Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 17:14
30 millions d'animaux tués chaque année juste pour le plaisir de chasser et quelquefois avec la complicité des pouvoirs locaux 
200 000 animaux abandonnés chaque année, taux quadruple à celui de la moyenne européenne, un chiffre qui pourrait malgré tout être bien en dessous d'une triste réalité pire encore car:
 - si l'on considère que nous n'avons aucun chiffre du nombre d'animaux qui naissent chaque année, les élevages n'étant pas répertoriés et la plupart venant de particuliers
- si l'on considère que les perreras pour la plupart ne tiennent pas à jour le registre d'entrée et de "sortie" des animaux sans compter un nombre conséquent de perreras illégales non répertoriées    
 - si l'on considère qu'il n'y a pas d'identification systématique des animaux et surtout ... si l'on considère qu'il n'y a aucun programme encourageant à la stérilisation des animaux.                                    
-  si l'on considère que les sanctions concernant la maltraitance sont très peu dissuasives ou trop rares .....
..... Pour toutes ces raisons on peut considérer tous ces chiffres comme probablement bien en dessous de la réalité
 
Mais l'Espagne c'est également 60 000 animaux sacrifiés chaque année  pour contenter le peuple et l'autoriser à se divertir de la souffrance et de la mort animale: taureaux mais aussi chèvres, canards, ânes etc ...
Des taureaux emnenés pour quelques uns dans la plus stricte discrétion jusqu'à une usine d'équarissage avec encore les banderillas dans le dos et pour certains .... encore vivants!
 
L'Espagne c'est encore 300 000 animaux sacrifiés chaque année dans les perreras  à ajouter aux autres 300 000 écrasés sur les routes ce qui nous confirme bien que le chiffre de 200 000 abandons/an est sans doute très optimiste. Combien d'autres animaux qui meurent dans quelques trous de la nature et de ce fait n'entrant pas dans les stats, combien de chiots meurent avec toutes ces femelles abandonnées qui font au moins deux portées/an  
 
L'Espagne c'est encore et toujours 50 000 Galgos qui paieront cher la moindre faille dans leurs performances
50 000 ... c'est le chiffre officiel et c'est déjà beaucoup, 10% du nombre total de Galgos sur le territoire national éliminés chaque année
VOIR VIDEO EMISSION TV3 en catalan. La présentatrice de ce journal confirmera en catalan le chiffre de 50 000 galgos tout comme une image apparaissant à l'écran du journal The Observer




Mais au-delà de tous ces chiffres il y en a de bien pires ou bien meilleurs, cela dépend de quel côté on se place et je parle de la montagne de pognon qu'on se fait avec cette manne de chair fraîche sans cesse renouvelée et sacrifiée chaque année sur l'autel du profit
 
Le problème de fond de tous ces animaux en Espagne ce n'est pas la maltraitance, la maltraitance en est la partie visible de l'iceberg, l'autre partie, celle que l'on voudrait garder occulte c'est l'énorme économie parrallèle que génère toute cette souffrance
Juste quelques chiffres déjà diffusés sur ce blog mais qui méritent d'être regroupés pour plus de prise de conscience
 
La maltraitance de tous ces animaux va alimenter et enrichir plusieurs circuits  comme pour commencer ... les perreras, ces entreprises privées ou publiques qui peuvent percevoir beaucoup d'argent pour éliminer les animaux, le principe même de ces perreras étant d'en éliminer un maximum pour un coût le plus bas possible .... une philosophie qui a abouti au scandale de la perrera de Puerto Real  qui euthanasiait ses animaux avec un produit illicite, un paralysant musculaire utilisé en médecine pour l'exploration de la trachée, un médicament permettant au muscle de déglutition de ne pas se contracter par voie réflexe pendant le tubage de l'examen médical. Un médicament administré pour euthanasie à faible dose (moindre coût) et une agonie de plusieurs heures, s'achevant par l'axphyxie par paralysie des muscles respiratoires. Un euro l'euthanasie contre 19 à 20 euros pour une euthanasie normale, un prix imbattable, qui dit mieux?




