galguero.
 
12mn36, il est temps de connaître cette fois, l'autre facette de la vie rêvée des galgos, celle que connaissent les 50.000 d'entre eux considérés comme des déchets au bout de 2 ou 3 ans d'activité.
 
Il est 5H40 à Alcala de Guadaira-Seville, on charge les galgos pour leur première chasse de la saison.
Mairena de Alcor 7H20, réunion de galgueros autour d'un pot
Secteur de chasse "La Cabiera" 08H25, les galgueros sont sur le pied de guerre

Le SEPRONA explique que le galguero aura de nombreux spécimens sachant que son but est d'avoir toujours le meilleur et ce surtout s'il pratique les compétitions. Ceux qui pratiquent les compétitions seront beaucoup plus sélectifs que le chasseur normal et pour nous, nous savons ce qu'il veut dire, simplement on regrette qu'il n'appelle pas un chat un chat et s'esquive pour ne pas entrer dans les détails.... eh oui, nous les avons là ceux qui ne tiennent pas la route, ces pauvres galgos, ceux qui déambuleront dans les rues, dans les campagnes, affamés, avec des fractures non soignées, des puces arrachées au couteau et ceux à qui on n'aura même pas accordé une chance, pendus au bout d'une corde..... fuir, fuir ... toujours fuir l'homme, celui qui a trahi, c'est la loi de survie des galgos rejetés par leur galguero.
Dans le meilleur des cas, ceux qui ne finiront pas au bout d'une corde ou au fond d'un puit ou euthanasiés dans une perrera auront la chance d'être recueillis dans un refuge comme celui de El Refugio Escuela où vous faites la connaissance de celle qui avait pris Luz en accueil chez elle, je parle de Sandra
 
A la question "y'a-t-il de bons galgueros?", l'employé du SEPRONA répondra "oui bien sûr".
Je suppose qu'il parle par exemple de ce connard à 19mn35 de la vidéo que l'on voit revenir de sa chasse avec 4 galgos et qui est fier de nous montrer que quand il sort en chasse il n'oublie jamais de faire suivre une bouteille d'eau d'un quart de litre ......... pour 4 galgos !!! tout en disant qu'une partie de chasse est très éprouvante pour un galgo et de nous donner même  sa recette pour faire baisser la t° corporelle des galgos qui s'élève fortement après une chasse: passer une main trempée dans l'eau de la tête vers la queue.
Et bien sûr il nous rappelle les prix mirobolants qui tournent autour d'un bon spécimen de galgo et qui peuvent aller jusqu'à 30.000 euros, un sport oui, mais un sport de riche.
Sandra de El Refugio Escuela posera la question finale que, tous, nous nous posons; un galguero avec des galgos âgés chez lui, cela existe-t-il? Comment se fait-il que les galgueros n'ont toujours que des galgos entre 1 et 4 ans? Que sont devenus les autres?
Même l'employé du SEPRONA reconnaît que le galgo sera bien soigné tant qu'il sera opérationnel mais ensuite ..... tout comme il dira également qu'un galgo abandonné n'est pas un galgo volé comme voudraient le faire croire la plupart des galgueros car un galgo volé sera forcément signalé et qu'il y a très peu de déclarations de vol en proportion du  nombre de galgos abandonnés chaque année et qui ne trouvent de solution que dans les adoptions internationales.
Pas facile pour ces familles d'accueil et responsables de refuges d'accompagner sans des larmes de chagrin ces galgos qui partiront depuis l'aéroport esagnol vers la Hollande, l'Allemagne et tant d'autres pays qui ne sont pas leur pays. A moins que ce ne soit des larmes versées pour tous ceux qui n'auront pas eu cette chance et mourront en Espagne souvent dans d'atroces souffrances et la solitude la plus complète.
 
Entre monsieur Bartolome et l'employé du Seprona, je suis sûre que beaucoup d'autres choses auraient pu être dites pour la défense de tous ces galgos qui meurent chaque année car je pense que ces messieurs doivent voir et avoir vu beaucoup de cas extrême de soufffrance chez les galgos qui auraient mérité d'autres paroles que ce discours édulcoré politiquement correct.
 
A propos .... saviez-vous que les galgos étaient ceux qui autrefois permettaient à une famille de ne pas crever de faim? Le galgo était celui qui chaque jour, en ces temps de misère que l'Espagne a connu il n'y a pas si longtemps encore, portait la nourriture à toute une famille. C'est ce que nous dit le galguero très âgé dans la vidéo.
 
