Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 20:54
feni1.jpgRegrettable de voir que souvent restent en stand by d’adoption les plus vieux, les leishmanieux, les tordus, les boiteux, les aveugles, les borgnes et les sourds et sans parler des mutilés ...... Encore merci encore à toutes ces familles, malheureusement encore peu nombreuses, qui font le pas pour donner une chance à ceux qui après avoir été le rebus des galgueros deviennent ceux des adoptions.
Trop nombreux encore sont les adoptants exigeant d’avoir un galgo sur mesure et demandant x et x photos sous prétexte que la couleur du pelage change d’une photo à une autre ou qu’ils ne voient pas assez bien la couleur de ses yeux.
Feni fait partie de ces “inadoptables” juste parce qu’ils ne sont pas la perfection physique. Bien sûr Feni est borgne mais cela ne l’empêche pas d’être une galga joueuse, sympathique, espiègle, intelligente, affectueuse, douce. Et ce n’est pas fini: elle peut vivre seule dans la maison, est propre, aimable avec les chats et super jolie.
Et pourtant, présentée à de nombreuses familles, elle n’obtiendra pas leurs faveurs sous prétexte qu’il lui manque un oeil!
Et nous ne parlons pas non plus de ceux qui exigent de savoir au centimètre près les mensurationsfeni2.jpg du galgo pour être assurés de promener en laisse un galgo à la silhouette irréprochable.
Galgos112 ont toujours fait le choix de sauver ceux qui en avaient le plus besoin et ce sachant que, bien sûr, il pourrait rester quelques séquelles de leur parcours de galgos “destrozados-déchiquetés”.
Alors si l’on en croit quelques adoptants, que doit-on faire? ne sauver que les galgos parfaits, jeunes, beaux et sains? et que faire de tous les autres: les accidentés, mutilés, handicapés, vieux etc ..... doit-on les laisser mourir? L’association Galgos112 continuera son chemin et ne jouera pas le jeu de ces adoptants qui ne recherchent qu’un galgo répondant à leur vanité.

Tous les galgos de G112 en attente d’adoption:
Partager cet article
Repost0
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 19:54
esther.jpgEsther Caillol, présidente de galgos112 accompagnée de Nuria et Mariangeles Salpico, présidente de la FEPAEX (Fédération regroupant plusieurs associations d’Extremadura) n’ont pas hésité, malgré un emploi du temps chargé, de faire le trajet jusqu’à Strasbourg et ce pour partager avec les eurodéputés présents leurs connaissances concernant le vécu tragique des galgos sur leur territoire ainsi que leur combat de tous les jours dans un pays qui, à ce jour, n’a jamais trouvé utile d’instaurer une législation pour les protéger.

POUR SUIVRE LES ACTIONS DU COLLECTIF, merci de vous rendre sur le blog que nous avons créé et sur Facebook sur la page du collectif européen pour la protection des lévriers. Dans deux semaines, nous publierons toutes nos actions. Pour l'instant le blog est à votre disposition et nous comptons sur votre mobilisation. Les recommandations restent les mêmes, écrivez, téléphonez, envoyez vos emails aux Députés Européens de votre circonscription électorale. POUR LE COURRIER ATTENTION : soit BRUXELLES soit la permanence locale.

Merci.

http://galgos-europe.over-blog.com

 

 

esther2.jpg

Partager cet article
Repost0
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 21:26
...... et c’est également la Catalogne, au nord de l’Espagne.
Cette fois il s’agit d’une jument et de son petit qui survivent comme ils peuvent totalement abandonnés dans une ferme de Manresa.
Incroyable et pourtant, cela fait des années que les habitants et les associations de protection animale dénoncent les faits sans que personne ne bouge et encore moins le propriétaire dont la seule excuse donnée est qu’il n’a pas d’argent pour les nourrir tout en refusant de s’en défaire.
Des agents ruraux sont entrés enfin dans la ferme pour s’apercevoir que non seulement la ferme été occupée par cette jument et son petit mais également par des chiens attachés courts sans nourriture ni eau. On a même trouvé le cadavre d’une chèvre jeté en pâture aux chiens affamés.
Les chiens ont été cédés à un refuge mais les chevaux ont été laissés au propriétaire à la condition qu’il fasse un effort pour les nourrir. Espérons pour eux qu’un suivi soit fait pour qu’enfin ce monsieur soir placé devant ses responsabilités.

