Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 21:59
Certains d'entre eux partent pour un destin qui se dit meilleur mais pour quelques uns la route s'arrêtera en même temps que les pulsations de leur coeur au sein d'un transport de la mort
Certains partent avec la promesse hypocrite d'une famille qui les aimera enfin, mais la route s'arrêtera entre des murs identiques à ceux qu'ils ont quitté : de la perrera à la fourrière
Les derniers, et on commence à en parler sérieusement, sous couvert de protection animale s'arrêteront peut-être aux portes aseptisées d'un laboratoire d'expérimentation animale
 
Le jour où la vérité éclatera, on pourra toujours dire qu'on ne savait pas, qu'on croyait vraiment que leur destin final serait de lumière et non de nuit et brouillard, on pourra tous essayer de se convaincre que l'on n'est pas responsable et s'acheter une bonne conscience en regardant à côté de nous celui qui dort dans sa corbeille du sommeil des justes.
 
Que ce soit des humains, que ce soit des êtres non humains .... AUCUN ETRE VIVANT ne devrait connaître " cette fuite monotone et sans hâte du temps, survivre encore un jour, une heure obstinément, combien de tours de roues d'arrêts et de départs qui n'en finissent pas de distiller l'espoir ....", un espoir qui finira dans ces fourgons sans eau, sans nourriture, sans ventilation.
La libre circulation des animaux abandonnés dans toute l'Europe est pour certains l'opportunité d'en sauver quelques uns en les plaçant dans de bonnes familles, pour d'autres ce sera l'opportunité d'un trafic juteux .... à vous de choisir votre camp mais vous ne pourrez pas dire un jour ...... "je ne savais pas".
 
« Tout ce que les nazis ont fait aux Juifs, nous le faisons aux animaux. Nos petits-enfants nous demanderont un jour : « où étiez-vous pendant cet holocauste-là ?  Qu’avez-vous fait contre ces horribles crimes ?» Nous ne pourrons plus alors donner la même excuse une seconde fois, que nous ne savions pas. »
Helmut F. Kaplan 

margadesaguntoaguso.jpg
margadesaguntoaguso2.jpg
margadesaguntoaguso3.jpg
sans distinction de taille, il n'est pas rare que cela finisse à la fin du voyage par des bagarres
et des morsures
Source : Animalesinhogar
Partager cet article
Repost0
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 22:42
..... un sacré creuset, en ces temps de crise, pour permettre à "certains" dans toute l'Europe de trouver là une source de revenu non négligable
 
Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo du reportage:
 
A l'arrière plan de la présentatrice, vous pouvez voir le "surchargement" du dernier transport de la honte arrêté dernièrement par le Seprona et qui fera l'objet du deuxième sujet de cette émission
Le reportage demarre avec un petit chuchito dans les bras de sa mami qui ne s'en séparerait pas pour tout l'or du monde y compris quand il s'agit de partir en vacances. Malheureusement il n'en sera pas de même pour tous les chiens d'Espagne ...
Visite dans deux refuges de Malaga, des refuges qui tournent à 400 animaux sachant que les taux d'abandons d'année en année sont en train d'atteindre des records!
Chaque jour dans ces refuges ce sont au moins deux chiens nouveaux accueillis sans compter les portées sauvages abandonnées à la porte dans des cartons.
La responsable du refuge a plus de 20 chiens chez elle: beaucoup de travail beaucoup d'argent et jamais de vacances pour ces gens là.
Un autre refuge sera visité qui cède ses chiens totalement préparés pour 150 euros le minimum que leur coûte un chien vacciné, pucé, analyses, passeport et stérilisation
100.000 chiens ont été recueillis en 2010 en Espagne et 300.000 ont été euthanasiés dans les perreras
 