 
Partager cet article
Repost0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 22:05
Une initiative de la journaliste  Francesca Garrigues Aldrich
 
Telmo et Luisa est une histoire d'amitié, de compréhension, de vie quotidienne entre chiens et humains.
La journaliste dira avoir écrit cette histoire, et bien d'autres encore qui suivront,  pour que sa fille ait un souvenir de son enfance, alimenter sa passion pour la lecture et lui rappeler l'importance qu'ont les animaux dans notre vie puisqu'ils nous permettent d'être plus heureux et plus humains.
 
Telmo et Luisa sera bientôt traduit en portugais et en anglais
 
Chaque vente de ce livre, que ce soit sur papier ou en e-book, rapportera 0.50 euros qui seront destinés à l'association ACUNR 

timthumb_portadas.jpg
Partager cet article
Repost0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 21:58
Cinq mois après la grève de la faim de Beatriz Menchèn, des nouvelles de la situation à la perrera de Getafe.
 
abc.es 
 
La municipalité a décidé de ne pas donner suite à l'adjudication récente concernant la gestion de la perrera car aucune des deux entreprises qui s'étaient présentées ne répondaient aux conditions exigées.
C'est ainsi que la perrera continuera momentanément à être gérée par une association d'aide et de thérapie animale HYDRA comme cela est le cas depuis le mois de mai.
Il a été décidé que si l'entreprise qui se présente est incapable de répondre aux obligations il était hors de question d'accepter le fait que cela puisse s'arranger une fois l'adjudication passée, un comportement qui a déjà été utilisé avec l'équipe municipale antérieure et qui a abouti à un conflit.
Quant à l'ancien conseiller de l'Environnement de l'équipe municipale précédente il continue d'affirmer haut et fort que le contrat avec l'entreprise Vetmovil avait été annulé pour cause d'irrégularités mais en aucun cas pour ne pas avoir respecté la loi de protection animale et encore moins pour avoir pratiqué des euthanasies massives
PUBLIE LE 10/06/2011
huelga-de-hambre
Une lutte qui ressemblera probablement à celle du pot de terre contre le pot de fer
Mais qui est Beatriz Menchén?
Beatriz ce sont 17 années de sauvetages d'animaux abandonnés et
14 années à gérer humainement la perrera de Getafe-Madrid
Des nouvelles de Beatriz Menchen
Cette dernière a pris du recul sur son blog car, et on le comprend bien, le retour à la vie normale après une grève de la faim aussi longue n'est pas des plus faciles
Beatriz reste encore assez fatiguée au moindre effort mais convaincue que son combat est et restera celui de défendre les animaux
Les soucis ne sont pas terminés pour Beatriz car il semblerait qu'il y ait des revers de situation qui font qu'à l'heure actuelle, malheureusement, on ne puissa pas dire que les animaux de Getafe, chiens et chats abandonnés, soient au bout de leur peine
Tout d'abord, la municipalité de Getafe est PS et tout le monde sait que le Parti Populaire gagne de plus en plus de terrain en Espagne et que nombre de municipalités PSOE vont se retrouver sous peu Parti Populaire: c'est le cas de Getafe. D'où la question, qu'en sera-t-il des accords à ce moment là
D'autre part il semble que la seule association qui n'ait pas soutenu le combat de Beatriz et qui est allé même jusqu'à la dénigrer ouvertement soit celle qui, en ce moment même, a pris la main sur la gestion des animaux abandonnés de Getafe. Beatriz considère cela comme une trahison d'autant que cette association qui n'aurait d'association que le nom est récente et se consacre à des réunions pour promener leurs chiens et demander des parcs adaptés pour eux mais ces gens n'ont aucune expérience dans le domaine des adoptions, soins vétérinaires, ne savent rien des campagnes de sensibilsation favorisant la stérilisation, rien concernant les lois de protection animale et encore moins concernant la gestion d'un centre d'animaux abandonnés
Beatriz pense que la municipalité est très remontée contre elle la rendant responsable de l'échec des dernières élections
Beatriz se tourne donc maintenant vers ceux qui pourraient prochainement assurer la gestion de la municpalité (Parti Populaire) pour anticiper avec eux le devenir de cet accord signé avec le PSOE et qui n'aura eu d'accord que le nom
C'est demain que l'on saura qui sera le nouveau maire de Getafe et le sort des animaux se jouera encore une fois à ce moment là
PUBLIE LE 25/05/2011
Beatriz Menchen a reçu la visite de Matilda Cubillo présidente de la FAPAM et partenaire de Beatriz dans cette lutte
Un moment de grande émotion où les nerfs de Beatriz lacheront. Il est certain qu'après une grève de la faim de plus de 23 jours, les nerfs auront été mis à rude épreuve, il faudra une période de décompensation avant que Beatriz ne retrouve sa sérénité
 
 
 
Pour cette vidéo, pas de traduction, il suffit de savoir que Beatriz s'explique devant le micro faisant un récapitulatif du pourquoi, du comment et de l'aboutissement de cette affaire. Tout est déjà dit sur ce sujet dans cet article même qui a suivi au jour le jour la démarche de Beatriz
La seule chose à ajouter est que Beatriz est persuadée dans son for intérieur que l'exemple de Getafe sera suivi par nombre de perreras de l'Espagne, on l'espère nous aussi

PUBLIE LE 22/05/2011
Beatriz Menchen : grève de la faim TERMINEE !!!!
 
Comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous Beatriz a entre les mains ...... un petit pot de légumes, son premier repas depuis plus de 23 jours de grève de la faim. Après tant de jours sans s'alimenter, il faut y aller très doucement dans le reprise de repas et voir comment l'organisme réagit
Ce qui est sûr c'est que c'est un délice pour Beatriz ce petit pot de nourriture!
Beatriz a gagné un combat qui, pour l'Espagne, est énorme. A savoir que pour la première fois en Espagne une perrera municipale sera transformée en protectora et Beatriz de conclure en disant que non seulement il ne faudra pas qu'elle soit la seule ainsi en Espagne mais que précisément elle continuera à lutter pour que ce modèle se généralise dans toute l'Espagne
 
PUBLIE LE 20/05/2011
COMMUNIQUE DE BEATRIZ MENCHEN
Chicos y chicas, animalistas de toda España y de todos los sitios. Gracias a todos, gracias de corazón. Hoy es uno de los días más felices de mi vida porque han merecido la pena estos 14 años de sacrificio incondicional por los que más se lo merecen que son los animales abandonados.
Amis et amies, animalistes de toute l'Espagne et de tous les endroits. Merci à vous tous, merci du fond du coeur. Aujourd'hui est un des jours les plus heureux de ma vie car ces 14 années de sacrifice inconditionnel, pour ceux qui le méritent le plus à savoir les animaux abandonnés, valaient la peine
 
Durante todos estos años, trabajar en Protección Animal en una perrera municipal ha sido muy duro porque era estar constantemente al límite de todo. Al límite de animales abandonados, al límite de agotamiento físico y mental, al límite de recursos, tanto humanos como económicos, con el miedo en el cuerpo constantemente de que nos quitaran de un plumazo en cualquier momento y se acabara la Protección Animal que yo había iniciado por iniciativa propia, sin que el Ayuntamiento ni nadie me lo pidiera. Todo ello en un lugar donde cuando yo llegué era el sitio más terrible que nunca antes había visto, pues sacrificaban al 98% de los animales que recogía el ayuntamiento y que sólo abría para adopciones una hora a la semana, ltodo os jueves de 10 a 11. Las posibilidades de adopción de esos animales entonces, hace 15 años, eran nulas.
Pendant toutes ces années, travailler dans la Protection Animale dans une perrera municipale a été très dur car c'était se trouver toujours sur la corde raide pour ce qui était de la quantité d'animaux, à la limite de l'épuisement physique et moral, sur la corde raide pour ce qui était des moyens offerts que ce soit humains ou matériels, avec la peur au ventre constamment de se voir enlever n'importe quand notre mission et qu'il en soit fini de la Protection Animale sachant que je l'avais initiée de ma propre initiative sans que la Municipalité ni personne d'autre me l'ait demandé. Tout ça dans un endroit qui, à mon arrivée, était un endroit terrible comme je n'en avais jamais vu auparavant et où on euthanasiait 98% des animaux recueillis par la municipalité, n'ouvrant les lieux pour des adoptions que juste une heure par semaine, tous les jeudis de 10H à 11H. Les possibiltés d'adoption de ces animaux, il y a de cela 15 ans, étaient nulles
 
Cuando ya había demostrado que la Protección Animal era posible en una perrera y cuando más pedía al Ayuntamiento que el proyecto que yo había iniciado lo hicieran suyo, se hicieran partícipes y pusieran su granito de arena, con mejores instalaciones y mejor presupuesto, todo ese proyecto se vino abajo cuando contrataron a Hydra y a Vetmóvil. Eso que tanto había temido, se hizo realidad y era una realidad tan dura que no podía quedarme de brazos cruzados. Al igual que al principio, cuando empecé, sentía que los animales no podían acabar como hacía 14 años, que no podíamos permitir que 14 años de Protección Animal no hubieran servido para nada. Cuando me confirmaron los datos todas mis sospechas del exterminio de animales que se estaba llevando a cabo en Getafe, con casi un 70% de animales ejecutados en sólo 6 meses, a la desesperada, tuve que iniciar la huelga de hambre, porque no podía consentir que muriera un solo animal más.
Alors que j'avais démontré que la Protection Animale était possible dans une perrera et que j'étais arrivée à ce que la Municipalité participe aux efforts par de meilleures installations et un meilleur budget, tout ce projet tomba aux oubliettes quand ladite minicipalité signa un contrat avec les entreprises privées Hydra et Vetmovil. Tout ce que j'avais craint est devenu alors réalité et une réalité si dure que je ne pouvais pas rester les bras croisés. Tout comme au début, quand j'avais commencé, je sentais que les animaux ne pouvaient pas finir comme ils finissaient 14 années en arrière, que l'on ne pouvait pas permettre que ces 14 années de protection Animale n'aient servi à rien. Quand ils me confirmeront les chiffres, tous mes soupçons sur l'extermination des animaux de Getafe qui était en train de s'organiser avec quelques 70% des animaux exécutés en seulement 6 mois firent que, désespérée, je me suis vue obligée d'entamer la grève de la faim, car je ne pouvais pas admettre qu'il meure un animal de plus
 