 

Partager cet article
Repost0
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 21:24
2013060111443079287.jpgEt on peut élargir cette constatation à toutes les Iles Canaries y compris celles des Baléares, du moins quand on parle de maltraitance animale.
Un cas de maltraitance extrême et d’abandon total d’animaux de ferme a été signalé par un allemand vivant à Tenerife. L’allemand s’appelle Baier Markus, ancien agent de police allemand, et l’affaire a été signalée à l’administration chargée du secteur “élevage” et qui n’a même pas encore daigné répondre.
On trouve ans cette ferme abandonnée des vaches et même un taureau qui est forcément pucé ce qui permettrait de remonter rapidement au propriétaire des animaux .... seulement voilà, tout le monde se fiche de quelques vaches en train d’agoniser car nous sommes à Tenerife où les animaux n’ont aucune valeur aux eux de qui que ce soit, habitants ou administrations locales.

Que faire alors sachant que l’on n’a pas le droit, sans aucune autorisation, de se saisir de ces animaux? Baier Markus aidé de bénévoles d’une association appelé Animal Help ont décidé de monter à dos d’hommes, chaque jour, de la nourriture et de l’eau pour ces animaux plus que moribonds. Vu que l’accès est pratiquement impraticable pour un véhicule motorisé, c’est la seule solution possible à ce jour. Et la seule solution trouvée par l’administration, au bout de 15 jours d’efforts de ce groupe pour maintenir ces animaux en vie est, tout simplement, de les euthanasier tous
Baier Markus a sa page facebook:

Ci-dessous, une vidéo du petit groupe portant de quoi nourrir ces pauvres animaux:


Partager cet article
Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 22:52
On a tendance à penser, en général, que les galgos ne sont maltraités que dans le sud de l’Espagne ..... malheureusement il n’en est rien et c’est bien ce qui explique le chiffre de 50.000 galgos qui sont abandonnés chaque année ou morts dans d’horrible conditions.
Pontevedra se trouve dans le nord de l’Espagne, en Galicie et ce galgo là a été trouvé sur une plage et dans un état de putréfaction très avancée. C’est la marée qui l’a rejeté sur la plage après avoir été jeté à l’eau.
Il s’agit d’un jeune galgo, non identifié bien sûr .... et sa position cadavérique laisse à penser qu’il se serait défendu ou débattu pour ne pas mourir, ses pattes étaient très abimées.
Ce n’était pas le premier chien rejeté par la marée, il semblerait que des gens sans scrupules ont trouvé là un moyen de s’amuser:
et que le secteur de Pntevedra n’ait rien à envier au sud de l’Espagne pour ce qui est de maltraiter de pauvres chiens:
Partager cet article
Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 22:48
Ils ont le droit, dans certaines régions d’Espagne, d’entrainer les galgos en les attachant à un véhicule motorisé que ce soit 4/4, voiture, moto .....
Maintenant, les galgueros de Castilla y Léon auront le droit d’entraîner leurs galgos en dehors de la saison de chasse sans aucun risque d’être verbalisés par le Seprona et ce à condition que les galgos aient une muselière.

Eh oui, comme dit ce galguero, “le temps et le travail nous donnent toujours raison” et d’ajouter “et ce en nous maintenant loin des commentaires de “taverne” et des déclarations mal venues”, ça c’est pour les défenseurs des galgos ......