Le deuxième reportage nous parle du trafic illégal de chiens espagnols vers l'Italie, rapport à le dernière affaire de transport arrêté par le Seprona à Cadiz et publié sur ce blog:
La journaliste nous parle de l'enquête menée à l'heure actuelle par le Seprona concernant une grande quantité de chiens qui partent réguliètement vers l'Italie pour alimenter les fourrières en chiens et augmenter ainsi les subventions publiques.
26 chiens du dernier transport illégal arrêté par le Seprona se trouvent à l'heure actuelle dans le refuge de Kimba, des chiens qui ont été trouvés dans cette camionnette de location dans des conditions qui ne leur permettaient pas d'envisager un voyage aussi long sans eau, sans nourriture et sans ventilation, le vétérinaire appelé sur les lieux constatant également que ces chiens n'avaient pour la plupart d'entre eux pas de papiers officiels imposés par la loi pour les autoriser à passer les frontières. Quant aux puces elles ne correspondaient pas aux chiens concernés sur le papier .
Cela fait un an que des envois massifs de chiens sortis des perreras se font sur l'Italie avec des voyages à peu près tous les 15 jours et ... tenez-vous bien, certains transports déplacent jusqu'à 80 chiens (!!!).
La journaliste concluera en disant que malheureusement, compte tenu du vide juridique existant concernant ces déplacements d'animaux domestiques, TOUT est possible y compris que ces derniers finissent dans les laboratoires d'expérimentation
Partager cet article
Repost0
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 22:37
.... à moins que nous soyons devant un dédoublement schyzophrénique de la personnalité venant de certains qui se couchent le soir avec une bonne conscience de protecteurs d'animaux et se lèvent le matin avec des intentions de profiteurs.
Rien ne nous surprend plus dans le domaine de la protection animale et encore moins, pour finir, concernant cette personne, espagnole cette fois, et qui diffuse à tour de bras en Espagne le texte en espagnol traduit du témoignage italien publié ici même:
Le plus étonnant venant de cette personne c'est qu'elle adhère totalement et demande à tous ceux à qui elle diffuse de bien vouloir dénoncer tous les abus liés à des transports illégaux dont ils auraient connaissance .
A y regarder de plus près avec le moteur de recherche, on tombe sur des informations la concernant qui n'ont à rien à voir avec ce que laisse entendre le personnage ... méfiez-vous tous de ces exploiteurs de la misère animale  qui se cachent derrière une face angélique.
Elle s'appelle Marga de Sagunto et est invitée par l'administratrice d'un  forum où elle est inscrite:
à s'expliquer sur ce tour de force qui fait qu'elle arrive à vider trois perreras d'un seul coup et dont tous les animaux sont envoyés en Italie avec soit disant une adoption à destination sans qu'aucune fiche détaillée des chiens ne soit diffusée.
Cette dame bien sûr a sa page facebook, là où il est si difficile de séparer l'ivraie du bon grain:
Il y a des photos diffusés sur ce forum concernant les conditions de transport de ces chiens et où vous verrez que ces derniers peuvent être à trois dans une même cage ce qui est formellement interdit par la loi.
Notre Marta décidera de se servir de la menace procédurière face à  l'administratrice du dit forum pour avoir publié les photos sans autorisation .... alors qu'elles sont publiés sur facebook (???)
ce à quoi il lui sera répondu que, par la même occasion, il faudra qu'elle explique à cette même justice comment elle arrive à rendre légaux ses transports entassant trois chiens par cage.
Mais, selon le forum,  Marta aurait  bien d'autres aptitudes puisqu'elle déclare proposer des séances de balnéo pour les chats, soigner les animaux selon la médecine traditionnelle et homéopathique, faire des massages thérapeutiques, faire des points de suture, faire des massages cardio vasculaires etc .... bref la panoplie du parfait opportuniste qui gagnera bien sa vie grâce à des donateurs naïfs qui permettront ainsi à une grande partie de bénévoles en fin d'indemnités de chomage  de pouvoir vivre décemment sur le dos des animaux jetés dans les perreras. Il y a ceux-là en Espagne, ils existent, et puis de l'autre côté de la frontière il y a les mêmes, les deux s'associant pour le plus grand malheur des animaux, ceux des perreras, les plus fragiles de tous et les moins protégés.
Partager cet article
Repost0
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 21:35
per-alexandra-jimenez.jpg
Ce mois ci c'est Juncal et Winnie deux galgas, dont la dernière est toujours en adoption sous contrat GEE, qui ont fait la UNE de la revue Yo Quiero Galgos aux côtés de l'actrice espagnole Alexandra Jimenez
Et qui sait connaissez-vous déjà Alexandra Jimenez puisqu'elle est une des actrices principales de la série Los Serranos plus connue en France sous le titre La famille Serrano
 