Combien engrangeait de fric cette perrera qui avait contrat avec plusieurs municipalités alentours? Une somme colossale encaissée par ces entreprises et qui en France permettrait de construire un refuge 4 étoiles chaque année! Les chiffres officiels sont parus dans la presse alors prenez votre calculette
 
 

250 000 euros engrangés par cette perrera ... on comprend mieux maintenant pourquoi la Juge en charge de cette affaire "aurait" subi des pressions, une information encore officielle car diffusée par les Verts
et qui prouve là encore que l'on a à faire à un réseau "blindé" politiquement. 
 
Nous quittons l'Andalousie pour rejoindre l'Estremadura et la perrera d'Olivenza  dans la province de Badajoz, encore des chiffres qui parlent par eux-mêmes 88 754,56 euros pour une année juste pour des animaux recueillis, tués, jetés dans les 20 jours
Perrera Olivenza ... une entreprise qui ne connaît pas la crise
 
Et que dire de la perrera de O Carballino province de Ourense? 250 000 euros de subventions pour concentrer-exterminer-jeter dans une fosse
 
Encore mieux ... la perrera de Palencia qui se donne comme titre "protectora" et où les animaux seront euthanasiés dans la plus stricte intimité par le gérant lui-même et sans aucun témoin et surtout sans aucun diplôme vétérinaire l'y autorisant.
Une protectora perreriste qui n'hésite pas pour s'arrondir ses fins de mois à vider ses chiens de leur sang et le revendre aux cliniques vétérinaires! Tout est dans le procès verbal et enquête du SEPRONA
 
 
Le SEPRONA ( SERVICE DE PROTECTION DE LA NATURE), fait son travail, montera un dossier mais ce dernier dans la plupart des cas restera bloqué en haute instance et ce ad vitam eternam ... pourquoi? mais tout simplement parce qu'il n'y a pas de loi nationale de protection animale et que donc tous ces délits seront gérés "en famille" et ce avec la bénédiction du Gouvernement espagnol qui après avoir promis à chaque campagne électorale une loi nationale de protection animale reviendra sur sa promesse une fois les élections passées
 
Derrière les perreras nous retrouvons d'autres formes de profits et colossaux là encore par le biais de la chasse mais surtout par le biais de l'exploitation des Galgos
50 000 chiots Galgos mis sur le marché de l'ouverture de la saison de chasse dont 15 000 seront retenus pour la compétition ... que deviennent les autres? 
50 000 Galgos seront tués chaque année car les "trop vieux tocards" seront ajoutés à la liste des Galgos qui n'auront pas passé les épreuves pour se qualifier en début de saison et seront tués
 
La dernière affaire du trafic de Galgos qui a démarré à Albacete et dont l'enquête s'est élargie sur plusieurs provinces alentours nous a appris là encore bien des choses tout en essayant malgré tout d'occulter certains noms importants gravitant autour de ce trafic, des noms qui ne seront dévoilés dans aucune presse qui préfèrera rester aux ordres et ne mettre en avant que les gitans. C'est sur un forum de galgueros qu'ils faudra aller pour voir cités parmi les détenus le President de clubs de Castilla la Mancha et d'autres fédérés et membres du Club de Galgo Espagnol et ancien membres de l'Assemblée Directive du dit club >>> voir article
 
La presse nous parle de 30000 euros que n'hésitera pas à payer un galguero pour le prototype qui devrait lui faire récupérer largement la mise et n'hésitera pas pour cela de faire affaire avec les gitans qui trouveront cette merveille en le volant à un autre galguero quite à arracher la puce du Galgo volé s'il est identifié et lui en mettre une autre ... une véritable Galgomafia entre les mains des gitans mais également ET SURTOUT entre les mains, semble-t-il, de hautes personnalités du monde des galgueros
 
Alors imaginons un instant le Galguero qui vient d'investir 30 000 euros sur celui qui devrait faire sa fortune et sa gloire et qui se trouve au bout de deux mois avec un Galgo à la patte brisée! Ce Galgo méritera la mort mais pas n'importe laquelle, non, celle des mauvais Galgos, ceux qui ont déshonoré leur galguero, ceux qui finiront pendus bas et court selon la technique dite "tocar el piano". D'autres, des milliers comme lui, 50 000 exactement, finiront attachés à un rocher en pleine campagne reculée pour mourir d'inanition loin de tous les regards, jetés au fond d'un puit, traînés derrière une voiture jusqu'à ce qu'ils soient totalement les chairs à vifs (je vais t'apprendre sale con à courir plus vite moi!), brûlés vifs, empoisonnés de force, les pattes cassées et laissé en pleine campagne etc ... etc ....
 