Hoy he cumplido 23 días en huelga de hambre. Han sido 23 días muy largos, duros, difíciles, pero durante los cuales no me ha faltado el convencimiento de por quién lo estaba haciendo, que eran todos esos perros y esos gatos que conmigo habrían estado salvados y que ahora estaban manos de mataperros.
Aujourd'hui j'ai atteint le 23ème jour de grève de la faim. Ca a été 23 jours très longs , durs et difficiles, mais qui ne m'ont jamais éloignée de la raison essentielle pour laquelle j'avais engagé cette grève à savoir tous ces chiens et chats qui, avec moi, auraient été sauvés et qui, maintenant, étaient entre les mains de tueurs de chiens
 
El apoyo de toda la gente, con tanto cariño, sabiendo que esto es una causa justa, y por eso lo han apoyado todas las asociaciones y ciudadanos de todas las partes de España y del mundo, eso ha sido decisivo para conseguirlo. Porque por primera vez le hemos dicho a los políticos todos juntos que queremos Protección Animal y por fin, nos han escuchado. Es la primera vez fuera de Cataluña que un Ayuntamiento va a poner en su contrato de gestión de la perrera criterios de Protección Animal, lo que garantiza el bienestar y la vida de los animales abandonados que se recojan en Getafe.
Le soutien de tout le monde, avec tant d'affection, sachant que cette cause était juste, soutenue par les associations et les citoyens de toute l'Espagne et du monde, ce soutien a été décisif pour y arriver. Car pour la première fois, tous unis, nous avons dit aux politiques que nous voulions une Protection Animale et qu'enfin ils nous ont écouté. C'est la première fois qu'en dehors de la Catalogne une Municipalité va apposer dans son contrat de gestion de la perrera des critères de Protection Animale qui nous garantissent le bienêtre et la vie des animaux abandonnés recueillis à Getafe
 
Mi emoción no puede ser más grande. Imagino que la vuestra también, porque como cuando dije en la manifestación el día que empecé la huelga, la Protección Animal ha vuelto a Getafe para no irse nunca más y creo que eso lo define todo porque es EL PRINCIPIO DEL FIN.
Mon émotion ne peut pas être plus grande. J'imagine qu'il en est de même pour vous autres aussi, car comme je l'avais dit lors de la manifestation où j'annonçais le début de ma grève de la faim, la Protection Animale est venue à Getafe pour ne plus en partir et je pense que tout est dit car on entame LE COMMENCEMENT DE LA FIN
 
El PRINCIPIO de las PROTECTORAS PÚBLICAS y el FIN DE LAS PERRERAS.
LE COMMENCEMENT des PROTECTORAS PUBLIQUES et la FIN DES PERRERAS
 
Nos queda mucho camino por delante, pero va a ser mucho más fácil porque somos muchos más, porque los políticos ya no pueden mirar para otro lado y porque los animales se merecen ser felices y ser respetados.
Il nous reste encore beaucoup de chemin à faire, mais cela va être plus facile car nous sommes bien plus nombreux, parce que les politiques ne peuvent plus détourner le regard et parce que les animaux méritent d'être heureux et respectés
 
Ahora tenemos el compromiso del Ayuntamiento. Cuando este compromiso sea un hecho real y ya haya contratado a una Protectora de Animales celebraremos una gran fiesta por todo lo alto. A la que quiero que acudáis todos para celebrar EL DÍA DEL ORGULLO ANIMALISTA.
Nous avons maintenant l'accord avec la Municipalité. Quand cet accord sera un fait réel et que le contrat sera signé avec une Protectora d'Animaux, alors nous organiserons une grande fête à laquelle je veux que vous participiez tous pour célébrer LE JOUR DE LA FIERTE ANIMALISTE
 