Pour rejoindre Alexandra, Juncal (adoptée maintenant) et Winnie (adoptable sous contrat GEE) cliquez sur ce lien
et tourner les pages de 6 à 14
Merci à Alexandra d'avoir mis en avant son amour des galgos et de tous les animaux en général

Quelques phrases d'Alexandra
"Protéger les animaux devrait être une priorité et non être relégué à un second plan de la conscience sociale"
"Je voudrais que la galga Winnie trouve d'urgence une maison car elle le mérite tant. Elle est douce, joueuse et tellement sympathique"
Partager cet article
Repost0
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 20:24
Mas abajo en espanol

Ceci est le témoignage d'une protectrice d'animaux en Italie. Cette dernière tient à garder l'anonymat et son texte écrit par elle-même en français ne sera pas retouché pour ne rien enlever de son authenticité.
Eso es un testimono de una defensora italiana de los animales.
Hablando del ultimo transporte que controlo el Seprona antes que los perros viajen desde Cadiz hasta Italia.
Pour ceux qui n'auraient pas suivi, ce témoignage fait suite au scandale de ce transport illégal qui a été arrêté en Espagne avant que les chiens ne voyagent vers l'Italie sans eau, sans nourriture, sans ventilation et pour certains .... sans papiers

Il y a quelque mois à Striscia la Notizia, le téléjournal satirique de denonciation de Canal 5, la télé de Berlusconi, trasmis tous les soirs à 20.00 heures, a transmis beaucoup des reportages sur les perreras en Espagne, ça a issu une course à la solidarité suerficiale.

Milan, Rome  et tout les grandes villes en Italie sont plein des galgos: d'un côté il y a des  familles avec des bonnes intentions, sans aucune expérience avec les chiens et moins encore avec les galgos rescapés  mais de l'autre, comme il arrive souvent en Italie, dès qu'une mode naît, il arrive quelqu'un qui veut y gagner de l'argent sans scrupules.

Ces gens ne savent pas reconnaître un galgo d'un tigre, quelques-unes pèchent d'ignorance, les autres gagnent sur la vie des pauvres chiens en difficulté.

Maintenant que la grande vague émotive est en train d'épuiser et les vacances se rapprochent, les demandes d'adoptions par les familles sont diminuées, en effet le dernier je voyage de l'Espagne a été effacé pour manque de demandes d'adoptions, au même temps les chenils italiens sont en train de se remplir de galgos et autres chiens espagnols abandonnés par les familles que, sans expérience et une vraie préparation à l'adoption, ne savent pas quoi faire de chiens si difficiles. 

Rappelez vous que tristement l'Italie est à la troisième place en Europe pour abandon des animaux en été!!!!!

Mais le problème n'a pas amélioré pour les chiens espagnols, parce que ceux qui gagnent de ces voyages de l'horreur, ont développé le système de s'accorder directement avec les chenils publics et privés qui reçoivent les subventions de l'État Italien. Pour ceux qui ne comprendraient pas, vous avez confirmation dans cette phrase qu'il y a entente directe entre les perreras espagnoles et les fourrières italiennes, ces dernières venant chercher les chiens espagnols pour gonfler en nombre leurs fourrières et toucher les subventions en conséquence

Beaucoup des dénonciations ont été effectuées trafic illégal d'animaux auprès de la police,  de la garde de finance, du service vétérinaire national et régional, et du ministère de la santée. 