 
20minutos.es affirme quant à lui que le chasseur espagnol pour tuer 30 millions d'animaux dépensera 9000 millions d'euros et dispersera dans la nature quelques 5000 tonnes de plomb pour 250 millions de cartouches
 
Et d'ajouter à ces chiffres toute l'économie parrallèle générée par la chasse "furtiva", celle qui se pratiquera sans permis sur des territoires protégés. Des chasseurs pour certains qui n'hésiteront pas à se payer le safari espagnol, le luxe supprême de se payer la tête d'un tigre et ce en pleine Espagne, des animaux sauvages élevés dans des fermes clandestines pour complaire à une riche élite ..... 6000 millions d'euros c'est ce que rapporte la chasse illégale en Espagne





MAIS QU'EST-CE QUI POURRAIT FAIRE QUE TOUT CECI CHANGE? .... UNE LOI NATIONALE DE PROTECTION ANIMALE !!!! ET UNE REVISION DE L'ARTICLE 337 DU CODE PENAL ... POURQUOI?
1 - Parce qu'une loi nationale de protection animale permettrait que les délits de maltraitance animale ou de chasse illégale ne soient plus gérés selon les codes souvent trop laxistes des Communautés et que le SEPRONA pourrait voir nombre de ses dossiers aboutir alors  que jusque là  les plaintes confiées aux mains des autorités de justice des Communautés finissent pour la plupart par tomber dans les oubliettes 
2 - Une révision du Code Pénal dont le seul article lié à la maltraitance animale, l'article 337 est absolument inapplicable selon les juges eux-mêmes 
 
80% de la population espagnole  réclame cette loi nationale de protection animale, alors ...??? Où est la démocratie en Espagne? Les 20% restant c'est dire la minorité seraient-ils les seuls "décideurs" dans ce pays?
 
Et la tauromachie me direz-vous?
Tout comme les espagnols se refusent à ce qu'il soit fait exception des Galgos et Podencos dans la loi nationale de protection animale, ils se refusent également à accepter que le taureau de combat soit lui aussi considéré et traité comme un cas à part ... ce sera là encore où le bât blessera car on touche à nouveau au point sensible du fric
La tauromachie chaque année c'est une montagne de subventions y compris européennes qui viennent inonder les municipalités espagnoles pour l'organisation de leurs fiestas de sangre-fêtes de sang mais également les riches propriétaires terriens éleveurs de toros de lidia, ces riches propriétaires qui ont été la gloire d'une Espagne franquiste
Des chiffres hallucinants ne serait-ce que pour le seul mois de février 2009 avec des entrées d'argent correspondant à la somme colossale de 237.139.529 Euros ! 
20minutos annonçant un chiffre sur l'année de 564 millions d'euros de subventions 
Là encore plus de 70% de la population espagnole déclarera être indifférente aux corridas. Souvent les gradins sont vides, peut-être un peu plus remplis l'été avec les estivants, des gradins entretenus avec également l'argent public d'une partie de la population indifférente à ces festivités et qui réclament à ce que leurs impôts ne servent plus à alimenter la tuerimachie  allant pour certains jusqui'à demander que leurs feuilles de déclaration de revenu soient dotées d'une case à cocher disant "non, je ne veux pas financer la tauromachie"

 
NON AU MASSACRE CHAQUE ANNEE DE 300 000 INNOCENTS
PERRERA DE MIERES-ASTURIAS OU LES ANIMAUX SE DEVORENT ENTRE EUX






NON A LA GALGOMAFIA





NON A  LA TUERIMACHIE






OUI A UNE LOI NATIONALE DE PROTECTION ANIMALE





OUI A UNE REVISION DU CODE PENAL


Partager cet article

Repost 0

commentaires

claire 04/12/2011 17:37


puisqu'ils investissent tant dans les pererras, pourquoi ne pas investir dans des refuges ? ah! oui ! parce que ce qui rapporte c'est d ' assassiner les chiens ? les pourritures, qu'ils
crèvent !

Joelle V 17/06/2011 17:53



Merci LN pour toutes ces informations( excellent travail )BRAVO!!!