FELICIDADES A TODOS.
FELICITATIONS A VOUS TOUS
 
Beatriz Menchén
PUBLIE LE 18/05/2011
IMAGES-3-0437.JPG
Un accord à Getafe? Il semblerait que, peut-être, la grève de la faim de Beatriz puisse s'acheminer vers le mot FIN
3 points importants devront d'abord être acceptés par les autorités locales pour arriver à un accord
 
Beatriz a d'autre part reçu la visite d'amis du PACMA venus lui prouver leur soutien et leur sympathie après une visite à Tordesillas
PUBLIE LE 14/05/2011
Manifestation à Madrid le 14 mai en faveur du .....
SACRIFICIO CERO
EUTHANASIE ZERO

ooapin.jpg
  
La présence de Beatriz Menchen se fera au travers de quelques paroles qui seront lues en son nom, voir ci-dessous le texte publié il y a quelques jours
Ci-dessous la vidéo avec les images du transfert de Beatriz vers un centre hospitalier où l'on diagnostiquera une chute du potassium, du glucose et une inflammation du foie. Je rappelle que Beatriz a depuis rejoint le fourgon où la grève de la faim se continuera en réplique aux mensonges et à la mauvaise foi du maire de Getafe
  
PUBLIE LE 12/05/2011
Devant l'hypocrisie de la municipalité Beatriz ne peut pas faire autrement que de continuer sa grève
Au moment où tout le monde pensait aller vers un "arrangement", la situation a dérapé. Lors d'une conférence de presse hier devant les journalistes, MR le meire s'engageait à:
- Rompre le contrat par accord mutuel avec Vetmovil
- Conclure un contrat dans l'urgence avec une association de protection animale
- Approuver le projet de la FAPAM avec ses exigences techniques et les clauses administratives essentielles pour assurer la protection des animaux de Getafe à l'intérieur des locaux où ils sont recueillis
  
Les protecteurs demanderont à ce qu'un huissier soit présent pour attester de la conformité des accords. Ors, les conditions n'étaient plus les mêmes au moment de la signature des accords.
Beatriz n'arrêtera pas sa grève tant que toutes les transformations exigées dans les accords ne seront pas respectées sur le papier.
  
Por lo tanto, la huelga continúa - Par conséquent, la grève se poursuit
PUBLIE LE 11/05/2011
Beatriz commence à être très mal au bout de 14 jours de grève de la faim et sans qu'aucun accord OFFICIEL à ce jour soit trouvé avec la municipalité
Une manifestation de soutien aura lieu demain pour essayer de précipiter les choses. Le lieu de RV se situera sur le parking même où se trouve le fourgon de Beatriz
Je rappelle les faits, la municipalité de Getafe a mis fin à 14 années de gestion de la perrera par des protecteurs d'animaux pour la concéder à une entrprise de gestion des ordures, une décision qui s'est soldée au bout de 6 mois par 66% des animaux euthanasiés
  
CIMG2187Un regroupement de manifestants a déjà eu lieu devant Mr le maire avec des affichettes, des manifestants qui devant les explications peu crédibles du maire criront à l'unanimité "Mensonge! Mensonge!"
Dans son communiqué le maire terminera en disant que les animaux en bonne santé physique et psychique seraient réintégrés dans le programme d'adoption. Beatriz Menchen sait très bien du haut de ses 14 années d'expérience QU'AUCUN chien aboutit à la perrera en bon état physique et psychique, traumatisés qu'ils sont par l'abandon et des mois d'errance. Autant dire qu'avec une telle affirmation, le maire ouvre grand la porte à une euthanasie massive et en la justifiant
  
Le courrier ci-dessous est le modèle espagnol que j'ai modifié légèrement pour dire que ce sont les citoyens européens qui demandent que soit pris en compte l'avis des citoyens de Getafe.
  
Courrier que vous devrez envoyer aux contacts suivants:
en copie mettre la presse:
Mettre en copie cachée cci : marta@ayudaanimales.org (proche de Beatriz)

En objet du message mettre : Desde Francia correo de apoyo a Beatriz Menchen


Estimado señor;
 
Me dirijo a usted porque, Desde Francia, he tenido conocimiento del cambio de gestión de la perrera de Getafe. Un cambio absolutamente radical ya que ha pasado de una gestión de 14 años con un 1,39% de sacrificios, a una gestión que en seis meses lleva un 66,66% de sacrificios, con un presupuesto superior.
Creo que los Ayuntamiento deben seguir la voluntad de sus ciudadanos y de la sociedad en general y, en este caso, los ciudadanos quieren una gestión que opte por la adopción de los animales abandonados y no por su sacrificio indiscriminado, una gestión de protección animal, en definitiva NO quieren una perrera mata perros.
Un Ayuntamiento que, hasta el momento, ha podido ser ejemplo de cómo se debe gestionar el dinero público en relación con el tema que nos ocupa, ha dejado de lado algo que hacía bien y ha pasado a adjudicar un servicio tan necesario y claramente indicativo del desarrollo de una población a una empresa que, día a día, semana a semana, mancha de sangre el resto de decisiones que pueda tomar.
Voy a difundir entre mis conocidos esta noticia, son datos públicos, los ciudadanos europeos deben saber como gestiona usted la perrera municipal de su municipio.