Autres formes d’entraînement:
Partager cet article
Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 22:44
Partager cet article
Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 22:41
Castilla de la Mancha, fief de la maltraitance des galgos. Une vie qui commence dans l’amour porté à son galguero et qui finit au bout d’une corde dans un lieu sordide. Des galgos en pleine forme, choyés et admirés de tous, pris en photo, filmés, sollicités à prix d’or pour une portée.


Que deviennent-ils au bout de deux/trois ans? Soit ils permettront à leur galguero de s’en mettre un peu plus plein les poches en servant pour la reproduction (lignée de champions) soit ils finiront au bout d’une corde.
Que ce soit après une vie de concours ou une vie de merde au fond d’un taudis de chasseur, leur destin se croiseront un jour ..... au bout d’une corde.

Les ossements de cent galgos pendus trouvés dans une décharge désaffectée:

Un autre cas ci-dessous, dans la même région:
ET QU’ON NE NOUS PARLE PAS DE CAS ISOLES !!!!!!!
Partager cet article
Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 22:36

C’est la parole d’un certain agent du Seprona:
contre celle d’un député qui, comme beaucoup d’autres en Espagne, dénonce la maltraitance massive des galgos en début (sélection des galgos) et en fin (élimination des plus “mauvais”) en fin de saison de chasse. Le député Joan Josep Nuet i Pujals (parti IU – La Droite Unie) dénonce la maltraitance et la mort des galgos qui augmente chaque année en nombre et demande au gouvernement si ce dernier prendrait les mesures nécessaires pour y mettre un terme.

Ce député qui fait parti de l’APDDA, (voir sur mon blog:
http://www.over-blog.com/recherche/?action=search%3AuserSearch&module=portal&ref_site=1&query=APDDA) regrette que ces galgos, une fois terminée “leur vie d’utilité”, subissent la mort et la torture et insiste sur le fait que, pire encore sont les conditions dans lesquelles ces pauvres lévriers sont reproduits pour une vie de misère.
Ce député demande au gouvernement si ce dernier envisagerait de prendre une mesure législative vis à vis des chasseurs pour empêcher de telles situations extrêmes de maltraitance animale et en finir avec la souffrance des galgos.
D’autre part il envisagerait une enquête pour essayer de voir si un recensement permettrait de déterminer le nombre de galgos trouvés morts ou abandonnés dénoncés aux autorités compétentes.
Malheureusement nous savons tous qu’un galgo ne valant même pas la balle pour le tuer (propos de galgueros), l’état n’a jamais mis en place un quelconque système qui permette de recenser les naissances et mouvements des galgos sur le territoire espagnol. Quant aux dénonces, peu de personnes osent dénoncer les galgueros, ces derniers ayant beaucoup de pouvoir et n’hésitant pas à faire pression sur les personnes que ce soit des particuliers ou des associations de défense des galgos.

Un système pourrait très bien être mis en place et ce même s’il faudrait quelques années pour en voir les premiers résultats mais il semblerait que les galgos n’aient jamais été la priorité des autorités espagnoles:
Non, la maltraitance et le martyre de quelques 50.000 galgos chaque année en Espagne n’est pas une légende, c’est une réalité! L’horreur des conditions dans lesquelles on les fait mourir.... là encore on est dans la réalité: pendus, brûlés à l’acide, jetés vivants dans les puits, attachés à un rocher en un endroit isolé pour qu’ils meurent lentement d’inanition ou pire encore avec un pal dans la gueule dan le même but de les faire mourir lentement, et puis également tous ceux qui seront trainés derrière une voiture jusqu’à ce que mort s’en suive “je vais t’apprendre moi à courir plus vite!”.