Je vais les imprimer et continuer comme toujours avec Lélo et Véra à informer toutes les personnes sur notre chemin,de toute cette barbarie sur les animaux et leurs parler de ces ignobles
barbares qui ne pensent qu au Fric..Je les HAIS!!!


Battons nous tjs et encore pour qu 'enfin une LOI puisse exsister.Mon rêve ,prison à vie et au pain sec..Et encore ç est gentil..Certains méritent pire que cela.....Joelle V



terrienne végétalienne 14/06/2011 11:32



Honte à tous ces dégénérés, cette sous-espèce de mammifères, qui se croit tout permis.


Tous ces criminels, assassins, ces jouisseurs de la cruauté, ces moins que rien, qui n'ont rien dans le pantalon, parce que pour s'en prendre à des êtres sans défense, il faut vraiment ne rien
avoir dans le pantalon, des "couilles molles", aucune richesse, aucun fric, ne vaut une vie, si petite soit-elle!



pascale 13/06/2011 20:08



Merci LN de publier ce long, long article qui résume à lui seul toutes ces horreurs! C'est contre cela que nous luttons et nous ne nous arrêterons pas!!!!!!!! CONTINUONS LE COMBAT!!!



pierrette 13/06/2011 17:22



je suis horrifiée!


oui à la loi de protection animale


l' europe devrait s' investir bcp plus


Le fric! nerf de la guerre , argent facile avec les animaux Que pouvons nous faire ? pot de terre contre pot de fer!. Fric qd tu tiens ton monde tu le tiens bien !!!!!


  gagnez honnetement votre vie


!



Présentation

  • : Le blog de LN Verdier
  • Le blog de LN Verdier
  • : agir-pour-les-galgos c'est aussi un site http://www.galgos.fr consacré à la défense des lévriers d'Espagne et à la dénonce de la maltraitance qu'ils subissent de la part des galgueros. BASTA! >>> suppression de la chasse avec lévriers en Espagne et statut d'animal de compagnie aux Galgos !!! Contact : galgos-ethique-europe@orange.fr
  • Contact

Profil

  • LN Verdier

MESSAGE A TOUS LES LECTEURS

Attention, tous les articles de ce blog sont la propriété de Agir pour les galgos et de l'Association galgos-ethique-europe.

Les articles et informations peuvent être diffusés accompagnés du lien d'origine mais en aucun cas ils ne doivent être utilisés pour servir de support à une démarche ou une action si cette dernière n'est pas issue de l'initiative de l'auteur lui-même ou de l'Association à laquelle il appartient








Rechercher

Archives

le galgo, symbole d'impunité


Cliquer sur l'image pour avoir accés au contenu de la Charte

ADOPTER-UN-GALGO2.jpgCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les Galgos à l'adoption.

 

 



adopter-un-podenco-galgos-ethique-europeCliquer sur la bannière ci-dessus

pour voir les podencos à l'adoption.



Dites NON à l'Espagne cruelle

COMMENT ADHERER AU BOYCOT DE L'ESPAGNE



Blog déconseillé aux personnes sensibles et aux enfants

 

 

 

 

REPRODUCTION DE NOS ARTICLES
Bienvenue si vous souhaitez diffuser
un article, photo ou gif animé.  Nous
vous prions simplement d'indiquer le lien
complet de l'élément que vous reproduisez.
Si vous êtes l'auteur d'une photo et que
vous ne voyez pas votre lien indiqué ou que
vous souhaitez la voir retirer, merci de nous
contacter : webmestre@galgos.fr
Merci d'avance pour votre compréhension.

 



 

C'est toi galguero qui l'a tuéee .... comme autant d'autres 50.000 Gisela chaque année


 

 

 

 

546220_10151077798968481_821609717_a.jpg

 




ADHERER A AMNISTIA ANIMAL JAEN

 

 

logogalgoblog.jpg




peut aider un autre Galgo/Podenco à sortir d'Espagne


 

Manteaux---01.06.2010-012.jpg

Patrons pour fabriquer des manteaux pour les Galgos

 

 





 

  avatar-blog-1231354449-tmpphpwBHUPr.jpeg

Pression Ethique Anti Corrida Europe

Visiteurs uniques du blog

Locations of visitors to this page