LOS ANIMALES NO SON BASURAS Y TIENEN QUE SER TRATADO CON COMPASION Y HUMANIDAD

Atentamente


 Nom et prénom:

 Pays:
N° de carte d'identité:

PUBLIE LE 9/05/2011
13ème jour de grève de la faim pour Beatriz qui a considérablement maigri et doit commencer sérieusement à fatiguer. On lui a changé son matelas qui était trop dur et lui occasionnait des douleurs précisément à cause de sa perte de poids.
Aujourd'hui a lieu une manifestation antitaurine à Madrid et on a demandé à Beatriz d'écrire quelques paroles qui ont été lues sur place par Carolina de l'association ALBA
 
"Por fin estamos viviendo el punto de inflexión entre el antes y el después en esta vergüenza de país.
Por fin estamos todos unidos y desde ahora todos a una nos vamos a hacer oír.
Por fin estamos diciendo en un solo grito que estamos hartos de ver tanto sufrimiento y crueldad contra nuestros amigos animales no humanos.
Que sepa todo el mundo que a partir de ahora las cosas van a cambiar, somos más que nunca y estamos más fuertes que nunca, que se preparen todos, que ya no somos invisibles.
Que se preparen los políticos que les vamos a dar mucho trabajo.
Que se preparen los maltratadores y explotadores de animales que se les acabó la impunidad.
Ha llegado el momento de que los animales no humanos sean respetados como se merecen.
Ha llegado el momento del principio del fin."
 
"Enfin, nous sommes en train de vivre le point d'inflexion entre le avant et l'après dans ce pays de la honte
Enfin, nous voilà tous unis et à partir d'aujourd'hui tous ensemble nous allons nous faire entendre
Enfin, d'une seule voix nous crions que nous en avons assez de voir tant de souffrance et de cruauté envers nos amis les animaux non humains
Que le monde entier sache qu'à partir de maintenant les choses vont changer, nous sommes plus que nous n'avons jamais été et plus forts que jamais, que tout le monde se prépare car maintenant nous ne sommes plus invisibles
Que les politiques s'attendent à e qu'on leur donne beaucoup de travail
Que les maltraitants et les exploiteurs d'animaux se préparent à voir la fin de l'impunité
Est venu le moment pour les animaux non humains d'être respectés comme ils le méritent
Est venu le moment du début de la fin"
 
Les associations peuvent demander d'être au nombre de celles qui soutiennent l'acte de courage de Beatriz. GEE a fait sa demande. Il suffit d'envoyer un mail avec son logo à marta@ayudaanimales.org  et mettre en objet du message : ADHESIÓN CAUSA BEATRIZ

 
POSTE LE 8/05/2011
Un petit compte rendu de la grève de la faim entamée par Beatriz et ce depuis maintenant plus d'une dizaine de jours
Source des infos: le propore blog de Beatriz
 
Huelga.jpgLa première semaine a été TRES longue ce qui laisse supposer à Beatriz que si elle a tenu une semaine, elle peut tenir bien davantage.
Elle recevra la visite de la presse ce qui augmentera d'autant la notoriété de son acte et ce dans toute l'Espagne
Quelques jours après le commencement de la grève de Beatriz les employés municipaux arriveront et cerneront la camionnette de grilles avec interdiction de stationner donnant comme raisons des travaux qui doivent être effectués cela supposant que le bus de Beatriz devra être déplacé

huella.jpg
 
Une vidéo ci-dessous de Beatriz lors d'une interview au téléphone. Beatriz a fini sa 1ère semaine de grève de la faim

 
 
Beatriz explique que dans les premiers mois l'entreprise qui gère la perrera a tué plus de 66% des chats et chiens. Elle nous explique en gros ce que nous savons déjà à savoir les motivations de sa décision d'entamer une grève de la faim. Beatriz se fiche que la grève dure un jour de plus si ce jour là l'approche d'une solution à savoir que les animaux abandonnés de Getafe soient à nouveau traités humainement
 
