Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 21:32
SVP une pétition à signer et faire circuler, réclamant que la chasse soit suspendue sur les territoires espagnols fortement
touchés récemment par les feux
sanglier
On appelle ça une négligence, moi j’appelle ça un crime prémédité ..... prémédité contre la nature et la faune sauvage.
Ce feu qui a demandé l’évacuation de quelques 500 personnes s’est produit durant une partie de chasse au lapin.
Il semblerait suivant l’enquête que ce soit les chasseurs eux-mêmes qui aient allumé un feu pour faire sortir les lapins des fourrés, un feu que très vite ils n’ont plus maîtrisé car le vent était important.
Le maire a pris la décision non pas de suspendre la chasse sur ces terres mais d’obliger les propriétaires de ces terres incultes de débroussailler, dans le cas contraire ce seront des employés qui le feront mais les propriétaires devront payer la facture.
L’article, bien sûr, ne parle d’aucune représaille concernant les fautifs à savoir les chasseurs.

 

 

 

 

 

Ci-dessous un article de Michel Tarrier qui analyse bien la situation concernant ces feux qui se multiplient dans une Espagne en crise

 


Victime d'un capitalisme tout feu tout flamme, ruiné par sa bulle touristico-immobilière et ses équipements pharaoniques, après avoir tant consommé le pays se consume. Faire vivre des millions de touristes en marge d'écosystèmes fragiles et fragilisés ne pouvait que finir par un barbecue géant. 6 millions de chômeurs sur un pays calciné... Combien de banksters, d'aménageurs et de décideurs véreux mais vénérés devraient être traînés devant des tribunaux inexistants ? Au lieu de cela, une fois de plus, les subventions européennes vont pleuvoir.
 
 En ces mois caniculaires et vacanciers, l'Espagne n'a cessé de flamber. Crise économique ? Oh non, il n'y a pas que l’économie qui flambe ! Je sais que l'Espagne n'a pas l'apanage des feux de forêts, ou de ce qui reste du couvert forestier (parce que depuis le temps que ça crame, le feu devrait déjà être éradiqué...), mais si je vous parle de l'Espagne embrasée, c'est parce que les écosystèmes qui partent en fumée, le Vivant dans la fournaise, voire l'habitant en méchoui , cela se passe devant ma porte.
 
 Une seule et unique question vaut la peine d'être posée, parce que tout a déjà été dit, radoté, tous les boucs émissaires et faux pyromanes ont été arrêtés, même avant la moindre flamme... Ici non plus, il n'y a jamais de fumée sans feu. L'ensemble est parfaitement orchestré, réglé, ficelé d'avance. Reste la question qui est : pourquoi ?
 
 Et la seule empathie qui vaille la peine ne concerne ni la pauvre dame qui a perdu sa maison, ni le pauvre pompier qui a perdu la vie, tout cela fait l'évènement des médias et booste l'audience des spots publicitaires ; la seule empathie que je revendique est à l'endroit des espaces et des espèces, des écosystèmes et des animaux, tout particulièrement des animaux, y compris les animalcules, grillés, braisés, cuits. Ce sont là les vrais innocents et c'est finalement la seule injustice. Car nous et nos élus, sombres escrocs, nous méritons cet enfer, et nous en redemandons encore. On peut quand même rêver d'une prochaine incidence en baisse des vacances pyromanes avec ces 25 millions de chômeurs européens qui risquent bien de rester cloués dans leurs clapiers ignifuges.
 
 Les médias n'en parlent jamais, les gens se fichent pas mal du sort animal et oublient même leur chat ou leur chien dans leur fuite, encore davantage s'il s'agit du sauvage, du naturel, des espèces dont c'est pourtant le territoire propre et dont nous occupons indûment, je dirais honteusement, les niches écologiques avec notre anthropie outrancière, imbécile et destructrice.
 
 Destructrice y compris pour nous, éternels apprentis sorciers, toujours et seulement inspirés par le supposé lucre qui engendre cette situation intenable d'une surpopulation d'inspiration récréative et vacancière mitoyenne à des paysages fragiles et fragilisés, notamment en systèmes plutôt arides, victimes de la sempiternelle ruée capitaliste vers le soleil. Fric, baise, bouffe, bruit, soleil...
 
 Et c'est là la vraie question de ces incendies : pourquoi ça brûle ? Parce que c'est sec ? Bien sûr que non, ou pas seulement, ou pas dans une telle démesure ! L'absence de pluie a bon dos pour les gros décideurs et aménageurs, orchestrateurs de cet incommensurable et sempiternel rite estival crématoire.
 
 Ça brûle parce que depuis quelques décennies, depuis qu'il est de rigueur de piquer un maximum de flouze à des foules (sentimentales) inconscientes pour leur faire accroire qu'ils sont en vacances ou en résidence dans un paradis qui de fait est un enfer, de gros ploutocrates investisseurs ont jeté leur dévolu sur des zones (méditerranéennes pour l'Europe) que la moindre étude écologique désigne objectivement  comme incompatibles, non seulement avec ce type d'activités désordonnées et risquées, mais surtout avec l'incommensurable surcharge populationnelle  induite.
 