Ils  sont déjà à l'oeuvre pour combattre cette honte, mais tristement avec les temps italiens. En plus, il y a des raison fondées pour croire que même en 'Espagne il y ait la volonté de continuer ce trafic parce que le perreras et les chenils reçoivent de l'argent pour céder les chiens et n'ont aucunes intention d'interrompre un trafic si lucratif.
Très peu de contrôles aux frontières sont effectués en Espagne, parce qu'il y a l'intérêt de se libérer du problème des chiens délaissés, en France il y n'a pas intérêt à bloquer les chiens, parce qu' ils sont seulement de passage, en Italie nous brillons pour désorganisation et désintéressement de la part des autorités préposées au contrôle , voilà la triste vérité!
Il est nécessaire que les chiens qui partent de l'Espagne pour l'Italie soient importés seulement par des associations sûres, reconnues et d'expérience parce que les pauvre chiens qui arrivent en Italie avec des méthodes si barbares sont condamnés à une vie de souffrance et à une triste fin.

La plus grande partie des chenils du Sud, qui sont sous enquête pour infiltrations maffiose, importe les chiens de l'Espagne pour avoir les subventions.

Et encore il y a les fausses volontaires qui font des petits voyages avec quatre ou cinq galgos, convaincues de faire du bien, mais quand elles n'arrivent pas à trouver d'adoptions, elles les laissent dans les chenils italiens en attente d'aptions.

Le tout sans papier, test, vaccins, avec un taux de Leishmaniose qu'au Sud atteint 60%. si la situation continuera ainsi notre ministère de la santé finira pour prendre en considération la solution de la Belgique pour la fermeture des frontières aux importations de chiens en difficulté de l'Espagne.

Je vous prie de répandre ces renseignements à toutes les personnes de votre confiance en Espagne pour qu'ils sachent quel soit la situation en Italie et ils les utilisent pour bloquer le trafic illégal d'animaux de l'Espagne vers l'Italie.

Témoignage anonyme

 
Le même témoigne en espagnol à diffuser partout sur toute l'Espagne SVP. Merci à Christine, fidèle lectrice du blog et qui a bien voulu nous traduire le texte en espagnol
El mismo testimonio traducido al espanol. Difundir por toda Espana por favor
 
Yo hago algunas verificaciones pero yo creo saber de que se trata.
En el canal 5 que pertenece a Berlusconi, y a las 8 de la noche es decir a una hora de maximo auditorio pasa un tele periodico satirico de denuncia « Striscia la Notizia ». Algunjos meses atras, en esa emision de TV hablaron mucho del problema de las perreras en Espana. Esos reportajes tuvieron un gran impacto emocional en el publico y  desempeno una carrera a la solidaridad. Pero todo eso quedo muy superficial.
 
En Milano, Roma  y todas las grandes  ciudades en Italia se vieron galgos por todos lados. Por una parte hay familias muy bien intencionadas pero con ninguna experiencia en el cuidado de los perros y todavia menos en el cuidado de galgos rescatados y traumatizados. Y por otra parte sucede lo que muy a menudo sucede en Italia cuando aparece una nueva moda, entonces ella genera tambien gente sin escrupulos que quiere aprovechar y sacar dinero .
 
Esa gente no sabe hacer la diferencia entre un galgo y un tigre, algunos por ignorancia pero a la mayoria no le importa ni un pito y solo quieren sacar dinero aunque sea con la vidad de esos pobres perros.
 
Ahora la gran ola emocional se esta desinchando y ademas con la problematica de las proximas vacaciones de verano las pedidas de adopcion van disminuyendo. A tal punto que tuve que cancelar mi  viaje para Espana por falta de pedidas de adopcion. Mientras tanto las perreras italianas se estan llenando de galgos y perros espanoles abandonados por las familias  sin preparacion que carecen de experiencia para enfrentar perros tan problematicos.
 
Recuerden que desgraciadamente Italia tiene el Tercer rango en Europa por el abandono de mascotas en  verano.
 
Pero no hubo ningun mejoramiento por los perros espanoles porque la gente que saca tanto dinero de esos viajes del horror se pusieron de acuerdo directamente con las perreras publicas y privadas que reciben las ayudas publicas del Estado italiano.
 
Se hicieron muchas denuncias por trafico ilegal de animales ante la Policia, los Servicios veterinarios al nivel regional y nacional y ante El Ministerio de la Salud.
 
Ya estan actuando para luchar contra esa verguenza pero desgraciadamente hay que contar con la pasividad de la Administracion y sus largos plazos. Ademas se puede razonablemente pensar que en Espana la gente involucrada quiera seguir con un trafico tan lucrativo pues las perreras y las residencias cobran por deshacerse de los perros.
 