Le geste de Beatriz a pu paraître les premiers temps un peu excentrique mais la municipalité face à l'ampleur de la répercussion de ce geste s'est vue dans l'obligation de demander une enquête de la Guardia Civil auprès de l'entreprise gérant les animaux abandonnés (perrera).
" Si à la suite de cette inspection il s'avérait qu'il se produise au sein de cette entreprise des sacrifices non justifiés, nous le dénoncerons" expliqua le conseiller municipal Angel Bustos
La municipalité envisage d'imposer à l'entreprise une clause l'obligeant d'introduire un programme d'adoption dans sa gestion des animaux abandonnés
" Nous nous inquiétons pour la santé de Menchen et nous voulons savoir si réellement il y a des irrégularités. Cette municipalité n'a aucun intérêt à cacher quoi que ce soit" dira un autre conseiller municipal
Quant au maire lui même, ce dernier dira avoir obtenu un accord pour que la vieille perrera réouvre pour se convertir en centre d'adoption et de dressage d'animaux
 
huelga3.jpgBeatriz reçoit beaucoup de visites chaque jour de sympathisants et amis, certains venant même de loin pour saluer son courage. Certains, comme son ami David Nuevo, partageront avec elle quelques jours de grève Betariz s'affaiblit de jour en jour mais ne perdra jamais son sourire accompagnée dans son action par ses chiens qui ne la quittent jamais
 
Chaque jour Beatriz dictera à une amie la mise à jour de son blog, ce qui nous permettra à nous de pouvoir suivre au jour le jour l'évolution de la situation

huelga2.jpg

De nombreux articles de presse continueront pendant ce temps à médiatiser cet évènement unique dans l'histoire de la protection animale: une grève de la faim pour dire STOP aux euthanasies massives de la perrera
 
Au huitème jour de grève, le 4 mai, Beatriz recevra là encore de nombreux médias ce qui la fatiguera énormément. Beatriz commence a ressentir les effets néfastes de cette grève de la faim.
Les visites de sympathisants cvontinuent également à être nombreuses
Dans le même temps de maire réitère sa décision de retirer la gestion de la perrera à l'entreprise en cours de contrat si l'enquête venait à révéler de graves irrégularités dans le fonctionnement de la perrera.
 
Neuvième jour de grève. Beatriz ne dormira pas à cause des travaux effectués aux abords de sa fourgonette que l'on sera obligé de déplacer.
Beatriz ira prendre un bain d'une heure et demie dans la maison de son frère, pire que si elle avait fait 30 kilomètres à pied
Elle recevra la visite d'un des conseillers municipaux et la discussion sera ardue mais Beatriz restera très claire: tant qu'elle n'obtiendra pas ce qu'elle veut, elle continuera!
Des visites, des parlottes qui commencent à l'épuiser et justifient que ses siestes soient de plus en plus longue pour un repos réparateur. Pendant un de ses siestes des journalistes portugais attendront gentiment qu'elle se réveille d'elle même pour l'interviewer
Le plus dur, c'est cette faim qui la tenaille sans arrêt et ce même au bout de neuf jours
 
Le 5 mai, un article paru dans Madrid Diario nous annonce que, pour finir, la municipalité a relevé de graves irrégularités concernant la gestion de la perrera par l'entreprise Vetmovil ce qui laisse supposer que le contrat soit rompu entre la mairie et ladite entreprise
Première irrégularité: il n'y a pas de registre comptabilisant les entrées et sorties des animaux abandonnés
La municipalité dira se mettre en contact avec Vetmovil exigeant que seuls les animaux malades ou trop âgés soient euthanasiés
 
huelga5.jpg 
Dixième jour de grève:
Dérangeant pour la municipalité de Gatafe toute cette agitation et cet engouement de toute l'Espagne pour cette affaire de Getafe. Assez gênant pour poser un panneau de stationnement interdit aux abords de la fourgonette dans laquelle se trouve Beatriz mais comme cela ne suffit pas, la municipalité donnera ordre, pour cause de travaux, de déplacer à nouveau la camionnette
 
Le 7 mai un article de presse nous annonce que l'entreprise Vetmovil s'engagerait à n'euthanasier que les animaux gravement malades ou contagieux d'une maladie incurable
La municipalité de Getafe rendra compte à Beatriz, qui a maintenant entamé sa grève depuis le 26 avril, des dernières dispositions prises pour ce qui est de la gestion des animaux abandonnés de la perrera de Getafe
Affaire à suivre ...........
 