 On connaît la chanson... Il y a limites de charge pour un ascenseur, d'occupation pour un autobus ou un avion, etc., mais jamais pour un habitat destiné à regrouper de l'Homo sapiens en foule grégaire. Le capitalisme et ses maniganciers ne peuvent accepter les vraies leçons de la science écologique des écologues , trop gênante. Le système mortifère en vigueur ne soutient que les écologistes serviles, au pied, rentables parce que leur discours appris va dans le sens du poil gouvernemental, encense les vacances de Monsieur Hulot et ne vient nullement contrarier avec radicalité tous les plans d'investissements vertigineux et les projets les plus foireux. Le tapis rouge a toujours été royalement déployé quand il s'agit de projets courtermistes et contre-nature.
 
 C'est ainsi - non pas en toute inconscience - mais en toute compromission et corruption, sans la moindre préoccupation légitime, en se foutant du quart comme du reste, et notamment du proche avenir, que les aménageurs ont bétonné un infini cordon littoral pour le bonheur des congés payés et les loisirs "bien mérités" d'une foule lobotomisée et pour laquelle tout ce qui est vert est naturel, à commencer par un terrain de golf ou le jardin d'un hôtel-usine à touristes.
 
 L'inadéquation occupation humaine/fragilité des écosystèmes mitoyens est la toute simple explication d'une frange méditerranéenne tout feu tout flamme. Et ce qui brûle dans les arrière-pays tient plus ou moins de la même cause, parfois agricole, sylvicole ou d'intérêts de sociétés de chasse.
 
 Pour mettre un terme à cette tragédie écocidaire, il convient donc de se réveiller et de traîner devant les tribunaux nationaux, européens et internationaux tous les coupables en col blanc de ces hasardeux aménagements des sols, que sont les élus décideurs locaux, régionaux et nationaux (du simple maire consanguin à l'impérieux ministre concerné en passant par les distingués parlementaires) et leurs complices banquiers, économistes et aménageurs, notamment pour mise en danger de la vie d'autrui et pour le cortège idoine de tous les délits écologiques qui vont de pair.
 
En attendant et pendant que le gendarme du coin, avec ses gros souliers et instrumenté par la vindicte populaire, se met à la recherche du pyromane en mobylette, les vrais auteurs de cet apocalypse par le feu placent des fortunes considérables dans des paradis fiscaux, fortunes faites sur les cendres fumantes de contrées entières.
C'est en plaçant l'écocide comme bien supérieur au génocide qu'on demande pour ce genre de voyoucratie l'instauration d'un Nuremberg permanent de l'écologie.
Et puisqu'il est rapporté, chaque fois, qu'un mégot est à l'origine du brasier, la fermeture immédiate de tous les bureaux de tabac s'impose. Ne dit-on pas " fumer comme un pompier " ?!! Personne n'a besoin de fumer. Le ridicule dilemme nicotine/cancer/feux de forêt n'a que trop duré. Le buraliste est l'équivalent d'un marchand d'arme. Au trou les buralistes ! D'autres mesures urgentes ? Ce n'est pas ce qu'il manque... L'interdiction de tous véhicules 4x4 et autres, et notamment 2 roues, est à généraliser dans l'enceinte de tous les paysages naturels durant la période estivale. Il faut aussi mettre un terme au filon de la démagogie touristico-récréative, y compris de biaiser sous l'angle de l'écotourisme culturel. L'administration gestionnaire doit cesser le toilettage illusoire des sous-bois qui, contrairement aux idées reçues, dessèche les sols. Il est préférable de conserver les litières qui entretiennent une certaine humidité. Il faut aussi renoncer à la folie des coupe-feux, autre méthode contre-productive car c'est dans ces zones artificiellement ouvertes que s'installent les plantes pyrophites (cistes, arbousiers, palmiers nains...) qui ont besoin du feu pour se reproduire... Aspect méconnu du grand public, il y a des écosystèmes qui renaissent de leurs cendres, encore ne faut-il qu'un incendie chaque siècle et que ce soit la Nature et non le promoteur et son pote le député qui en décident.
Il est de toute première instance de mettre sous surveillance ces nouvelles compagnies privées de prévention et d'extinction des incendies, potentiellement pyromanes, chiffre d'affaire oblige ! On observe une hausse effarante des grands incendies chaque fois qu'une région ou un pays sous-traite tout ou partie de sa lutte contre ces feux. Les incendies de la Nature étaient l'exception à l'époque où la prévention et la lutte étaient à 100% du ressort du service public. Enquêtez et vous trouverez d'innombrables actionnaires et partenaires de ces sociétés du lobby incendiaire transfuges de milieux bien placés et détenteurs d'informations privilégiées... Ces entités sont prétendues sans but lucratif mais n'importe quel jeu d'écritures permet évidemment d'en rétribuer les services. Et le parc aérien hautement spécialisé est évidemment d'un coût prohibitif. Nous, peuple dernier, mais boursier !
La Guerre du feu, dernier volet : Prométhée, promettez-le moi !
 