NON, LA MALTRAITANCE EXTREME DES GALGOS N EST PAS UNE LEGENDE ET LES PENDAISONS NE SONT PAS UN MYTHE


Partager cet article
Repost0
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 20:50

Apparemment les galgueros cherchent des soutiens mais, venant de cet agent du Seprona, qualifier de “légende noire” la mort de milliers de galgos chaque année frôle ..... la mauvaise foi.
Depuis que ce blog existe, c’est-à-dire depuis 2007, je n’ai jamais vu de galguero, pris en flagrant délit de pendaison de son galgo, devoir le payer cher de sa personne si ce n’est une amende que probablement il n’a même pas réglé.
C’es ainsi que ce capitaine du Seprona affirme que, bien sûr, il y a des galgueros sans scrupules mais pas autant que ce qui est dit et de préciser qu’on ne voit jamais la fin de la saison de chasse coincider systématiquement avec le début des pendaisons.
S’en suit, sur l’article de presse, une suite de statistiques faisant valoir effectivement une augmentation nette, en général, de la maltraitance animale en Espagne y compris concernant la faune sauvage avec de nombreuses espèces en voie de disparition et dont les trophées seront gardés précieusement ou revendus sur le net.
Les statistiques ne concernent pas les galgos car tout est fait pour que, précisément, on ne puisse pas officiellement mettre un chiffre sur le nombre de galgos qui naissent et meurent en une année sur le sol espagnol: les élevages ne sont pas déclarés, les naissances pas plus, les perreras qui recueillent ces galgos pour les euthanasier ne tiennent pas de registre et la plupart des galgos ne sont pas identifiés et, si ils le sont, leur puce ne sera pas enregistrée au registre des Communautés.
Puisqu’officiellement l’administration ne veut pas effectuer un contrôle sur toutes les naissances et mouvements des galgos sur l’Espagne, c’est la Federacion de Asociaciones de Proteccion Animal qui a effectué sa propre démarche à partir d’un sondage proposé à un échantillon de refuges et perreras :
Le terme de “galguero” est un terme large qui concerne d’un côté les vulgaires chasseurs qui entassent les galgos en nombre dans des taudis et de l’autre les "galgueros à col blanc”, ceux qui investissent une fortune pour un galgo avec l’espoir de gagner des concours y compris le championnat. Ces derniers vous diront que ce sont les chasseurs qui maltraitent et affament leurs galgos mais que eux les soignent bien car on ne gagne pas de concours avec un squelette sur patte...... oui c’est vrai, si toutefois on considère comme bons soins de garder des galgos enfermés dans des bunkers sous terre ..... mais ce qu’ils ne disent pas c’est que les chasseurs leur servent de paravent pour cacher leur propre maltraitance. Nous savons que les galgueros qui concourent ont entre 10 et 15 galgos et que certains galgueros n’hésiteront pas à investir des milliers d’euros sur un galgo prometteur, ce même galgo qui, au bout de deux ou trois ans, sera considéré comme déjà trop vieux pour concourir mais pourra voir sa vie prolongée en servant d’étalon à prix d’or. Mais que deviennent les autres galgos, ceux dont la lignée n’est pas assez glorieuse et qui ne rapporteront plus rien? Si vous posez la question à ces galgueros ils vous diront que leurs vétérans dorment au coin du feu dans leur maison ..... mensonge ..... sur aucun site de galguero, ni sur celui des fédérations de galgueros vous ne verrez ces photos et pour cause ....... faites un calcul par vous-mêmes: sachant que chaque galguero fédéré a entre 10 et 15 galgos et que ces derniers sont hors circuit au bout de deux/trois ans, c’est une armée de vétérans qu’il faudrait nourrir pour rien. Non, la vérité est ailleurs et cette vérité se solde par 50.000 à 60.000 galgos qui après avoir donné le meilleur d’eux mêmes à leurs galgueros finissent en perrera, écrasés sur un route, pendus à un arbre ou jetés au fond d’un puit ..... et la liste est longue encore sur la nature violente de leur mort prématuré sur cette terre où ils n’auront pas le droit de vivre plus de 2 ou 3 ans. Que l'on parle de chasseurs arriérés ou de galgueros à col blanc, c'est blanc bonnet et bonnet blanc et ce, que le galgo finisse au bout d'une corde ou au bout de la seringue euthanasiante d'un vétérinaire complaisant.
Heureusement certains agents du Seprona sont moins “frileux” pour lever un coin de vérité sur ce drame et ce même s’ils ont du mal à mettre un mot sur ces fins tragiques et préfèrent timidement le terme “abandonnés” à celui de martyrisés:

Je finirai cet article en rappelant l’histoire de Fidelidad, cette galga qui a été trouvée en train de veiller sa compagne galga attachée à un arbre et battue à mort devant ses yeux. Fidelidad, devant l’horreur de cette scène, a pu échapper lorsque son tour était venu de subir le même sort.
Regardez bien la galga au sol, regardez bien Fidelidad, rien à voir avec ces galgos faméliques, pleins de cicatrices et de plaies que les chasseurs gardent entassés dans des taudis. Regardez bien ces deux galgas superbes, musclées, bien entretenues ...... ce sont des galgas de compétition, elles n’ont eu qu’un tort ..... celui d’avoir raté leur dernière saison de concours, celui d’avoir déshonoré un galguero qui ne voyait en elles que le prolongement de son ambition:
Deux galgas qui, comme plus de 50.000 autres, n’auront pas eu la chance de vivre assez longtemps pour profiter d’une retraite bien méritée.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de LN Verdier
  • : agir-pour-les-galgos c'est aussi un site http://www.galgos.fr consacré à la défense des lévriers d'Espagne et à la dénonce de la maltraitance qu'ils subissent de la part des galgueros. BASTA! >>> suppression de la chasse avec lévriers en Espagne et statut d'animal de compagnie aux Galgos !!! Contact : galgos-ethique-europe@orange.fr
  • Contact

Profil

  • LN Verdier

MESSAGE A TOUS LES LECTEURS

Attention, tous les articles de ce blog sont la propriété de Agir pour les galgos et de l'Association galgos-ethique-europe.

Les articles et informations peuvent être diffusés accompagnés du lien d'origine mais en aucun cas ils ne doivent être utilisés pour servir de support à une démarche ou une action si cette dernière n'est pas issue de l'initiative de l'auteur lui-même ou de l'Association à laquelle il appartient








Rechercher

Archives

le galgo, symbole d'impunité


Cliquer sur l'image pour avoir accés au contenu de la Charte

ADOPTER-UN-GALGO2.jpgCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les Galgos à l'adoption.

 

 



adopter-un-podenco-galgos-ethique-europeCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les podencos à l'adoption.



Dites NON à l'Espagne cruelle

COMMENT ADHERER AU BOYCOT DE L'ESPAGNE



Blog déconseillé aux personnes sensibles et aux enfants

 

 

 

 

REPRODUCTION DE NOS ARTICLES
Bienvenue si vous souhaitez diffuser
un article, photo ou gif animé.  Nous
vous prions simplement d'indiquer le lien
complet de l'élément que vous reproduisez.
Si vous êtes l'auteur d'une photo et que
vous ne voyez pas votre lien indiqué ou que
vous souhaitez la voir retirer, merci de nous
contacter : webmestre@galgos.fr
Merci d'avance pour votre compréhension.

 



 

C'est toi galguero qui l'a tuéee .... comme autant d'autres 50.000 Gisela chaque année


 

 

 

 

546220_10151077798968481_821609717_a.jpg

 




ADHERER A AMNISTIA ANIMAL JAEN

 

 

logogalgoblog.jpg




peut aider un autre Galgo/Podenco à sortir d'Espagne


 

Manteaux---01.06.2010-012.jpg

Patrons pour fabriquer des manteaux pour les Galgos

 

 





 

  avatar-blog-1231354449-tmpphpwBHUPr.jpeg

Pression Ethique Anti Corrida Europe

Visiteurs uniques du blog

Locations of visitors to this page