PETITION DE SOUTIEN A BEATRIZ MENCHEN
(Attention, la pétition ne demande que le code postal ce qui laisse
supposer que seuls les espagnols puissent la signer)

PUBLIE LE 30/04/2011
Malheureusement, il y a un an la municipalité décidera de lui retirer la gestion de la perrera pour la confier cette fois à une entreprise privée qui, immédiatement, avec 33% de moyens financiers supplémentaires accordés euthanasieront 66,66% des animaux recueillis
Beatriz quant à elle était arrivée après 14 années de gestion à un taux d'euthanasies de 1,39%, toutes ces euthanasies étant humainement nécessaires.
Dans le même temps où elle gèrera cette perrera, une association verra le jour en 2000 qui permettra ainsi à la perrera de recueillir plus de fonds venant d'adhérents, des dons mais également des bénévoles venus s'ajouter au nombre des employés municipaux etc ....


jauria-en-casa-de-Patricia2-3.jpg
 
Le 26 avril un grande manifestation d'un millier de personnes a eu lieu pour annoncer la décision de Beatriz d'entamer une grève de la faim et demander à ce que la gestion de la perrera soit à nouveau confiée à des protecteurs d'animaux

FOTOS DE LA MANIFESTATION
 
C'est à l'intérieur d'un camion que Beatriz vivra sa grève de la faim avec ce slogan:

HUELGA DE HAMBRE
Hasta que la matanza de animales pare en Getafe
GREVE DE LA FAIM
Jusqu'à ce que l'euthanasie des animaux de Getafe cesse

mani-getafe-1-008---copia.JPG
 
La gestion de la perrera tenue entre 1997 et 2009 par Beatriz s'est soldée par 3166 adoptions de chiens et chats et seulement 52 euthanasies pour des motifs totalement humanitaires

mani-getafe-1-004---copia.JPGmani-getafe-1-005---copia.JPG
Partager cet article
Repost0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 21:51
La coordinatrice du comité espagnol pour la déclaration de la corrida comme "patrimoine culturel immatériel de l'humanité"  reconnait qu'il sera difficile de faire accepter ça à l'UNESCO car "ce sera très dur" d'argumenter la mort du taureau.
 
abc.es 
 
Et d'ajouter "A l'UNESCO on n'aime pas la mort et ils ne conçoivent pas que la mort d'un animale puisse être considérée comme un art"
 
Beatriz Badorrey  se montre quand même optimiste puisqu'il y a eu des antécédents avec mort d'animaux comme la fauconnerie déclarée au patrimoine immatériel.
Pour faire face aux antitaurins, le comité technique a décidé de bien s'entourer pour bien argumenter avec des bibliophiles, des académiciens universitaires et des experts en écologie.
Cette dame compte également sur l'appui de François Zumbiehl qui est arrivé à faire passer la tauromachie comme Patrimoine Culturel Immatériel en France.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de LN Verdier
  • : agir-pour-les-galgos c'est aussi un site http://www.galgos.fr consacré à la défense des lévriers d'Espagne et à la dénonce de la maltraitance qu'ils subissent de la part des galgueros. BASTA! >>> suppression de la chasse avec lévriers en Espagne et statut d'animal de compagnie aux Galgos !!! Contact : galgos-ethique-europe@orange.fr
  • Contact

Profil

  • LN Verdier

MESSAGE A TOUS LES LECTEURS

Attention, tous les articles de ce blog sont la propriété de Agir pour les galgos et de l'Association galgos-ethique-europe.

Les articles et informations peuvent être diffusés accompagnés du lien d'origine mais en aucun cas ils ne doivent être utilisés pour servir de support à une démarche ou une action si cette dernière n'est pas issue de l'initiative de l'auteur lui-même ou de l'Association à laquelle il appartient








Rechercher

Archives

le galgo, symbole d'impunité


Cliquer sur l'image pour avoir accés au contenu de la Charte

ADOPTER-UN-GALGO2.jpgCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les Galgos à l'adoption.

 

 



adopter-un-podenco-galgos-ethique-europeCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les podencos à l'adoption.



Dites NON à l'Espagne cruelle

COMMENT ADHERER AU BOYCOT DE L'ESPAGNE



Blog déconseillé aux personnes sensibles et aux enfants

 

 

 

 

REPRODUCTION DE NOS ARTICLES
Bienvenue si vous souhaitez diffuser
un article, photo ou gif animé.  Nous
vous prions simplement d'indiquer le lien
complet de l'élément que vous reproduisez.
Si vous êtes l'auteur d'une photo et que
vous ne voyez pas votre lien indiqué ou que
vous souhaitez la voir retirer, merci de nous
contacter : webmestre@galgos.fr
Merci d'avance pour votre compréhension.

 



 

C'est toi galguero qui l'a tuéee .... comme autant d'autres 50.000 Gisela chaque année


 

 

 

 

546220_10151077798968481_821609717_a.jpg

 




ADHERER A AMNISTIA ANIMAL JAEN

 

 

logogalgoblog.jpg




peut aider un autre Galgo/Podenco à sortir d'Espagne


 

Manteaux---01.06.2010-012.jpg

Patrons pour fabriquer des manteaux pour les Galgos

 

 





 

  avatar-blog-1231354449-tmpphpwBHUPr.jpeg

Pression Ethique Anti Corrida Europe

Visiteurs uniques du blog

Locations of visitors to this page