 - 450.000 ans : Homo erectus domestique le feu (sites de Menez-Dregan à Plouhinec en Bretagne, de Bilzingsleben en Allemagne de Terra Amata près de Nice...).
Troisième Millénaire : Homo demens ne maîtrise plus le feu...
(*) Un postulat israélien revendique cette domestication en la faisant remonter à - 790.000 ans (site du Gesher Benot Ya'aqov sur les rives du Jourdain ; des chercheurs nord-américains resituent ces traces à un million d'années (site de la grotte de Wonderwek, la plus ancienne habitation de l'homme).

 

Tarrier_signature
Michel Tarrier

Écologue, Écosophe

Trouvez-moi sur Wikipedia

Partagez avec moi sur Facebook

Mon dernier livre sur Amazon

http://www.micheltarrier.org/wanadoo/www.ctv.es/USERS/tarrier/tarrier_M/

Partager cet article

Repost 0
Published by LN Verdier - dans PETITIONS
commenter cet article

commentaires

Martine 02/09/2012 22:24


oui, je suis absolument de cet avis. Nous étions en vacances dans le Périgord  la semaine dernière....mon mari me dit laconique : "ici, ça ne brûle jamais...."!


 oui,  ces régions n'intéressent pas les promoteurs...mais la côte d'azur, la Corse, la région de Séville....ou tant d'autres en espagne, en Grèce il n'y a pas si longtemps, intéressent
certainement bon nombre de malfaisants pour qui terrains calcinés = maximum de profits à engranger.....pour de nouveaux projets immobilier et touristiques on n'hésite pas à faire flamber tout une
région avec tout ce qui vit dedans, en désertifiant pour mieux se l'approprier....les pyromanes on souvent bon dos, et il n'y a qu'à étudier toutes ces régions dévastées par des feux
ravageurs pour se convaincre qu'il y a aussi beaucoup d'intérêts financiers  à tout détruire . Une voyoucratie qui ne craint rien, hélàs.

Présentation

  • : Le blog de LN Verdier
  • Le blog de LN Verdier
  • : agir-pour-les-galgos c'est aussi un site http://www.galgos.fr consacré à la défense des lévriers d'Espagne et à la dénonce de la maltraitance qu'ils subissent de la part des galgueros. BASTA! >>> suppression de la chasse avec lévriers en Espagne et statut d'animal de compagnie aux Galgos !!! Contact : galgos-ethique-europe@orange.fr
  • Contact

Profil

  • LN Verdier

MESSAGE A TOUS LES LECTEURS

Attention, tous les articles de ce blog sont la propriété de Agir pour les galgos et de l'Association galgos-ethique-europe.

Les articles et informations peuvent être diffusés accompagnés du lien d'origine mais en aucun cas ils ne doivent être utilisés pour servir de support à une démarche ou une action si cette dernière n'est pas issue de l'initiative de l'auteur lui-même ou de l'Association à laquelle il appartient








Rechercher

Archives

le galgo, symbole d'impunité


Cliquer sur l'image pour avoir accés au contenu de la Charte

ADOPTER-UN-GALGO2.jpgCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les Galgos à l'adoption.

 

 



adopter-un-podenco-galgos-ethique-europeCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les podencos à l'adoption.



Dites NON à l'Espagne cruelle

COMMENT ADHERER AU BOYCOT DE L'ESPAGNE



Blog déconseillé aux personnes sensibles et aux enfants

 

 

 

 

REPRODUCTION DE NOS ARTICLES
Bienvenue si vous souhaitez diffuser
un article, photo ou gif animé.  Nous
vous prions simplement d'indiquer le lien
complet de l'élément que vous reproduisez.
Si vous êtes l'auteur d'une photo et que
vous ne voyez pas votre lien indiqué ou que
vous souhaitez la voir retirer, merci de nous
contacter : webmestre@galgos.fr
Merci d'avance pour votre compréhension.

 



 

C'est toi galguero qui l'a tuéee .... comme autant d'autres 50.000 Gisela chaque année


 

 

 

 

546220_10151077798968481_821609717_a.jpg

 




ADHERER A AMNISTIA ANIMAL JAEN

 

 

logogalgoblog.jpg




peut aider un autre Galgo/Podenco à sortir d'Espagne


 

Manteaux---01.06.2010-012.jpg

Patrons pour fabriquer des manteaux pour les Galgos

 

 





 

  avatar-blog-1231354449-tmpphpwBHUPr.jpeg

Pression Ethique Anti Corrida Europe

Visiteurs uniques du blog

Locations of visitors to this page