Hay muy pocos controles a la frontera espanola porque todo  el mundo esta interesado en soltarse del problema de los perros abandonados, En Francia no hay intéres en parar los perros pues solo estan en transito, en Italia tenemos una fama muy bien justificada de desorganisacion y de desinteres por parte de las autoridades encargadas del control. Eso es la triste verdad !
 
Se necessita que los perros que salen de Espana para la importacion a Italia sean entregados en manos de asociaciones responsables, de confianza y gran experiencia porque los desgraciados perros que llegan a Italia en estas condiciones tan barbaras se encuentan condenados  a una vida de sufrimiento y una muerte cruel.
 
La mayoria de las perreras ubicadas en el sur de Italia se encuentran bajo investigacion y denuncia  por el delito de lazos con la mafia. El trafico delictuoso consiste en importar perros desde Espana  para cobrar las ayudas publicas en Italia.
 
Ademas se encuentran falsas voluntarias, convencidas de actuar por el bienestar de los perros  que hacen pequenos viajes con quatro o  cinco galgos. Pero si no encuentran familias por adoptar a esos perros, pues los abandonan en las perreras italianas.
 
Los perros viajan sin documentacion oficial, sin los analisis veterinarios hechos  y con una taza de Leishmaniosis que alcanza los 60%  por los perros procedentes del sur de Espana.
Si las cosas no cambian, el Ministerio de Salud italiano solucionara el problema actuando lo mismo que el gobierno belga es decir : prohibir la importacion de perros desde Espana cerrando las fronteras de Belgica a los perros espanoles.
 
Por favor le pido de difundir esos datos a todas las personas de confianza en Espana para que sepan cual es la situacion en Italia y para que actuen para poner un punto final al trafico ilegal de animales.
Partager cet article
Repost0
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 22:19
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 18:22

BARTOLA

 

BARTOLA

N° de puce : 978101080562682

Bartola a été aperçue sur les secteurs de la Riche et Joué les tours
Attention cette galga est très craintive, si vous la voyez veuillez contacter
-téléphone de l'adoptante : 02.36.70.18.83
-téléphone de l'association «Sos Lévriers Martyrs» : 06.49.25.25.15

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 22:59
Pour éviter toute confusion à nos lecteurs récents et à venir il a été décidé que toutes les actions et publications ayant  un rapport direct avec l'association GEE seront dorénavant publiées sur le blog de GEE   et relayées sur le blog agir par le lien de la source.

Seront ainsi publiés sur le blog GEE tous les appels à dons et leurs suivis, les actions (courriers, animations de nos bénévoles etc ....), les fiches complètes des galgos et podencos en adoption sous contrat GEE et le suivi de ces adoptions (photos témoignages des adoptants).
 
Seront maintenus sur le blog agir tous les articles d'information générale concernant la protection animale en Espagne.
Blog Galgos Ethique Europe
Partager cet article
Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 22:53

uja6.jpgUna podenca adoptable sous contrat GEE

uja11.jpg

 

 

N° de puce : 900176000022828
Formulaire de demande d'adoption  
Sa fiche et son histoire sont à lire sur le blog GEE:
Partager cet article
Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 22:05
resizer.jpg
C'est la grande question que se pose la FEPAEX depuis pas mal de temps, ne recevant aucune réponse que ce soit des responsables politiques ou municipaux.
On sait que dans la province de Badajoz tous les animaux abandonnés finissent dans les tristes perreras de Santa Amalia et Olivenza  mais quid des animaux de la province de Caceres?
On sait que trois associations protectrices se chargent des perreras des villes de Caceres, Plasencia et Miajadas mais qu'en est-il pour le reste de la province?

Un article de presse nous donne peut-être la réponse sur la situation de Trujillo:
hoy.es 
On peut trouver ainsi ici et là des chiens attachés avec quand même de l'eau et un peu de nourriture et même quelquefois un carton pour leur faire ombre. D'où sortent ces chiens? .... ils était vagabonds, abandonnés et comme il n'y a pas d'installations spécifiques pour recueillir les animaux abandonnés ben on les attache et on attend ..... tout d'abord la visite du Seprona et éventuellement celle d'un vétérinaire pour confirmer que le chien ne représente pas un danger potentiel du point de vue sanitaire. Au bout de quelque temps s'il n'est pas réclamé ou récupéré par quelqu'un, il sera euthanasié.
Il arrive même que le propriétaire d'une résidence canine rende service à la municipalité en hébergeant un chien abandonné contre rémunération, ce sera le cas de ce labrador qui a passé plusieurs jours attaché entre des caissons de bouteilles
Une vidéo est visible sur l'article de presse, il vous suffira de cliquer sur la photo de l'article pour l'activer
 
C'est ainsi que la FEPAEX a eu des recoupements de témoignages qui laissent à penser que bien d'autres municipalités pratiquent elles aussi le système D en matière d'animaux abandonnés qui seront recueillis ou plutôt "stockés" dans des entrepots, des maisons abandonnés à la périphérie de la ville, des cabines, des espaces de rangements des collectes d'ordures (normal tout le monde sait qu'un chien est un déchet en Espagne) etc ..... autant de solution bancales qui aboutiront le plus rapidement possible à lélimination pure et simple du chien.
Décidément il semble qu'en Extremadura la seule réponse donnée au problème de l'élevage clandestin intensif et la supopulation des animaux abandonnés soit L'INDIFFERENCE TOTALE où chacun fait selon sa conscience, la solution finale (oh le vilain mot qui parle d'un passé peu glorieux) étant la seule qui corresponde réellement au modèle de la province de Badajoz
 
Source : Blog de FEPAEX 
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de LN Verdier
  • : agir-pour-les-galgos c'est aussi un site http://www.galgos.fr consacré à la défense des lévriers d'Espagne et à la dénonce de la maltraitance qu'ils subissent de la part des galgueros. BASTA! >>> suppression de la chasse avec lévriers en Espagne et statut d'animal de compagnie aux Galgos !!! Contact : galgos-ethique-europe@orange.fr
  • Contact

Profil

  • LN Verdier

MESSAGE A TOUS LES LECTEURS

Attention, tous les articles de ce blog sont la propriété de Agir pour les galgos et de l'Association galgos-ethique-europe.

Les articles et informations peuvent être diffusés accompagnés du lien d'origine mais en aucun cas ils ne doivent être utilisés pour servir de support à une démarche ou une action si cette dernière n'est pas issue de l'initiative de l'auteur lui-même ou de l'Association à laquelle il appartient








Rechercher

Archives

le galgo, symbole d'impunité


Cliquer sur l'image pour avoir accés au contenu de la Charte

ADOPTER-UN-GALGO2.jpgCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les Galgos à l'adoption.

 

 



adopter-un-podenco-galgos-ethique-europeCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les podencos à l'adoption.



Dites NON à l'Espagne cruelle

COMMENT ADHERER AU BOYCOT DE L'ESPAGNE



Blog déconseillé aux personnes sensibles et aux enfants

 

 

 

 

REPRODUCTION DE NOS ARTICLES
Bienvenue si vous souhaitez diffuser
un article, photo ou gif animé.  Nous
vous prions simplement d'indiquer le lien
complet de l'élément que vous reproduisez.
Si vous êtes l'auteur d'une photo et que
vous ne voyez pas votre lien indiqué ou que
vous souhaitez la voir retirer, merci de nous
contacter : webmestre@galgos.fr
Merci d'avance pour votre compréhension.

 



 

C'est toi galguero qui l'a tuéee .... comme autant d'autres 50.000 Gisela chaque année


 

 

 

 

546220_10151077798968481_821609717_a.jpg

 




ADHERER A AMNISTIA ANIMAL JAEN

 

 

logogalgoblog.jpg




peut aider un autre Galgo/Podenco à sortir d'Espagne


 

Manteaux---01.06.2010-012.jpg

Patrons pour fabriquer des manteaux pour les Galgos

 

 





 

  avatar-blog-1231354449-tmpphpwBHUPr.jpeg

Pression Ethique Anti Corrida Europe

Visiteurs uniques du blog

Locations of visitors to this page